toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les USA et la Jordanie font pression sur Abbas pour apaiser les tensions


Les USA et la Jordanie font pression sur Abbas pour apaiser les tensions

Israël et les USA redoutent les manifestations de vendredi qui pourraient aboutir sur de nouvelles violences.

Afin de prévenir les violences redoutées vendredi à Jérusalem et en Cisjordanie avant les prières musulmanes, les États-Unis et la Jordanie ont tenté de faire pression sur le président palestinien Mahmoud Abbas pour apaiser les tensions.

Selon Haaretz, des hauts fonctionnaires de l’administration américaine ont demandé à Abbas de cesser l’incitation concernant le Mont du Temple et de mettre un terme aux appels à manifester.

Selon la source du journal, l’administration américaine a clairement indiqué aux dirigeants palestiniens qu’Israël avait favorisé l’accalmie en retirant toutes les nouvelles mesures de sécurité du Mont du Temple.

Loading...

Un haut fonctionnaire palestinien a confirmé qu’il y a eu des tentatives de calmer les tensions et de prévenir une escalade au cours des deux derniers jours, mais les Palestiniens ont décidé de poursuivre leurs protestations.

Selon le fonctionnaire, Abbas a rejeté une demande de rencontrer l’envoyé spécial américain Jason Greenblatt parce que, selon les Palestiniens, ces réunions « n’offrent rien de nouveau ».

Une source impliquée dans les efforts a affirmé que Greenblat n’a pas réellement demandé de rencontrer Abbas mais s’est entretenu mardi avec le secrétaire du Comité exécutif de l’OLP, Saeb Erekat.

« Abbas est déçu par la conduite de l’administration. À l’heure actuelle, les Palestiniens ont fait des efforts pour répondre aux demandes des États-Unis, mais depuis hier, les Américains n’ont rien présenté de nouveau », a déclaré le fonctionnaire.

« Lors de la réunion entre Greenblatt, le chef des renseignements palestiniens Majid Faraj et le négociateur palestinien Saeb Erekat, les deux derniers ont réitéré leurs positions selon lesquelles la situation à Al-Aqsa devait revenir à ce qu’elle était avant le 14 juillet ».

Greenblatt, qui est en Israël depuis quelques jours, tient des pourparlers avec d’anciens responsables jordaniens, israéliens et palestiniens dans le but d’atténuer les tensions et de prévenir les affrontements qui sont attendus vendredi après les prières.

Source www.i24news.tv





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Les USA et la Jordanie font pression sur Abbas pour apaiser les tensions

    1. sarah

      Et les promesses de la France ? Emmanuel 1er avait pourtant promis son soutien INDEFECTIBLE A LA SECURITE d’Israël à la conférence de presse avec le Premier Ministre israëlien lors de la 75ème commémoration de la rafle du Vel d’Hiv : il ne lui a pas fallu plus d’une semaine pour se dédire parce que, s’il était si tant que ça attaché à la sécurité de ce pays, il aurait approuvé la mise en place des portiques de sécurité pour empêcher les attentats sur le Mont du Temple (le judaïsme précède l’Islam de plus de 1000 ans sur cette terre avant les invasions criminelles de cette secte au VIIIéme siècle, donc le mot juste est Mont du Temple ). Avec le Quai d’Orsay, cet Etat dans l’Etat, Macron a désapprouvé ces installations avec des mots très diplomatiques mais le résultat est le même : il a trahi Israël.

      Le Président du « malgré nous » se prend pour Jésus, il est plutôt Judas : Hollande en a fait d’ailleurs l’amère expérience quand Emmanuel 1er a démissionné de son poste de ministre fin Août 2016. La France poursuit sa politique anti-israëlienne habituelle : poignarder dès qu’elle le peut ce pays dans le dos. Je dois avouer que j’ai même des doutes sur l’émotion dont Emmanuel 1er a fait montre lors du discours sur cette rafle monstrueuse : c’était peut-être des larmes de crocodile.

    2. kelec

      Si on veut revenir à la situation antérieure, il aurait fallu ressusciter les victimes de l’attentat avant de démonter les portiques… Tant qu’ils ne sont pas ressuscités on attend pour le démontage des portiques. Cette fois ci également on donne encore trop aux « arabes » sans avoir de contre partie. Et en plus on leur « donne » l’autorisation de commettre de nouveaux attentats, c’est déplorable, regrettable et dangereux. Des milliers d’Israéliens et d’Israéliennes en paieront le prix…

    3. sarah

      Je suis non-croyante mais pro-israëlienne et j’analyse juste la réalité : en 2040, 29 % des juifs israëliens seront des ultra-orthodoxes, leur taux de fécondité étant presque trois fois supérieur à celui des autres groupes de juifs, et le Premier Ministre d’Israël sera donc logiquement un ultra-orthodoxe puisque ce sont le ou les partis politiques qui les représenteront qui auront le plus fort pourcentage de voix aux élections et comme Israël pratique la proportionnelle intégrale, c’est le parti qui gagne le plus de voix qui nomme le Premier Ministre. Et là, la mosquée Al-Aqsa sera rasée quelque soit les conséquences que cela puisse déclencher car les ultra-orthodoxes ont bien l’intention de reconstruire le Temple de Salomon sur ce Mont : quelque part, cela m’inquiète parce que le risque d’une troisième guerre mondiale sera alors très très important mais d’autre part, j’en ai assez que les arabes de Palestine et d’ailleurs avec le monde entier piétinent Israël. Le monde l’aura bien cherché et pour une fois, les juifs ne seront pas les seuls à mourir.
      Et que les pays du monde ne s’imaginent pas qu’en s’alliant aux pays arabes, elle écrasera l’Etat Juif : je signale juste qu’Israël avait l’intention d’utiliser l’arme nucléaire si elle sentait qu’elle allait perdre la guerre en 1967.

      PS : Cette situation de guerre mondiale dans un peu plus de 20 ans est plus que probable et quand j’y pense, je me fredonne « Le Sud » de Nino Ferrer.

    4. Armand Maruani

      Il faut assaissiner Abbas , seul responsable de toutes les tensions et crimes perpétrés en Israël .

      Il les encourage et de les finance ouvertement comme pour provoquer .

      Sans parler de son passé criminel comme Maalot et Munich entr’autres . .

      Oui ce type ne mérite pas de vivre ; il faut l’abattre .

    5. Salmon

      @Armand
      entièrement d’accord avec vous mazen ne mérite pas de vivre , il excite son peuple au lieu de le calmé et c un négationiste
      remettre les portiques de sécurité et les caméras
      peut importe de ce qu’il va se passer , Israël est suffisamment fort pour stopper ces monstres (trop de respect pour les animaux)

    6. Salmon

      de la bouze I24 news

      Le roi de Jordanie, Abdallah II, s’est engagé à protéger les lieux saints de Jérusalem pour les Musulmans et les Chrétiens.
      et les Juifs crèves ???
      soit disant un traité de paix en 1994

    7. Jacques B.

      L’étau se resserre autour d’Abbas et de l’entité « palestinienne ».

      Déjà Trump avait commencé à montrer les dents, ce qui change considérablement de B. Hussein Obama n’est-ce pas ; maintenant la Jordanie, sans oublier que le Qatar, financier du terrorisme islamiste, notamment celui du Hamas, est mis à l’index par les pays arabes eux-mêmes…

      J’ai l’impression que Abbas, âgé de 82 ans tout de même (et pas éternel ici-bas), sent que la fin est proche, et joue le tout pour le tout en essayant d’embraser la rue arabe et « palestinienne » contre Israël. Mais il perdra, à la fin, comme ont toujours perdu les losers ratés nihilistes arabo-musulmans antisémites. D’une certaine façon, j’ai hâte d’être à ce jour où l’entité « palestinienne » s’écroulera, et où Israël récupérera la souveraineté intégrale sur son pays historique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *