toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un revers majeur : le fondateur de l’organe de propagande de l’organisation djihadiste État islamique est réduit en silence


Un revers majeur : le fondateur de l’organe de propagande de  l’organisation djihadiste État islamique est réduit en silence

Des sources arabes rapportent que Rayann Mecheaal, 31 ans, le fondateur d’Amaq l’agence de presse et l’organe de propagande de l’organisation djihadiste État islamique est mort dans un raid sur les frontières irako-syrienne (ville de Mayadine sous contrôle des djihadistes) .

 

Le  frère du djihadiste a confirmé sa mort ainsi que SITE, l’observatoire  américain de sites terroristes.

 

Amaq News Agency est l’agence de presse et l’organe de propagande de l’organisation djihadiste État islamique (EI, ou Daech).

Amaq apparaît en août 2014, alors que l’État islamique est engagé dans la bataille de Kobané (Aïn al-Arab)  une ville du gouvernorat d’Alep, dans le nord de la Syrie.

Cette agence diffuse  depuis des images des combats. Par la suite, elle continue de publier, sous forme de dépêches, les diverses opérations militaires et attentats menés par les djihadistes de l’EI.

Outil de propagande de l’EI,  Amaq n’est évidemment pas une agence de presse au sens traditionnel. Dans ses communications, l’État islamique use généralement du terme de « soldats du califat » pour désigner les combattants qui lui sont directement affiliés. Les auteurs d’attaques ayant revendiqué leurs actions au nom de l’EI, mais sans être forcément en contact avec le groupe djihadiste, sont généralement qualifiés de « partisans » ou de « sympathisants ».

 

La propagande, arme de prédilection de l’État islamique.
Amaq est au cœur de la stratégie de l’organisation État islamique. C’est la « voix » de l’EI. Elle diffuse en plusieurs langues.

 

Rayann Mecheaal était le superviseur des attentats en Occident. Il n’était pas un simple fondateur, il incarnait le cœur de la stratégie du groupe djihadiste : concevoir et coordonner des attaques, tout en veillant à les diffuser auprès du grand public afin, tout à la fois, de recruter et d’activer des sympathisants, parfois sans liens opérationnels avec l’EI, mais radicalisés par une propagande massive sur Internet.

 

L’EI exploite ainsi toutes les possibilités du Web, à la manière d’une toile d’araignée dont les fils remontent au sommet de l’organisation. La propagande n’est pas un simple outil, mais une arme.
Amaq est une enseigne du djihadisme en ligne. Elle est désormais dans le collimateur des gouvernements occidentaux, qui empilent les lois visant à enrayer cette propagande mortifère.
« N’écoutez pas ce que l’on dit de nous, écoutez ce que nous avons à vous dire. » Cette maxime, répétée à outrance par ses affidés, résume l’ambition et la ténacité de l’EI dans sa bataille pour imposer sa vision du monde.
En 2015, Amaq avait  diffusé une vidéo en hébreu, adressé au public israélien, mettant en garde qu’ « aucun Juif ne sera laissé [en vie]  » une fois que ses combattants auront conquis la Jordanie et arriveront aux frontières d’Israël.

Cette attaque qui a coûté la vie à celui qui a propagé, depuis des années, les horreurs d’EI sur le web, est un revers majeur pour l’organisation djihadiste État islamique.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Un revers majeur : le fondateur de l’organe de propagande de l’organisation djihadiste État islamique est réduit en silence

    1. michel boissonneault

      je souhaite qu’il soit mort dans d’atroce souffrance pour ainsi avoir une douce vengeance pour tout les femmes chrétiennes et yézidies qui ont été forcer d’être des esclaves sexuel pour ses primates de jihadiste

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap