toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un élu LREM proche d’Emmanuel Macron, Alain Tourret qui a utilisé son indemnité pour se payer des voyages et une télévision, juge «extraordinairement dangereux» qu’on contrôle ses frais


Un élu LREM proche d’Emmanuel Macron, Alain Tourret qui a utilisé son indemnité pour se payer des voyages et une télévision, juge «extraordinairement dangereux» qu’on contrôle ses frais

.

Epinglé pour avoir utilisé son indemnité pour se payer des voyages et une télévision, Alain Tourret ne voit pas d’un bon œil l’introduction d’un nouveau système de remboursement des frais. «Ça va être le contrôle», s’inquiète-t-il.

Les députés de La République en marche (LREM) s’annoncent d’ores et déjà très disciplinés face aux futures réformes économiques annoncées par le gouvernement. Mais s’il est un sujet où la fronde menace, c’est bien celui des avantages et des frais de bouche.

«Extraordinairement dangereux», rien de moins. C’est ainsi que le député Alain Tourret, passé du Parti radical de gauche (PRG) au parti d’Emmanuel Macron à la faveur de la vague LREM, qualifie le projet de loi de moralisation de la vie publique adopté par le Sénat et bientôt présenté à l’Assemblée. Le détail qui tétanise le parlementaire : que les députés soient contraints de présenter leurs notes de frais pour obtenir un remboursement.

Fait notable : Alain Tourret, proche d’Emmanuel Macron, avait utilisé son indemnité pour se payer des voyages et une télévision lors de la mandature précédente. Après des révélations de Mediapart, il avait finalement promis de rembourser 16 000 euros utilisés à des fins personnelles…

D’ordinaire, les députés disposent d’une indemnité de frais de mandat sans contrepartie et ne nécessitant pas de justification. Afin que les dépenses du palais Bourbon soient mieux contrôlées, les députés pourraient avoir à présenter un reçu et être indemnisés après coup, comme cela se pratique dans la quasi-totalité des entreprises.

La crainte d’Alain Tourret ? Qu’on lui reproche ses préférences culinaires et qu’on lui demande, lors de la présentation de ses notes de frais : «Pourquoi avoir déjeuné dans un hôtel 3 étoiles et non pas au McDo?». «Ça va être le contrôle pour savoir si vous avez déjeuné avec tel industriel, avec tel responsable politique», explique-t-il encore, laissant entendre qu’il est habitué à ce genre de pratiques.

Porté par le gouvernement, le projet de loi de moralisation de la vie publique provoque un certain nombre de réticences au sein de la majorité parlementaire. D’abord annoncée comme devant être supprimée, la réserve parlementaire a finalement été maintenue par les députés LREM après une discussion en réunion de groupe le 12 juillet.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Un élu LREM proche d’Emmanuel Macron, Alain Tourret qui a utilisé son indemnité pour se payer des voyages et une télévision, juge «extraordinairement dangereux» qu’on contrôle ses frais

    1. sarah

      S’il ne veut pas manger au Mac Do, il existe des cafétérias où on mange autour de 7 euros pour les menus de base sans dessert mais le dessert n’est pas nécessaire dans un repas. Il est indispensable que ces élus dont les petits contribuables paient les frais de bouche et autres fassent comme les « petites » gens dont moi : une retraite d’infirmière, c’est maigre.

    2. FILOUTHAI

      Mais oui, c’est quand même une honte que des députés – pardon, des élus de la République avec un Grand R- ne puissent pas détourner impunément à leur profit l’argent qui est collecté auprès des veaux, pardon des citoyens.

    3. Salmon

      moi c’est avec ce que mon pauvre papa m’a légué aprés son décés
      et oui , il yen a qui s’en mettent pleins les fouilles !
      et il yen a d’autres qui héritent et qui sont pris pour des traficants en tout genre , comme pour Israël qui est traité de voyou !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *