toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Il adore me tenir la main !» : ce que Donald Trump a retenu de sa rencontre avec Macron


«Il adore me tenir la main !» : ce que Donald Trump a retenu de sa rencontre avec Macron

.

Le président américain est revenu sur sa rencontre avec le dirigeant français, qui l’avait convié au défilé du 14 Juillet. Et un détail en particulier a retenu son attention…

On connaît l’attention que Donald Trump porte aux poignées de main. Et sa rencontre avec Emmanuel Macron, le 14 juillet, n’a pas dérogé à la règle.

«C’est un type génial : intelligent, fort, il aime me tenir la main», a déclaré le président américain dans un entretien au New York Times le 19 juillet, au sujet de son homologue français.

Loading...

«Les gens ne se rendent pas compte, il adore me tenir la main. C’est bien», a-t-il poursuivi.

Assurant avoir une «bonne relation» avec Emmanuel Macron, Donald Trump a qualifié le défilé du 14 Juillet de «magnifique». Il avait été convié aux festivités par le président français, à l’occasion du centième anniversaire de l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “«Il adore me tenir la main !» : ce que Donald Trump a retenu de sa rencontre avec Macron

    1. Armand Maruani

      TRUMP joue les naïfs , il souhaitait simplement le remercier de l’avoir invité pour le défilé qu’il a vraiment apprécié .

      Macron n’a rien de spontané , il a une équipe de conseillers derrière lui qui a étudié dans le moindre détail la personnalité de TRUMP .

      Il a bien appris sa leçon et alors ça prouve quoi ?

      Un jour ou l’autre le naturel va revenir au galop comme sa réaction puérile avec le chef des armées qui l’a disqualifié pour un bon moment .

    2. alauda

      Les mains de Trump sont des étaux. Les fuyantes et les moites n’y résistent pas, même avec un bon coach en grooming.

      Si le Président français a ce même côté tactile, c’est sans doute à ses années de piano et sa pratique de la boxe qu’il le doit.

    3. sarah

      Trump a eu un peu de répit lors ces deux jours passés en France car les journaleux américains n’ont qu’une obsession en tête : arriver à le faire destituer. Il déteste les journaleux et ça, le journaleux ne le supporte pas. Sinon, son côté Maverick, joueur de poker imprévisible, m’interroge.
      Quant à Macron, il restera pour moi le Président qui a dit que l’antisionisme est la forme réinventée de l’antisémitisme alors que rien ne l’obligeait à le dire même si je ne suis pas d’accord avec ses positions sur l’économie, la laïcité, l’immigration.

    4. Une voix d'Alsace

      L’attitude de Macron suggère à Esther que Macron est peut-être gay. Attention, Brigitte, tu risques d’être bientôt trumpée.

    5. sarah

      Sarah Huckabee Sanders, nouveau porte-parole de la Maison Blanche a dit : « Si Trump marchait sur les eaux du Potomac (fleuve qui passe à Washington), les journalistes diraient qu’il ne sait pas nager. » Très bien vu. Quoiqu’il fasse d’extraordinaire ou de bien, les journalistes le haïront quand même lui est sa famille.

      Macron a bien raison de mettre des distances avec les journalistes sinon ils le phagocyteront.
      Hollande qui a tant voulu être aimé des journalistes au lieu de chercher l’amour des français et de ses alliés, hors Allemagne, s’est fait accompagné partout pendant 4 ans peut-être jusqu’à sa chambre à coucher par deux journalistes du Monde qui l’ont abattu ensuite dans un livre : « Un Président ne devrait pas dire ça » en Octobre 2016.
      Le problème n’est pas de chercher à être aimé mais de qui doit-on être aimé, en tout cas certainement pas des journalistes.

    6. Claude

      Quant à Macron, il restera pour moi le Président qui a dit que l’antisionisme est la forme réinventée de l’antisémitisme alors que rien ne l’obligeait à le dire

      Sarah c’est aussi celui qui parle de « colonies » qui veut le partage de Jérusalem, et qui est tout à fait d’accord pour donner une partie de la terre d’Israël aux muzz !!

    7. Claude

      Le gouvernement Macron veut aider les djihadistes français présents en Irak…

      Sarah c’est aussi cela Macron !! une honte !

      Alors que l’armée française est dans état lamentable, matériel tombant en panne, manque de pièces détachées, uniformes payés par les militaires eux mêmes, entrainements supprimés par manque de moyens suffisants !
      Il met donc en danger la vie des soldats en dehors de nos frontières, et par là même, du peuple de France .

      Qu’est ce donc que cet homme, qui dirige le pays depuis si peu de temps et collectionnent, en un temps record, néanmoins, un nombre de bourdes et d’erreurs incalculables !!

    8. sarah

      Ce qui est une honte, c’est qu’aucun Président et surtout Sarkozy qui semble être le chouchou des commentateurs ici n’avait jamais dit publiquement en tant que Présidents que l’antisionisme était de l’antisémitisme.
      Ce qui est une honte, c’est qu’il a trouvé, il y a deux mois, l’armée française dans l’état où Sarkozy et Hollande l’avaient laissée.
      Ce qui est une honte, c’est qu’on dise qu’il veut aider les djihadistes français en Irak alors que tout français qu’il habite en Papouasie-Nouvelle Guinée, au Venezuela, en Russie, en Chine a droit à la même protection consulaire même s’il a trafiqué de la drogue, versé dans la prostitution ou tué, ce qui n’empêche pas qu’il soit mis en prison dès qu’il pose les pieds en France.

      Quant au général de Villier, depuis qu’il était dans l’armée, il connait les règles du jeu, non? Lui aussi n’admettait pas qu’un caporal aille dire publiquement qu’il était en désaccord avec lui. Si on n’est pas d’accord, on va le dire à son chef dans un cadre privé. En tant qu’infirmière, j’ai toujours fonctionné ainsi : vous vous imaginez l’infirmière, le cadre de santé et le médecin s’invectivant devant les patients. Vous êtes dans un lit d’hôpital et pendant la visite, infirmières, médecins et cadres règlent leurs différends devant vous, vous seriez contents?

    9. sarah

      Quel Président français a dit que Jérusalem devait être la capitale d’Israël ? Aucun, même pas Sarkozy et aucun à l’avenir ne le dira et tous les Présidents français ont parlé de « colonisation » et tous continueront à le faire. Au moins, Macron se distingue des autres dans le sens où il dit que nier l’existence d’un Etat pour les juifs est antisémite.

    10. Claude

      Sarah je ne sais qui vous êtes, mais en tous cas, sans aucun doute, un vibrant soutien de ce président français qui a dénigré la France !!! en particulier en Algérie et avant même d’être élu, pour avoir le vote des ressortissants musulmans , ce qu’il a obtenu d’ailleurs

      Je suppose que vous ne vivez pas en France!

      C’est réellement dommage , car j’habite une banlieue qui serait très intéressante à visiter. une zone de non droit , comme une autre ! ou il ne fait pas bon vivre !:

      Et vous verriez ce que deviennent une partie de ces migrants que votre « protégé » appelle de ses vœux et encourage à envahir notre pays !

      Ils sont dans la rue, au marché, dans les couloirs du métro à mendier !! et oui une pancarte en carton près d’eux , « réfugiés syriens » ou « famille syrienne » !!

      Voilà donc la richesse de la France !

      et cet homme Macron, qui a été élu par un petit nombre de français , si je décompte les bulletins bancs, les abstentions, ceux qui ont voté bêtement, sans conviction, juste pour « faire barrage » n’a cessé de faire des bourdes, des erreurs , alors qu’il n’est là que depuis 2 mois !!

      ça promet ! on verra jusqu’où ira la patience des français !

    11. sarah

      Dans le commentaire que vous citez, je dis bien que je ne suis pas d’accord avec ses positions sur l’économie, sur la laïcité et sur l’immigration. C’est le commentaire 4.
      Personnellement, j’aurai aimé que Jérusalem soit la capitale d’Israël et qu’on ne parle plus de « colonies » mais le Prince charmant n’existe pas : la France n’aura jamais un Président de droite, de gauche ou du centre qui reconnaîtra Jérusalem comme capitale d’Israël et qui ne parlera plus de colonies. Alors, je me contente de miettes comme quand j’étais une petite fille miséreuse : un petit bout de pain et un demi-verre de limonade suffisaient à mon bonheur; je crois que c’est pour cela que j’ai parfois quelques capacités à voir le verre à moitié plein.

      Quand Macron a parlé de crimes contre l’humanité en Algérie, j’ai été dans une colère noire et je le suis encore par moments car je suis juive pied-noire par mon père née en Algérie, arrivée en France à l’âge de 4 ans et demi après avoir vécu des tourments avec ma mère, exilée au Canada à l’âge de 59 ans, actuellement en vacances en France pour l’été. Mais deux choses me maintiennent en vie : ma famille et les miettes comme dans la chansn de « L’Auvergnat » de Brassens et de la parabole de la Cananéenne et des petits chiens qui mangent les miettes que m’a racontée un jour un brave curé quand je lui ai dit un jour d’hiver que je ne pouvais pas entrer dans l’église avec ma petite amie catholique pour le catéchisme parce que j’étais juive et que je devais rester dehors, chose qu’il m’a interdite. Il m’avait dit à ce moment-là que c’était la Cananéenne qui avait eu plus de foi que Jésus.

    12. Jacques B.

      Si je puis me permettre sarah (et Claude), on jugera ce président Macron sur pièce, comme les autres.
      Les présidents qui l’ont précédé ont eux aussi parfois dit de bonnes choses à certains moments ; il me semble par exemple que Sarkozy se présentait, au début, comme un ami d’Israël (et des USA) ; il a aussi dit la fameuse phrase sur le karcher… Hollande avait dit, au tout début de la guerre de Gaza en 2014, qu’Israël était dans son droit en se défendant, ce qui avait provoqué une levée de boucliers dans son propre camp.
      Par la suite, on a vu : la politique réellement menée par la France, sous Sarko comme sous Hollande (en pire sous ce dernier) a été une politique lamentable et parfois révoltante, à l’égard d’Israël (les résolutions à l’ONU, l’UNESCO, etc.), ou des USA – ces grands amis d’Hussein Obama – ou des Français ! avec l’immigration incontrôlée, le métissage cher à Sarko, l’islam cher à Hollande, etc.

      Alors nous jugerons sur pièce.
      C’est vrai que de la part de Macron, dire ce qu’il a dit sur l’antisionisme, inviter Netanyahu et l’appeler « Bibi »… ça sonne vraiment bien – de même, le « pas » qu’il a fait vers Trump est plutôt encourageant…
      Mais je reste méfiant, car l’homme est quand même connu pour ses grands écarts, symbolisés par la fameuse formule, devenue quasi proverbiale : « en même temps » – ou comment dire une chose et son contraire.
      Donc personnellement je prends note de ce qu’il dit ou fait de bien, je le mets dans la colonne « crédit » ; mais j’ai aussi une colonne « débit »…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *