toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Autorité Palestinienne bloque l’acheminement de médicaments destinés à des malades de Gaza


L’Autorité Palestinienne bloque l’acheminement de médicaments destinés à des malades de Gaza

.

Depuis plus d’un mois, l’Autorité Palestinienne bloque l’acheminement de médicaments destinés à des malades de Gaza. La situation sanitaire s’aggrave, d’autant plus que la décision de l’AP  de diminuer l’approvisionnement en électricité à Gaza a de véritables conséquences sur le fonctionnement des hôpitaux. Dans ce contexte, de nombreux Palestiniens se tournent vers Israël pour accéder aux traitements médicaux dont ils ont besoin.

Chaque jour, des centaines de passages sont organisés entre Israël, la bande de Gaza et la Judée Samarie à des fins humanitaires. Le COGAT, l’unité israélienne responsable de la coordination des activités du gouvernement Israélien à Gaza et en Judée Samarie, a annoncé qu’entre janvier 2015 et mars 2016, plus de 360 ​​000 entrées ont été accordés pour que des Palestiniens puissent entrer en Israël, soit 20 000 par mois et environ 700 par jour, dont, pour la plupart, dans le but de recevoir un traitement médical.

Cependant, selon le quotidien israélien Haaretz, depuis deux mois, l’Autorité Palestinienne a cessé d’envoyer aux Israéliens les permis exigés pour permettre la sortie des malades de Gaza ayant besoin d’un traitement urgent. L’ONG Physicians for Human Rights estime que l’Autorité Palestinienne n’a pas payé –aux Israéliens-, les « chèques de sortie » d’au moins 1.600 malades. Plus de 90% des gens qui ont fait une demande au mois de mai sont toujours dans l’attente.

Loading...

Ces passages vers Israël sont décisifs et permettent aux Palestiniens d’avoir accès à des traitements médicaux, sans aucune considération politique.

A titre d’exemple, l’hôpital Rambam de Haïfa traite 1200 Palestiniens chaque année. L’un de ces patients a offert, il y a quelques jours seulement, plusieurs dizaines de milliers de shekels à l’hôpital. L’Huffington Post a recueilli son témoignage : « Quand je suis arrivé à Rambam, j’ai vu une équipe médicale qui traite ses patients avec dévouement, mais j’ai aussi vu la souffrance des enfants malades. Palestiniens, Israéliens, Syriens et des enfants d’autres pays qui sont traités à Rambam pour des maladies graves. J’ai décidé de faire cette donation pour aider à sauver des vies humaines sans aucune considération politique. Israéliens et Palestiniens souffrent de la violence et je m’efforce de trouver des moyens qui nous permettent de tous contribuer à la paix: soigner les enfants, sauver des vies, partager les connaissances, former des docteurs palestiniens à Rambam, afin d’améliorer le système de santé dans les territoires palestiniens, et encourager à donner entre nos deux nations. »

Un autre exemple serait celui de l’hôpital pour enfants Dana-Dwek de Tel Aviv qui, en avril 2017, traitait 8 enfants Palestiniens, 3 de Gaza et 5 de Judée Samarie. L’un des parents de ces enfants témoigne pour COGAT : « Tout le monde est gentil et attentif. L’équipe est excellente et il n’y a aucune distinction entre Israéliens et Palestiniens. Le traitement est le même traitement  et tout le monde s’intéresse à l’enfant et s’occupe de lui. »

En outre, des mesures importantes sont prises par le COGAT afin de réduire la dépendance des Palestiniens vis-à-vis d’Israël pour des traitements médicaux : des formations dans d’importants hôpitaux Israéliens sont organisées pour les médecins Palestiniens en Israël. En septembre 2016, près de 800 médecins et professionnels médicaux venant de Judée Samarie, ainsi que 200 venant de Gaza ont participé, en coordination avec le COGAT, à des cours et à ces formations. D’anciens étudiants en médecine, infirmiers ou anesthésistes Palestiniens viennent se former ou acquérir des compétences dans les hôpitaux israéliens.

Palestiniens et Israéliens vivent ensemble, travaillent et échangent quotidiennement. L’un des exemples notoires est celui de l’hôpital Hadassah où des médecins Israéliens et Palestiniens sauvent des vies ensemble.  L’ennemi reste la maladie et non son voisin.

Source: Ambassade d’Israël en France

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’Autorité Palestinienne bloque l’acheminement de médicaments destinés à des malades de Gaza

    1. Salmon

      donc il n’y a pas d’apartheid
      le blocus vient des arabes palestiniens qui laissent crever leur propre population
      qu’est ce qu’ils en pensent en france ???

    2. Moka

      Ils vous diront sûrement que ce n est que de la propagande israélienne pour cacher les crimes contre les palestiniens.En France ,on aime les histoires quand les méchants sont israélie9n .Donc pas de quoi fouetter un chat,pas de juifs à blâmer.

    3. HENRIETTE Irène

      Le petit peuple palestinien n’en peut plus d’être sous la houlette du Hamas et d’Abbas. Son visage nous fait penser à Satan ! je n’exagère pas….. On voit bien qu’il est dangereux et faux etc etc etc…..

      Il faudrait lire le livre, si possible en français (Le fils du Hamas »), converti au christianisme, et qui a dû s’enfuir pour ne pas être tué par sa famille »…..

      Il s’agit là d’un homme très courageux, on n’en parle pas dans les medias,
      ni des femmes (au pluriel) qui ont écrit sur l’Islam « si tolérant et humain », et réfugiées elles aussi aux Etats-Unis…. pour ne pas être massacrées par leur propre famille en premier lieu……

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *