toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ces policiers israéliens qui sont les «héros du quotidien» à Jérusalem


Ces policiers israéliens qui sont les «héros du quotidien» à Jérusalem

Avec ces événements et contexte de tensions sur les mesures de sécurité adoptées on prend conscience de certaines choses. Par exemple, que les policiers israéliens à Jérusalem exercent un métier à risques, qu’ils payent parfois de leur vie mais c’est tous les jours qu’ils la mettent en danger.

 

 

L’actualité en atteste ; Haiel Sitawe, 30 ans, et Kamil Shnaan, 22 ans, qui appartenaient à la communauté druze israélienne, ont été tués,  le 14 juillet 2017, lorsque trois terroristes arabes israéliens, utilisant des armes clandestinement introduites sur le mont du Temple, ont émergé du lieu saint, ouvrant le feu et tuant les deux policiers.

 

Sitawe avait rejoint la police israélienne en 2012 et avait intégré depuis l’unité responsable de la sécurisation du mont du Temple. Il laisse derrière lui une épouse, Irin, un fils de trois semaines, ses parents et trois frères.

Loading...

 

Shnaan devait se fiancer cette semaine. Shnaan laisse derrière lui ses parents, un frère et trois sœurs.

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse, Sarah, ont rendu visite ce mardi aux familles des deux agents de police. Dans la ville druze de Hurfeish, dans le nord du pays, le père de Shnaan a remercié Netanyahu pour cette visite et pour le soutien apporté à sa famille par l’opinion publique.

 

« Au cours des derniers jours, le peuple juif, dont vous êtes à la tête, nous a montré son adorable gentillesse, et sa beauté », a dit Shnaan. « L’état d’Israël est véritablement le meilleur endroit au monde pour la communauté druze ».

 

Netanyahu a dit à Shnaan qu’il était « ému » par ses paroles. « Nous sommes venus ici pour vous montrer notre amour », a-t-il dit.

 

 

Il a également rendu visite à la famille Sitawe dans la ville voisine de Maghar.

 

Sitawe avait rejoint la police israélienne en 2012 et avait intégré depuis l’unité responsable de la sécurisation du mont du Temple

Learn Hebrew online

 

La semaine dernière, l’ambassadeur américain en Israël David Friedman s’était également rendu chez les deux familles.

 

« Rencontré aujourd’hui les familles de Haiel Sitawe et de Kamil Shnaan assassinés la semaine dernière en défendant le mont du Temple », avait écrit Friedman sur Twitter jeudi. « Déchirant. Je prie pour ces deux belles familles ».

La semaine dernière, la police a diffusé une séquence vidéo de l’attentat terroriste montrant comment les attaquants avaient été aidés pour entrer clandestinement les armes au sein de la mosquée Al-Aqsa dans la matinée de la fusillade.

Loading...

Ces policiers sont devenus des cibles, agressée à cause de l’uniforme qu’ils portent. Néanmoins les policiers en Israël continuent de prendre les mesures de sécurité nécessaires  pour que nous ayons le droit de circuler librement à Jérusalem.

 

Parce que ces femmes et ces hommes se sacrifient pour la liberté de la ville sainte, les  amis d’Israël dans le monde doivent s’en souvenir.

 

En 2016, 8 policiers ont été tués en service ; en 2017, 5 d’entre eux, déjà, ont perdu la vie. Il faut rendre hommage à ses forces de police parce que ce sont des héros du quotidien, ce sont les remparts de la démocratie et c’est pour cela que leur ont doit le reconnaître. Ces «héros du quotidien» de La police  et la police aux frontières  sont indispensables à la protection de citoyens et visiteurs de la capitale israélienne. Ils travaillent avec constance et persévérance pour garantir la sécurité  et faire face aux provocations et attentats.

Parce qu’on ne connait que peu de choses sur leur longue journée de travail, il est temps de les inondés de remerciements et de louanges.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Ces policiers israéliens qui sont les «héros du quotidien» à Jérusalem

    1. yacotito

      C’est vrai: ce sont de vrais heros qui risquent leur vie tous les jours pour assurer la securité de leurs concitoyens

    2. michel boissonneault

      tout ceux qui travaille a la sécurité d’Israel sont des héros , surtout en ses temps difficile

    3. Salmon

      plus en sécurité que dans la vieille ville de Jérusalem , il n’y a pas ailleurs
      des policiers et des soldats de partout patrouillent

      et en plus ils sont beaux , ce qui est trés agréable

      BRAVO ISRAEL , BRAVO JERUSALEM VOUS ETES BIEN PROTEGés

      j’aime ce pays ce n’est pas de ma faute !

    4. LeClairvoyant

      @Salmon, Tu n’est pas la seule à aimer Israël, mais tout le monde n’arrive pas à l’exprimer de manière si spontanée.

      A coté des israliens qui son fiers patriotes, il y a las traîtres gauchistes, Donc, plus de mérite pour ces soldats et ces policiers, exposés à la haine palestinienne et leur complices gauchistes.

    5. Armand Maruani

      Ce sont des héros qui ont une famille .

      Une femme et des enfants qui ne savent pas si le soir il va rentrer à la maison .

      C’est valable aussi pour chaque gamin de Tsahal .

      C’est le prix à payer d’être Israélien et Juif pour vivre dans un pays libre .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *