toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Journée du souvenir de la Déportation : d’anciens résistants et déportés alertent contre le « risque mortel » de l’extrême-droite


Journée du souvenir de la Déportation : d’anciens résistants et déportés alertent contre le « risque mortel » de l’extrême-droite

Trois figures de la Résistance et de la Déportation ont lancé un appel solennel ce dimanche 30 avril contre « les masques de l’exclusion et de la haine » qu’ils associent à l’extrême-droite.

Nous avons appris durement à reconnaître les visages et les masques de l’exclusion et de la haine. » Trois « Grands anciens » du site mémorial du Camp de Milles, près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), ont lancé un appel solennel ce dimanche 30 avril pour dénoncer le « risque mortel » de laisser passer l’extrême-droite au second tour de la présidentielle.

Le discours de ces trois figures de la Résistance et de la Déportation, relayé par le président du mémorial Alain Chouraqui, a été prononcé un jour particulier, puisque ce 30 avril est la journée du souvenir de la Déportation. Le Camp des Milles, où était commémoré ce jour le souvenir de la Déportation, est le seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact. Il abrite aujourd’hui un musée et un mémorial, engagé dans la lutte contre l’extrémisme.

« Pour nos enfants et petits-enfants, ce risque mortel ne peut pas être pris »

« Comme nous reconnaissons les petits calculs, les colères dévoyées ou les aveuglements qui permettent le pire. Aujourd’hui malheureusement, par-delà les mots et les faux semblants, nous les reconnaissons bien dans notre pays », ont ainsi lancé, par la voix d’Alain Chouraqui, Denise Toros Marter, déportée à 16 ans à Auschwitz, Sidney Chouraqui, engagé volontaire de la France libre, et le colonel Louis Monguilan, résistant, déporté à Mauthausen.

« Nous savons bien que tous ceux qui sont attirés par les extrêmes ne sont pas eux-mêmes des extrémistes. Mais ce fut le cas aussi pour beaucoup de Français ou d’Allemands séduits un moment par Pétain ou Hitler dont ils n’imaginaient pas les horreurs futures », ont-ils poursuivi. « Nous ne supportons pas l’idée que les héritiers des politiques antirépublicaines que nous avons connues puissent à nouveau exercer et détourner le pouvoir républicain. (…) C’est aujourd’hui l’extrémisme nationaliste qui risque de conquérir le pouvoir dans notre pays, et qui présente donc le danger le plus immédiat pour nos libertés et pour l’unité de notre peuple », ont ajouté les « Grands anciens ».

« Peu importe que l’on nous accuse de diabolisation. Car nous avons connu les ‘diables ordinaires’ qui peuvent préparer l’enfer. Nous savons jusqu’où mènent l’intolérance et l’exclusion au pouvoir. Nous en connaissons la dynamique meurtrière », ont-ils lancé avant de conclure « pour notre pays, pour les valeurs de la République, pour nos enfants et petits-enfants, ce risque mortel ne peut pas être pris ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Journée du souvenir de la Déportation : d’anciens résistants et déportés alertent contre le « risque mortel » de l’extrême-droite

    1. Malcolm Ode

      Savoir distinguer ses amis de ses ennemis est un signe de sagesse et de circonspection.

      Le danger ACTUEL pour la FRANCE et nos PETITS-ENFANTS me semble bien d’avantage être l’islam conquérant, envahissant et « nihilisant » qu’une option politique, la seule qui défende les intérêts supérieurs de l’État.

      Ces propos tenus à l’occasion de la Journée du Souvenir de la Déportation en 2017 sont comparables à ceux-ci : « N’allez pas en Allemagne, il y a des nazis et ils vont revenir…! »

      PAS D’AMALGAME SVP,

      ÇA VAUT POUR LES DÉTRACTEURS DE L’ISLAM COMME POUR LES NOSTALGIQUES D’AUSCHWITZ.

    2. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Brain bashing de la gauche ! Si l’extrême-droite est effectivement dangereuse, on occulte trop le fait que la gauche (et pas seulement « l’extrême-gauche ») l’est également. Les pleins pouvoirs à Pétain ont été votés par une majorité de GAUCHE et le moustachu teuton a fondé le Parti National SOCIALISTE OUVRIER. Les communistes soviétiques n’étaient pas meilleurs que l’extrême-droite pour notre communauté d’ailleurs (Souvenez-vous des goulags, des asilespsychiatrique et de Prisonniers de Sion!) Aujourd’hui, si une partie de l’extrême-droite est antisémite et effectivement à la destruction d’Israël, une immense partie de la gauche camouffle son antisémitisme sous un masque d’anti-sionisme et travaille activement avec les terroristes ennemis d’Israël et du monde civilisé !
      Si MLP est dangereuse, Macron – homme-lige de Soros – l’est encore plus !
      Il ne faut voter ni pour l’une, ni pour l’autre !

    3. David Abramson

      Parler de péril nazi en France aujourd’hui est aussi cohérent que de prétendre que les Juifs religieux en Israel représentent une menace plus grande que Daech, comme vient de le faire un éditorialiste de Haaret’z.
      J’ai côtoyé des enfants de déportés qui me soutenaient que les Arabes en Judée subissent ce que les Juifs ont subi pendant la Shoah. Véridique.
      Etant donné qu’il est impossible de supposer que ces gens ignorent ce qu’a été la Shoah nous sommes bien obligés de constater que même la pire des souffrances ne rend pas la victime clairvoyante.
      Ce qu’ont subi ces rescapés doit être consigné, analysé, archivé, et enseigné aux générations futures.
      Les déclarations politiques de ces mêmes rescapés ne sont pas nécessairement justes, aussi décevante soit cette constatation.
      Si la souffrance subie était garante de clairvoyance et de discernement, aucun israélien ne se serait fourvoyé dans les accords d’Oslo.

    4. Pinhas

      Si macro passe les nazis parlant arabes s’en donneront à coeur joie.
      Alors,si on veut se soumettre à l’ennemi votons le macro.

    5. Claire

      La vieillesse est un naufrage, de Gaulle avait raison. Comment ces résistants qui se sont battus contre l’occupant nazi ne voient-ils pas que la France est en train d’être envahie par l’islam, de façon plus sournoise mais tout aussi efficace que par les nazis?
      Il conviendrait aussi de rappeler l’alliance d’Hitler et du grand mufti de Jérusalem pour la création de divisions de la Waffen SS musulmanes, essentiellement bosniaques, dont l’abominable Handschar.
      Pour rappel également « nazi » est le nom donné par Hitler lui-même à son parti: « Nationalsozialismus » (socialisme national), donc d’extrême gauche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap