toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pétition : déjà 150 000 signatures contre le statut de « première dame » que l’Elysée veut créer pour Brigitte Macron


Pétition : déjà 150 000 signatures contre le statut de « première dame » que l’Elysée veut créer pour Brigitte Macron

.

Alors que l’Elysée planche sur un texte permettant d’officialiser la fonction de première dame, dont Brigitte Macron pourrait être la première bénéficiaire, une pétition tente de faire échouer ce projet jugé coûteux et inutile.

L’annonce de la création d’un statut pour la femme du président de la République fait beaucoup réagir, notamment sur internet où une pétition circule depuis deux semaines. Lancée à l’initiative de Thierry Paul Valette, qui se présente comme artiste-peintre, elle vient de dépasser les 144 000 signatures sur le site Change.org.

Dénonçant la mise en place d’un cabinet spécial avec des fonds propres alloués, le texte de la pétition entend également empêcher que Brigitte Macron puisse bénéficier de collaborateurs, de chauffeurs et d’une protection rapprochée, etc. Son auteur souligne que, parallèlement à ce déploiement de nouveaux moyens, le président de la République Emmanuel Macron demande des économies parfois drastiques à plusieurs administrations, ainsi qu’aux collectivités locales. Il s’agirait donc d’un «problème de conscience nationale». «Nous dénonçons farouchement toutes les attaques sexistes envers Brigitte Macron et nous ne remettons nullement en cause ses compétences», assure le texte.

En projet à l’Elysée, le statut de la compagne du président, qui bénéficiait jusqu’alors d’un relatif vide juridique, sera bientôt codifié et budgété. Brigitte Macron, première bénéficiaire de cette mesure, pourrait alors devenir une collaboratrice, avoir sa propre équipe et son propre budget pour mener à bien des activités publiques, en rapport avec la charge du président.

Au cours des débats houleux à l’Assemblé nationale sur la moralisation de la vie politique, notamment sur l’emploi de collaborateurs familiaux, le groupe de La France Insoumise (LFI) avait dénoncé ces prérogatives accordées à Brigitte Macron. Comme le notait le député Ugo Bernalicis, cette dernière se verrait attribuer des moyens publics et financiers considérables «alors qu’elle n’a été élue par personne».

De son côté, le ministre de la Justice, Nicole Belloubet, avait rappelé qu’Emmanuel Macron s’était prononcé pour «une plus grande transparence sur le rôle et les moyens mis à la disposition» du conjoint du chef de l’Etat. Mais le ministre avait jugé que le projet de loi en discussion n’était «pas un véhicule approprié pour définir ce statut».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Pétition : déjà 150 000 signatures contre le statut de « première dame » que l’Elysée veut créer pour Brigitte Macron

    1. Malcolm Ode

      Hé voilà, nous y sommes : « …le socialisme mène toujours à la dictature, à la misère et à la mort… » : pour le bien du peuple, on se graisse la patte!

      Un article de Guy Millière à lire : « http://www.dreuz.info/2017/08/05/venezuela-le-socialisme-mene-toujours-a-la-dictature-a-la-misere-et-a-la-mort/ »

    2. Malcolm Ode

      P.S. : Imaginez qu’un Dominique Strauss-Khan soit élu en compagnie de La Cicciolina! Quel bordel!

    3. Salmon

      et l’armée n’a pas de budget pour protéger les français ???

      271 djihadistes de retour d’irak , de syrie , mais c’est un malade ce président !

      quelle horreur !

    4. sarah

      IL EST HORS DE QUESTION QU’ELLE AIT UN STATUT DE PREMIERE DAME.
      Moi, pour prendre un exemple, quand je fête les anniversaires de mes petits-enfants, je fais le gâteau et les biscuits, je décore le gâteau et la pièce où ils invitent leurs petits copains moi-même avec du papier de couleur que je transforme en fées, en fleurs, en château, en navires, en pirates, en papillons, en étoiles de mer ou de neige, en banderoles « Joyeux anniversaire »; il n’y a que quelques ballons et une nappe en papier (la moins chère possible) assorties à la couleur du thème que j’achète parce que cela me coûterait trop cher de tout acheter. Et, c’est pareil pour tout : je compte euro par euro et cinq euros, cela compte dans mon budget .
      Elle, pour ses petits-enfants, elle achète tout dans les magasins spécialisés. Et, en plus, avec l’argent du contribuable, l’Etat lui accorderait un budget parce qu’elle est l’épouse du Président mais ce n’est pas elle que les français ont élue. Elle fait partie d’une caste supérieure ??? JE SUIS CONTRE, CONTRE ET CONTRE.

    5. franky

      Il y a le lifting plus que visible, il reste les talons de 15 cms et la minijupe a 65 ans ca passe assez mal.

    6. sarah

      …assortiS puisque ballon est du genre masculin…
      La seule chose avec laquelle je suis d’accord, c’est la protection de Madame Macron si elle est menacée et elle doit l’être, elle et ses petites-filles dont l’une a dit le soir de l’élection de son soi-disant grand-père, que Marine Le Pen n’avait pas eu le château (entendre l’Elysée) : il y a bien quelques fêlés d’extrême droite qui leur ont promis l’enfer.
      Ce que je veux dire, c’est que ces personnes sont riches : son mari de « Président  » perçoit plus de 10000 euros par mois et elle plus de 2000 euros de retraite sans loyer, sans essence, sans, entretien de voiture, sans nourriture à payer; en plus avec des enfants et des gendres et belles-fille médecins, avocats, l’argent ne doit pas manquer à la maison. Du côté de la famille de Macron, ses parents, son frère, sa soeur, son beau-frère et sa belle-soeur sont tous médecins aussi.

      J’ai été infirmière pendant près de quarante ans et je touche 1500 euros de retraite; pendant les dix dernières années de carrière, ces vautours de médecins ont commencé à faire payer des dépassements d’honoraires de 400 à 500 euros aux patients qui touchaient des retraites de 800 euros par mois non remboursés par les mutuelles puisque ces personnes prenaient la couverture la plus minimale et encore, je travaillais dans une petite ville; dans les grandes villes, ces dépassements atteignent 1000 euros. Et, ces charognes se palpaient eux plus de 15000 euros mensuels.
      La première chose que l’Etat doit faire, c’est supprimer ces dépassements d’honoraires qui s’appliquent même dans le public. Quand je vois que cet étron de Macron veut qu’il y ait plus de médecine privée à l’hôpital, j’ai envie de le décalquer. J’avais une collègue qui s’est vengée comme elle pouvait parce que son oncle, un agriculteur retraité, s’était retrouvé avec un dépassement d’honoraires de 800 euros (500 euros pour le chirurgien et 300 euros pour l’anesthésiste) : une nuit, sur le parking, elle avait crevé les pneus de la voiture du chirurgien.
      Alors, racketter encore les pauvres contribuables pour accorder un budget à Madame Macron alors que le statut de Première Dame ne doit pas exister, me met en colère.

      PS : Si cela intéresse certaines commentatrices, les sites Pinterest et svg cut sont intéressants pour fabriquer plein de jolies choses en papier cartonné couleur ou blanc (les modèles étoiles de neige sont très jolis). Disney 3 D a de beaux modèles aussi pour les princesses évidemment.

    7. Salmon

      A VOUS DE VOIR

      L’Elysée n’a jamais envisagé de statut pour Brigitte Macron

      Les services de l’Elysée préparent une « Charte de la transparence » qui devrait préciser les contours du rôle de l’épouse du président de la République.

      Brigitte Macron verra son champ d’action éclairci, sans bénéficier de statut légal. Ce lundi, l’Elysée confirme à L’Express que ses services sont bel et bien en train de préparer une charte visant à préciser les contours du rôle de la première dame.

      Une pétition mise en ligne il y a trois semaines contre la création d’un statut de première dame a d’ores et déjà réuni plus de 230 000 signatures. Lancé par Thierry Paul Valette, un artiste-peintre, cet appel affirme qu’il n’y a aucune raison pour que « l’épouse du chef de l’état puisse obtenir un budget sur les fonds publics ».

      LIRE AUSSI >> Pétition contre le statut de première dame: « Nous ne sommes pas aux Etats-Unis »

      Le document, qui ne devrait pas être publié « au coeur de l’été », d’après l’entourage du président de la République, doit aussi permettre de clarifier le nombre de collaborateurs affectés à l’activité de la première dame. Devraient ainsi être déclarés un directeur de cabinet, un chef de cabinet, une secrétaire, les hommes du GSPR en charge de protection, mais aussi les personnes chargées de gérer le courrier de la première dame. Le nombre de fonctionnaires dédiés à cette tache aurait progressé ces derniers mois, pour passer d’une personne à « un peu moins de dix », se félicite l’entourage du président de la République.

      Une action basée sur le handicap?
      En revanche, une source élyséenne affirme qu’il n’a jamais été question de modifier la Constitution pour marbrer dans le texte un véritable statut légal de conjoint de président de la République, contrairement à ce qu’affirme BFMTV. La nécessité de faire voter un tel projet en Congrès en obtenant la majorité absolue n’aurait donc pas pesé dans la balance. Il n’y aura pas besoin non plus de lancer un référendum, comme le suggère la pétition de Thierry-Paul Valette.

      « Pendant la campagne, Emmanuel Macron n’en n’a jamais parlé dans ces termes, confie notre interlocuteur, qui rappelle que cela ne s’est fait presque nulle part au monde, à l’exception, dans une certaine mesure, des Etats-Unis.

      Les réflexions seraient encore en cours pour fixer le champ d’action de Brigitte Macron. A ce stade, il semblerait que ses « sujets » tournent autour de la « situation de handicap dans la vie de la cité », nous assure-t-on.

      SOURCE L’EXPRESS

      MOI JE L’AI ENTENDU A LA TV IL VEUT CREER UN STATUT POUR SA DAME

    8. Jacques B.

      Elle doit être la PREMIÈRE DAME à avoir épousé son ancien élève de seconde, de 24 ans son cadet, camarade de classe de sa fille, ça au moins c’est sûr.

      À part ça, elle n’a pas été élue, que je sache, donc pas de statut et encore moins de crédits particuliers alloués à cette rombière. Le népotisme, ça suffit.
      Tiens, d’ailleurs je croyais que les députés, emmenés par la vague moralisatrice fais-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais initiée par le mouvement En Marche devaient voter une loi de moralisation de la politique visant justement à éradiquer le népotisme ? On m’aurait menti ?

      Le plus triste, c’est qu’il semble que la cougarde Trogneugneux soit populaire parmi les Français. Décidément, mes compatriotes sont des veaux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *