toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Québec veut conclure un partenariat avec Israël sur l’intelligence artificielle


Le Québec veut conclure un partenariat avec Israël sur l’intelligence artificielle

Le Québec et Israël veulent unir leurs forces pour développer conjointement le secteur de pointe de l’intelligence artificielle.

Ce pourrait être là une des retombées concrètes de la mission d’une semaine dirigée en Israël et en Cisjordanie par le premier ministre Philippe Couillard.

 La mission a pris fin jeudi avec une rencontre de 45 minutes entre M. Couillard et le premier ministre Benyamin Nétanyahou.

Cette rencontre, qui s’est tenue au cabinet du premier ministre israélien, leader en vue de la scène internationale, était sans aucun doute le point d’orgue de la mission de M. Couillard.

D’entrée de jeu, M. Nétanyahou a demandé à son visiteur comment allait son « ami Justin », en faisant référence au premier ministre Trudeau.

C’était la première fois qu’un premier ministre du Québec se rendait en mission officielle dans ce pays, mais M. Couillard a dit en point de presse qu’il avait bien l’intention de tisser des liens plus étroits entre les deux États.

Il a même dit envisager ouvrir un bureau commercial du Québec en Israël. Actuellement, le Québec n’a aucune représentation officielle en Israël.

À court terme, le Québec aimerait conclure une entente de partenariat avec Israël sur l’intelligence artificielle et les mégadonnées. Le Québec occupe déjà une position de leadership en ce domaine.

« Il faut vraiment qu’on aille encore plus loin. Israël est un partenaire de choix », a estimé M. Couillard.

Il s’agissait d’une mission d’envergure, d’abord axée sur l’innovation, le premier ministre étant accompagné d’une centaine de personnes issues des milieux d’affaires et du monde universitaire.

Centrée sur l’économie, l’échange de savoir-faire en matière de cybersécurité, et diverses ententes de partenariat conclues avec des universités et centres de recherche, la mission aura eu aussi un volet politique non négligeable, comportant des rencontres avec des dirigeants de haut niveau, le premier ministre Nétanyahou et le premier ministre de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le Québec veut conclure un partenariat avec Israël sur l’intelligence artificielle

    1. Malcolm Ode

      De l’intelligence « artificielle », c’est tout ce qu’il a ce dhimmi de premier-ministre inféodé aux Pays du Golfe auxquels il doit tant : aller en Israël visiter la seule école au monde où des enfants musulmans étudient au-côté d’enfants juifs pour faire valoir ce modèle au Québec n’a rien d’intelligent, mais tout d’artificiel.

      C’est comme affirmer qu’Hitler était fréquentable car propre sur lui, rasé et bien peigné!

      Non seulement a-t-il l’air d’un bisounours, mais il a aussi la chanson, et ça c’est payant, off course ou offshore!

    2. Armand Maruani

      L’intelligence du Peuple Juif trouve son origine dans le Talmud et c’est grâce à ce dernier qu’il a survécu .

      Tout le reste n’est que  » commentaires  » . ah ah

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap