toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Viol d’Evry : « Toutes les Françaises sont des putes », le Procureur a volontairement nié le caractère raciste anti-français pour éviter la récupération


Viol d’Evry : « Toutes les Françaises sont des putes », le Procureur a volontairement nié le caractère raciste anti-français pour éviter la récupération

.

Grâce à la vidéosurveillance installée à la gare, les quatre bourreaux sont identifiés et interpellés. Face aux enquêteurs, cette bande avait avancé des motivations racistes « anti-français », en admettant avoir demandé à la victime ses origines. À l’époque, le procureur d’Evry avait choisi de dire que ces éléments étaient « faux », car la famille souhaitait « éviter toute récupération politique ».

Mais le meneur avait notamment indiqué en garde à vue : « Quand je sortirai je niquerai la France. » Un complice, avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille « parce qu’elle est française et qu’il n’aime pas les Françaises ».

(…) Source

Loading...

« Toutes les Françaises sont des putes » : le violeur récidiviste « anti-Français » d’Evry condamné en appel à 30 ans de prison

Jugé en appel par la cour d’assises des mineurs de Melun, un jeune homme de 20 ans a été condamné ce vendredi à 30 ans de réclusion criminelle. En 2014, avec trois complices, l’accusé alors âgé de 17 ans avait violé et torturé une jeune femme qui sortait de la gare d’Evry-Courcouronnes (Essonne) sur fond de racisme anti-français.

En garde à vue, le meneur avait notamment indiqué : « Quand je sortirai, je niquerai la France ». Un complice avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille « parce qu’elle [était] Française et qu’il [n’aimait] pas les Françaises ». L’avocate de la victime nous confirme ces éléments.

Source

« Cette affaire est tellement horrible qu’elle m’a fait pleurer pour la première fois en 23 ans d’exercice. » Sandra Kayem, avocate au barreau d’Evry, s’apprête à défendre à nouveau une jeune femme qui avait été victime d’un viol collectif, de tortures, d’actes de barbarie et de racisme anti-blanc le 30 mars 2014, à la sortie de la gare d’Evry-Courcouronnes (Essonne). « Ce n’est pas professionnel, mais mes larmes coulaient toutes seules lorsqu’elle m’a raconté le calvaire qu’elle a vécu », avoue l’avocate.

Grâce à la vidéosurveillance installée à la gare, les quatre bourreaux sont identifiés et interpellés. Face aux enquêteurs, cette bande avait avancé des motivations racistes « anti-français », en admettant avoir demandé à la victime ses origines. À l’époque, le procureur d’Evry avait choisi de dire que ces éléments étaient « faux », car la famille souhaitait « éviter toute récupération politique ». Mais le meneur avait notamment indiqué en garde à vue : « Quand je sortirai je niquerai la France. » Un complice, avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille « parce qu’elle est française et qu’il n’aime pas les Françaises ».

En première instance, l’accusé âgé de 17 ans au moment des faits, avait écopé de 30 ans de réclusion. En 2014, avec trois complices, ce meneur avait violé, torturé et humilié une femme sortant de la gare d’Evry-Courcouronnes. Le procès en appel s’ouvre ce mercredi.

Learn Hebrew online

(…) Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Viol d’Evry : « Toutes les Françaises sont des putes », le Procureur a volontairement nié le caractère raciste anti-français pour éviter la récupération

    1. Salmon

      c’est pas possible les caméras de vidéos surveillance fonctionnent de partout sauf en bas de chez moi , alors que j’ai été agréssée par le gardien maghrébin de mon immeuble !

    2. Trannod

      pour moi pas 30 ans

      deux balles

      la 1 ere dans les couilles

      et une Heure + tard une entre les yeux

    3. Marianne GIBERT

      Et quel est le nom de ce fonctionnaire Procureur, qui s’est rendu complice par laxisme de cet acte et des futurs?…………………..

      Oui, TRANNOD, je valide !!!

    4. Filouthai

      Le Procureur est- il un arabe musulman ou à -t- il le projet de se convertir à l’Islam ?

    5. GUIBOR

      Je suppose que la femme du procureur, ses filles (s’il en a) ses nièces, et toute la gent féminine de sa famille est à l’abri de ce genre de crapules.
      Ne sortent qu’en taxi et à nos frais.
      Encore un magistrat qui franchit allègrement le mur du son (ou des … ).

    6. CAMUS Christian

      sous entendu …. putes parce que françaises non musulmanes … ils me débectent de plus en plus ces fils de chitane

    7. Salmon

      moi le gardien qui m’a agréssé m’a traité de sale pute , craché dessus , de sale juive , etc

      mais non la police et le syndic trende(l le gérant) le gardent

    8. LeClairvoyant

      Les viols de haine bestiale et raciste communautaire, en Europe et en France me choque, il faut la déraciner par des méthodes dissuasives.
      Il y a une jeunesse qui se trompe d’ennemi, la femmes française est libre et pas l’esclave d’une culture machiste rétrograde,
      Les lois de la république et de la liberté doivent être respectées. carc’est très grave pour notre vivre ensemble et même cote à cote.
      Il est urgent de couper l’herbe sous les pied, à cette haine venue d’ailleurs, et un devoir de nos dirigeants.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *