toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des milliers de Jordaniens clament « Morts à Israël » aux funérailles du terroriste de l’ambassade israélienne


Des milliers de Jordaniens clament « Morts à Israël » aux funérailles du terroriste de l’ambassade israélienne

.

Des milliers de Jordaniens ont clamé des « Morts à Israël » alors qu’ils assistaient mardi aux funérailles du terroriste qui avait attaqué un garde l’ambassade israélienne à Amman.

Mohammed Jawawdeh, le terroriste de 17 ans, a été tué dimanche après avoir attaqué un responsable de la sécurité de l’ambassade d’Israël dans la capitale jordanienne.

Il ne s’agit pas d’un simple « jeune homme mort lors d’une altercation » comme le prétend faussement le média de propagande russe anti-israélien RT mais bien d’un terroriste qui a tenté de poignardé un responsable israélien.

Loading...

L’hostilité des Jordaniens à l’égard d’Israël, malgré un traité de paix, démontre que l’islamisme a beaucoup progressé dans ce pays peuplé majoritairement de palestiniens.

Source : Arutz 7

Jordanie ou Palestine

Le calme qui règne en Jordanie est trompeur

Les Palestiniens qui sont le groupe social le plus important du pays, de très loin, ont développé en effet une haine profonde du régime en place ; contrairement aux apparences, la royauté a été introduite ici par les Britanniques et les Palestiniens sont dans cette région bien plus légitimes qu’elle-même.

Le pourcentage exact de Palestiniens dans la population jordanienne n’est pas aisé à établir. La Jordanie fait partie de ces Etats où les études démographiques sont, en quelque sorte, des secrets de défense nationale. Sans entrer dans le détail d’une discussion sur les chiffres, les Palestiniens représentent de toute évidence la majorité de la population de la Jordanie. La version officielle les estime à 43 % de la population totale, mais, selon des sources plus sérieuses, ils en représententles deux tiers environ. Les Palestiniens en particulier sont la grande majorité dans les deux grandes villes jordaniennes, Amman et Zarqa, qui avant l’arrivée des Palestiniens, venus en masse en 1967, après la défaite de la Jordanie dans la Guerre des six jours, étaient de petites villes rurales. Pire encore, le gouvernement jordanien cherche à réduire le nombre des Palestiniens citoyens de Jordanie en supprimant la citoyenneté jordanienne à nombre d’entre. En outre, de nombreux Palestiniens Jordaniens vivent en Judée et en Samarie et sont donc un peu « à cheval » entre la Jordanie et Israël ; beaucoup y travaillent et même y vivent tout en gardant leur citoyenneté jordanienne.

La Jordanie futur état palestinien ?

Learn Hebrew online

Lors du plan de partage, la solution aurait été (et on finira peut-être pas y venir enfin, à voir certaines évolutions actuelles) de faire de la Jordanie, création artificielle fantoche, le nouvel Etat palestinien. La chose était d’autant plus possible que la Jordanie était une invention artificielle et récente des Britanniques.

Pour l’État palestinien, l’option jordanienne apparaît de toute façon comme la solution qui aurait dû être adoptée dès le départ et elle finira peut-être par l’être sous la pression des éléments puisque la Jordanie est le pays qui comprend le plus grand nombre de Palestiniens et Amman la capitale jordanienne est assurément la principale ville palestinienne.

Il est évident que la monarchie hachémite venue de la péninsule arabique et installée là par les Britanniques n’a en rien un véritable soutien populaire ; cette monarchie fantoche n’a donc aucune base réelle. En 1970 lorsque la Syrie envahit la Jordanie, le roi Hussein doit demander la protection américaine et même… israélienne ; c’est finalement l’aviation israélienne qui a réussi à effrayer les troupes syriennes et à les obliger à repasser la frontière. En 2003 lorsque Washington a renversé Saddam Hussein, la Jordanie a demandé pour sa défense les missiles Patriotes américains et démontré une fois de plus que cet Etat est incapable à lui seul d’assurer sa défense et même son maintien.

Loading...

On comprend naturellement les vraies raisons de l’attachement de la monarchie jordanienne à garantir à la majorité palestinienne de son peuple le fameux « droit au retour » ; c’est évidemment, en corollaire, la meilleure façon de réduire les citoyens jordaniens d’origine palestinienne à n’être que des citoyens de seconde zone qui ne seraient dans le pays qu’en simple transit et qu’on ne peut pas, de ce fait, reconnaître comme des citoyens jordaniens de plein exercice.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *