toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Les filles bien n’avalent pas » La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa serait auteur de nouvelles érotiques, voire pornographiques, sous le pseudonyme de Marie Minelli


« Les filles bien n’avalent pas » La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa serait auteur de nouvelles érotiques, voire pornographiques, sous le pseudonyme de Marie Minelli

.

Selon toute vraisemblance, Marlène Schiappa serait auteur de nouvelles érotiques, voire pornographiques, sous le pseudonyme de Marie Minelli. « Les filles bien n’avalent pas » ! C’est le titre d’un des livres de Marlène Schiappa…

C’est L’Express qui le dit. Les recoupements effectués par le magazine laissent peu de place au doute. Les titres non plus : Osez les sexfriendsLes filles bien n’avalent pasSexe, mensonges et banlieues chaudes150 endroits où avoir fait l’amour au moins une fois dans sa vie… « Sur la table du Conseil des ministres », « Dans la voiture de Macron » : les suggestions pullulent. Bref, la secrétaire est dans tous ses états. Ses conseils pour frauder la Sécu n’était qu’une mise en bouche !

Pour défendre la liberté d’expression, je soutiens Europe Israël en faisant un don.

Les extraits publiés par L’Express ne font pas dans la dentelle. Certains camionneurs ont rougi. Oooh… Mais où travaille-t-elle ? Où la trouver ? Déjà, des files de semi-remorques s’agglutinent aux abords du secrétariat d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes. La profession réclame des posters de Marlène, des vidéos X, des photos et, pourquoi pas, un petit entretien dans la cabine du 35 tonnes…

À la lueur de ses écrits clandestins, le célèbre tweet « L’égalité femmes-hommes doit tenir compte de la spécificité des territoires »prend tout son sens. Traversant un quartier à fort taux de migrants, la femme se voile jusqu’aux yeux, puis se livre aux pires turpitudes sexuelles deux cents mètres plus loin… Dorénavant, le message est clair. Niqab dans une main et sextoy dans l’autre, Marlène déambule dans les rues de la grande ville. Décontractée, cheveux au vent, moderne… Mère la pudeur dans un quartier, chaude comme la braise un peu plus loin. Sa vision de la femme fait rêver…

Dans son œuvre majeure, Sexe, mensonges et banlieues chaudes, la romancière met en scène une jeune bourgeoise de Neuilly-sur-Seine à la recherche du grand frisson avec de la racaille de Seine-Saint-Denis. L’éternel fantasme de la gauche. L’encanaillement. François Hollande à plat ventre devant JoeyStarr… Même syndrome, même idéologie de bobo en quête d’une minute d’ensauvagement. Le 93 est l’Euro Disney du socialo…

Contacté par L’Express, le cabinet du secrétaire d’État nie formellement que sa sainteté Schiappa soit l’auteur de ces écrits épouvantables. Oh là là, non ! Dans les couloirs de l’Élysée, la tension est à son comble.

Jusqu’où va-t-elle aller ? Frauder la Sécu en stringEmmanuel Macron est un mauvais coup… On frémit à l’idée des futures publications de l’incontrôlable secrétaire d’État. La nommer « pom-pom girl » en charge de l’animation du Conseil des ministres serait la seule issue sérieuse.

Jany Leroy

Learn Hebrew online

« Les filles bien n’avalent pas » ! C’est le titre d’un des livres de Marlène Schiappa…

Nous avons dit ici beaucoup de mal de Marlène Schiappa. Nous l’avons traité de grotesque, de ridicule, d’idiote et nous nous sommes gaussés d’elle quand elle a envoyé paître Finkielkraut en lui reprochant de s’être attaqué « à une femme, jeune, benjamine du gouvernement, issue de la société civile, élevée dans les quartiers populaires ». Ces lettres de noblesse, bêtement pompeuses nous avaient éloignés d’elle…

Mais maintenant tout nous rapproche. Il nous faut confesser notre faute et notre erreur. Et rendre à la belle Marlène ce qui revient à la belle Marlène.

Elle est une femme. Rien qu’une femme. Une femme avec un corps dont tout laisse à penser qu’il est affriolant. Une femme apparemment, et avec bonheur, folle de son corps. Comment ne pas tomber sous le charme?

L’Express nous apprend que Marlène Schiappa est dotée d’un joli brin de plume. Une plume trempée dans quoi ? Sous le pseudonyme de Marie Minelli elle a publié à La Musardine, un éditeur spécialisé dans le cul, plusieurs livres. Voici les titres. Certains sont puissamment évocateurs. « Osez les sex-friends », « Comment transformer votre mec en Brad Pitt en 30 jours », « Les filles bien n’avalent pas ».

Nous ne les avons pas lus. Et ce n’est point dans nos intentions. Mais quand on sait qu’un de ses livres, publié sous son vrai nom, « Osez l’amour des rondes », avait été considéré comme « vulgaire et insultant » par les milieux féministes, pourtant difficiles à choquer, on imagine le contenu de « Les filles bien n’avalent pas »… Il nous est agréable d’apprendre que Marlène Schiappa est bien en chair si l’on en juge d’après son « Osez l’amour des rondes ». Et nous ne sommes pas loin d’y voir un appel pathétique adressé aux mâles de notre pays.

Quelques mystères demeurent toutefois. La secrétaire d’Etat à l’égalité Femmes-Hommes est-elle – selon les critères énoncés par elle- une fille bien? La secrétaire d’Etat à l’égalité Femmes-Hommes (répétons ce titre car elle siège quand même au gouvernement) pourrait-elle nous dire si les filles musulmanes, qu’elle aime tant, gardent ou pas leur voile quand elles font certaines choses ?

Marlène Schiappa n’a pas à s’inquiéter pour l’avenir. Si, ce qu’à Dieu ne plaise, elle était débarquée du gouvernement elle pourra continuer à écrire des livres. Connaissant ses engagements politiques nous lui en suggérons deux. « Les filles de gauche sont plus baisables que les autres » et « Pourquoi les mecs de droite ont tous une petite quéquette ».

Benoit Rayski







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “« Les filles bien n’avalent pas » La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa serait auteur de nouvelles érotiques, voire pornographiques, sous le pseudonyme de Marie Minelli

    1. Ghysly44

      Je commence a croire que ce gouvernement recèle les MEMES qu’avec Hollande …. la politique c’est le début de la decadence !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *