toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La ministre Marlène Schiappa affirme que les agressions sexuelles sont plus fréquentes dans le Nord que le Sud de la France. L’Insee dément


La ministre Marlène Schiappa affirme que les agressions sexuelles sont plus fréquentes dans le Nord que le Sud de la France. L’Insee dément

.

Les raccourcis de la ministre Schiappa sur les agressions sexuelles…

Au Sénat pour rencontrer la Délégation aux droits des femmes ce jeudi 20 juillet, la secrétaire d’État Marlène Schiappa a affirmé que les agressions sexuelles sur la voie publique étaient plus courantes dans le nord que dans le sud de la France, rapporte Le Lab d’Europe 1. L’Insee dément cette information.

Marlène Schiappa aurait-elle des préjugés sur certaines régions françaises ? Alors qu’elle rencontrait la Délégation aux droits des femmes du Sénat ce jeudi 20 juillet, la secrétaire d’État a affirmé que les régions françaises n’étaient pas “homogènes”, avant d’illustrer ses dires avec un exemple douteux selon lequel les agressions sexuelles sur la voie publique étaient plus courantes dans le nord de l’Hexagone, relève Le Lab d’Europe 1.

Une intervention “bizarre” et “choquante

Vous savez que dans le nord de la France, il y a énormément de violences sexuelles sur la voie publique”, avance-t-elle. Coupée par la sénatrice Françoise Laborde, qui lui lance “dans le sud aussi”​​​​​​​, Marlène Schiappa reprend : “Dans le sud aussi, mais pas partout dans le sud, c’est justement là que j’en viens. Par exemple en Corse, il y a eu un viol sur la voie publique l’année dernière”​​​​​​​, argue-t-elle. Contactée par Le Lab d’Europe 1, la sénatrice en question raconte avoir trouvé cette réflexion pour le moins “bizarre”​​​​​​​ et “choquante”​​​​​​​. “Pour elle [Marlène Schiappa, ndlr], le sud, c’est la Corse”, s’étonne-t-elle.

Marlène Schiappa traversant le quartier de La Chapelle-Pajol en jupe le 12/06/17 pour prouver que les femmes y sont en sécurité.

Et elle n’a pas tort : les seuls renseignements utilisés par la ministre pour avancer une telle généralité sont tirés d’une enquête de l’Insee de 2014 faisant état de “576 plaintes dans le Nord, dix en Corse dont une sur voie publique”​​​​​​​, note Le Lab, sur explication de l’entourage de l’intéressée. Des chiffres très partiels, donc. En revanche, le rapport d’enquête de l’année 2016 désavoue totalement la secrétaire d’État et publiant le bilan suivant : “Quelle que soit la région ou la taille de l’agglomération considérée, la proportion de victimes de violences sexuelles en dehors du ménage ne s’écarte pas significativement de la moyenne”​​​​​​​. La prochaine fois, Marlène Schiappa y regardera à deux fois.

Valeurs Actuelles





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La ministre Marlène Schiappa affirme que les agressions sexuelles sont plus fréquentes dans le Nord que le Sud de la France. L’Insee dément

    1. michel boissonneault

      dans toute crise les femmes sont toujours perdante , je trouve triste que le gouvernement laisse tomber les femmes uniquement pour récolter des votes …
      je vise macron et Mélenchon

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *