toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Canada se préoccupe de l’exportation de ses véhicules blindés légers à l’Arabie saoudite


Le Canada se préoccupe de l’exportation de ses véhicules blindés légers à l’Arabie saoudite

Le Canada a exprimé sa « vive préoccupation » concernant la possible utilisation par l’Arabie saoudite de véhicules blindés légers de fabrication canadienne dans des opérations de répression dans l’est du pays.

La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland est « vivement préoccupée » et a demandé à ses services « un examen immédiat de la situation », a déclaré un de ses porte-parole. « S’il s’avère que des exportations canadiennes ont été utilisées pour commettre de graves violations des droits de l’homme, la ministre prendra des mesures », a ajouté le porte-parole, John Babcock, cité ce samedi par le quotidien the Globe and Mail.

Cette déclaration fait suite à la publication par le quotidien d’informations selon lesquelles des véhicules blindés légers vendus par le Canada à l’Arabie saoudite pourraient avoir été utilisés contre des civils dans une vaste opération policière, qui aurait fait des victimes, dans la région de la ville d’Awamiya, dans l’est du pays. Le Globe and Mail indiquait avoir fait confirmer par des experts que des véhicules apparaissant sur des photos et des vidéos de l’opération des forces de sécurité saoudiennes étaient bien des « Gurkha RPVs », fabriqués au Canada, par Terradyne Armored Vehicles.

Un contrat de 13 milliards de dollars critiqué

Le contrat de vente de ces véhicules d’un montant de quelque 13 milliards de dollars américains avait été conclu par le précédent gouvernement conservateur. Le gouvernement libéral de M. Trudeau a dû défendre à plusieurs reprises ce contrat face aux critiques des défenseurs des droits de l’homme. Et le prédécesseur de Mme Freeland aux Affaires étrangères, Stéphane Dion, avait affirmé en avril 2016 que le gouvernement suspendrait ou révoquerait la licence d’exportation de ce matériel, si des « informations crédibles » faisaient état de son utilisation « à mauvais escient ».

La réglementation canadienne sur les ventes de matériel à usage militaire prévoit des restrictions dans le cas de violations des droits de l’homme des citoyens du pays destinataire de ces matériels.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Le Canada se préoccupe de l’exportation de ses véhicules blindés légers à l’Arabie saoudite

    1. sarah

      C’est mon deuxième pays mais le gouvernement en place est aussi débile que celui de France avec la palme au premier sinistre Justin Trudeau.
      Si on ne veut pas que du matériel militaire soit utilisé à des fins militaires, on n’en fabrique pas et on n’en vend pas parce que la guerre ou les conflits propres, cela n’existe pas.

    2. sarah

      Je n’ai aucune espèce d’affection pour les saoudiens : l’Islam me fait peur dans son aspect terroriste, conquérant (le projet de cette religion, c’est que le croissant devienne pleine lune, c’est-à-dire remplisse la terre entière, y compris par la violence), antisémite jusqu’à vouloir la destruction totale des Juifs, homophobe en emprisonnant ou en condamnant à mort les homosexuels, misogyne en privant les femmes de tous les droits qu’elles ont acquis durement.
      Je suis juive, féministe, laïque, pro-israëlienne et bien que n’étant pas homosexuelle, je suis remplie de compréhension envers les homosexuels avec une empathie plus importante pour les couples de femmes; alors, je trouve que la religion coranique est la plus dangereuse de la terre.
      Mais, pour revenir aux ventes de matériel militaire, je campe sur ma position : un pays n’en vend pas s’il souhaite qu’il n’y ait pas de bavures ou des dommages collatéraux.

    3. Jan Favre

      Nous ssulement le gouvernement canadien ne se prèocupe pas de lîmportation de l’islamisme, mais l’encourage, typicement l’attitude d’un gouvernement gauchiste.

    4. MOLIERE

      C’est d’une vaste hypocrisie que de vendre ce type de véhicule militaire et de se poser la question après coup . Tout comme d’ouvrir les portes du pays aux divers courants islamistes et d’être soit disant surpris de la montée du communautarisme et de la place ostentatoire faite par les musulmans au Canada. Comme par hasard c’est le même foutoir chez nous en France.

    5. serge

      Stéphane Dion, avait affirmé en avril 2016 que le gouvernement suspendrait ou révoquerait la licence d’exportation de ce matériel, si des « informations crédibles » faisaient état de son utilisation « à mauvais escient ».
      CES VÉHICULES DEVRONT ÊTRES RECONVERTIS EN VÉHICULES DE PROMENADES.
      S’ILS NE SONT PAS TROP POLUANT

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap