toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le fils du Fondateur du Hamas secoue le Conseil des droits de l’homme de l’ONU: «Si Israël n’existait pas, vous n’auriez personne à blâmer»


Le fils du Fondateur du Hamas secoue le Conseil des droits de l’homme de l’ONU: «Si Israël n’existait pas, vous n’auriez personne à blâmer»

Le débat perpétuel au Conseil des droits de l’homme de l’O.N.U met l’accent sur la condamnation d’Israël a été témoin d’une intervention inhabituelle lundi – une déclaration forte en anglais contre l’Autorité palestinienne.

Parlant pendant moins de 90 secondes, le conférencier a remis en question la légitimité de l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas, l’a accusé de torturer les prisonniers et de séquestrer les opposants et l’a appelé le «plus grand ennemi du peuple palestinien».

« Si Israël n’existait pas, tu n’aurais personne à blâmer », a-t-il déclaré, en accusant l’Autorité Palestinienne d’utiliser les organisations internationales « pour introduire dans la communauté internationale, le mensonge répandu dans la société palestinienne qui est de faire croire qu’Israël est responsable des problèmes que vous créez« .

L’intervenant était Mosab Hassan Yousef, le fils renommé d’un fondateur du mouvement terroriste islamiste Hamas, ayant fui et s’est converti au christianisme.

Loading...

La déclaration de Yousef au Conseil des Droits de l’Homme à Genève a été particulièrement déroutante pour les États membres du C.D.H et les organisations non gouvernementales (ONG) – condamnant presque unanimement et systématiquement Israël.

Il n’y a pas une session où l’ordre du jour ne traite pas d’Israël. Aucun des autres 192 États membres du C.D.H n’a une place nominative dans l’ordre du jour. Toute autre situation de crise se produisant ailleurs dans le monde est couverte par un point général de l’ordre du jour (numéro quatre), intitulé «Les situations de droits de l’homme qui nécessitent l’attention du conseil».

Cela signifie que seul Israël est condamné chaque fois que le CDH organise une session régulière de trois semaines (trois fois par an).

Au cours des derniers temps, les démocraties occidentales ont généralement boycotté le débat sur le point numéro sept (Israël) et la liste des personnes présentes reflète à la fois leur absence et laisse ainsi le rôle important joué par le CDH par certains des régimes les plus autocratiques du monde.

Le représentant palestinien a d’abord été interrogé, suivi par des délégués de Syrie, du Venezuela, de la Tunisie, de l’Égypte, du Nicaragua, du Pakistan, du Qatar, du Brésil, de l’Iraq, des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite et de Cuba.

Source: jewsnews.co.il

Learn Hebrew online




Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Le fils du Fondateur du Hamas secoue le Conseil des droits de l’homme de l’ONU: «Si Israël n’existait pas, vous n’auriez personne à blâmer»

    1. Yohanan

      Tout le monde est contre Israël et tout ce monde connaîtra le déshonneur surtout le monde arabe.

      Sois heureux Israël si DIEU est avec nous qui sera contre nous

    2. Pinhas

      Ceux qui se rangent aux côtés d’Israël et le défendent sont ceux qui sont Justes .
      Israël , Terre et Peuple bénis par l’Eternel .

      Si le hamas pouvait disparaitre , alors la paix règnerait à tout jamais entre les Israéliens et les Cis Jordaniens .

    3. Armand Maruani

      Les arabes ont seuls le droit à la parole .

      Il a fallu que ce soit le fils d’un terroriste pour dénoncer l’injustice et les crimes de nos ennemis .

      Mais Israël demeurera toujours le plus fort car il a comme allié son bon droit .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *