toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Encore -7 % : la popularité d’Emmanuel Macron en chute libre, selon un nouveau sondage


Encore -7 % : la popularité d’Emmanuel Macron en chute libre, selon un nouveau sondage

.

Baisse des APL, coupes budgétaires ou démission du général de Villiers : l’exécutif a récemment été la cible de critiques répétées de l’opposition. Et cela se ressent dans les sondages.

La popularité d’Emmanuel Macron est en forte baisse (-7), avec 36% seulement de jugements positifs sur son action, et le chef de l’État se voit désormais devancé par Édouard Philippe (-2), selon un sondage YouGov diffusé le 3 août.

Trois mois après son arrivée à l’Élysée, Emmanuel Macron perd notamment 14 points en un mois auprès des sympathisants centristes et 8 auprès de ceux des Républicains. 49% (+13) des personnes interrogées jugent négativement son action.

Loading...

Le Premier ministre le devance d’un point avec 37% d’avis favorables, malgré une forte baisse de popularité auprès également des proches des centristes (-10) et des Républicains (-10). 42% (+11) portent sur son action un jugement défavorable, selon cette enquête pour le Huffington Post et CNews.

A l’image du couple exécutif, le gouvernement voit sa popularité s’effriter avec 33% d’opinions positives, soit une perte de cinq points.

Près d’un Français interrogés sur deux (49%, -8%) estime toutefois que le gouvernement est «prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays», mais moins d’un sur trois (32%) dit avoir confiance en lui pour moraliser la vie publique.

Le chômage et l’emploi (25%, -2) restent les principales préoccupations des Français, devant l’immigration (15%, +1) et la protection sociale (14%, +1).

L’enquête a été réalisée du 26 au 27 juillet auprès de 1 003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d’erreur est de 1,4 à 3,1 points.

Le gouvernement a récemment été la cible de critiques nourries de l’opposition après l’annonce de coupes budgétaires dans différents domaines. La démission fracassante du général Pierre de Villiers, qui s’était opposé à la baisse du budget de la Défense, a elle aussi été reprochée au chef de l’Etat, de même que la décision de baisser les APL de cinq euros.

Learn Hebrew online




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Encore -7 % : la popularité d’Emmanuel Macron en chute libre, selon un nouveau sondage

    1. sarah

      Une arrivée importante de migrants comme il compte l’imposer aux français avec sa mise en place au Niger et au Tchad de centres de demandeurs d’asile, une hausse d’impôts quelconque, une nouvelle baisse des allocations sociales comme pour l’APL et malheureusement un ou deux attentats, et il perd tous ceux qui ont voté pour lui du centre-droit à la droite et tombe sous la barre des 25 % : il fera pire qu’Hollande en beaucoup moins de temps. Sa jeunesse, son côté esthétique avantageux, son côté aussi citoyen du monde ne feront pas long feu longtemps : les français après avoir fait l’école buissonnière retrouveront leurs pénates de droite et de gauche.

    2. Armand Maruani

      Celui qui se prend pour un petit Napoléone de la rue Saint Honoré se conduit comme Louis XVIII .

      En effet comme ce dernier avait réduit les soldes des militaires , lui a réduit le budget des armées et tout celà pour favoriser chacun leurs immigrés .

      Pour ma part Geppetto Attali lui a mis des piles Duracel , a tourné la clef à fond et l’a laché dans l’arêne politique .

    3. alauda

      Avant : « Je m’engage à ne pas baisser les dotations aux collectivités territoriales. » Après : coup de rabot de 3 milliards de plus sur le quinquennat. Annulation de 300 millions de dotations cette semaine.

      80% de la dette est générée par L’État, tandis que les collectivités territoriales s’endettent à 10%, selon Retailleau, en moyenne en faisant tourner les entreprises locales.

    4. Claire

      Les 20 millions de moutons qui ont veauté Macron commencent à se rendre compte qu’ils se sont fait avoir. Trop tard. On en prend pour 5 ans….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *