toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Déchristianisation des produits du terroir : effacement des croix grecques du Feta Salakis


Déchristianisation des produits du terroir : effacement des croix grecques du Feta Salakis

Les produits traditionnels issus du terroir sont sommés d’exhiber un christianisme honteux pour ne pas froisser d’éventuels consommateurs sensibles à la vue d’une croix. Excès de zèle ou politique d’entreprise, le mal est fait.

On se demande jusqu’où peuvent aller les grandes entreprises françaises. En effet, il s’avère que cette censure volontaire soit issue d’une entreprise française. D’après le site christianophobie.net, le fameux fromage grec Salakis, est une fabrication de la marque PrésidentPrésident est une marque commerciale connue du groupe agro-alimentaire Lactalis.  Salakis est, en fait, une filiale Société des caves des producteurs réunis de Roquefort dont l’actionnaire principal est… Lactalis !

Par jugement, Salakis ne peut plus, depuis 2009, dire que ce qu’elle propose à la vente est de la féta, fromage qui dispose d’une AOP. Qu’importe puisque grâce au matraquage publicitaire de la marque, les clients croient toujours acheter de la féta alors qu’ils achètent du salakis fabriqué en Lozère… ou ailleurs… En effet,le Salakis est en réalité fabriqué en Serbie, dans une usine de sa filiale ukrainienne, des boîtes de « President Salakis Feta Pickled Cheese ». Évidemment pour donner une impression “grecque”, la boîte s’orne des dômes de l’Anastasis de l’île de Santorin dépouillé de toutes ses croix.

La chaine ADLI fait aussi du zèle

La chaîne allemande de supermarchés “hard-discount”, dont le nom est une abréviation de ALbrech-DIscount compte plus de 8 000 points de vente, essentiellement en Europe, dont 916 en France. Dans notre pays, ALDI vent une « Feta grecque originale » fabriquée dans une usine de transformation de lait (vache, brebis, chèvre), située pour le coup à Trikala en Grèce : il s’agit de l’entreprise LA Farm. L’emballage de cette feta est illustré des dômes de l’Anastasis, mais évidemment sans leurs croix.

Loading...

La présence de croix sur les emballages n’ont jamais dérangé les consommateurs français. Quel est donc le but de cette déchristianisation ?

Axel Rehouv pour europe-israel.org

 





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Déchristianisation des produits du terroir : effacement des croix grecques du Feta Salakis

    1. Pinhas

      Soumission ,honte de sa culture , de ses traditions, de ses origines .
      La France s’efface de jour en jour devant l’islam qui devient le nouvel occupant nazi.
      Il faudra bien que la résistance se mette en place comme en 1939 sinon ……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *