toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : Miri Regev demande la fermeture du quartier général des Nations-Unies à Jérusalem


Israël : Miri Regev demande la fermeture du quartier général des Nations-Unies à Jérusalem

Cette « décision misérable, sans fondement et agressive, se retrouvera dans la poubelle de l’histoire » (Herzog)

La ministre israélienne de la Culture Miri Regev s’apprête à demander, lors de la réunion de son cabinet mercredi, la fermeture du quartier général des Nations-Unies à Jérusalem dans le quartier d’Armon Hanatziv (Talpiot-Est), au lendemain du vote de l’Unesco critiquant la souveraineté d’Israël à Jérusalem-Est.

Pour la ministre, l’Etat hébreu est souverain à Jérusalem depuis plus de 50 ans et la capitale d’Israël n’a aucunement besoin « de la présence d’observateurs du genre de l’ONU », faisant référence à l’antenne officielle de l’organisation à Jérusalem-est.

Attribué en 1967 à l’Unesco, ce bâtiment situé à Armon Hanatziv (Talpiot-Est) a été désigné pour loger les observateurs chargés de surveiller le cessez-le-feu entre Israël et ses voisins arabes après la Guerre des Six Jours. Il est aujourd’hui sous le contrôle de l’ONUST (organe de l’ONU chargé de la surveillance de la trêve) et de l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov.

Loading...

L’Unesco a adopté mardi à une large majorité une résolution rejetant la souveraineté d’Israël sur toute une partie de Jérusalem, le jour des célébrations des 69 ans de l’indépendance de l’Etat hébreu.

Avant le vote, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait déjà vigoureusement critiqué le projet de résolution.

« Il n’y a pas d’autres personnes dans le monde pour qui Jérusalem est aussi sainte et importante que pour le peuple juif, même si une réunion se tient aujourd’hui à l’Unesco et qui tentera de nier cette vérité historique », avait-il déclaré.

Une fois l’adoption prononcée, de nombreux autres responsables politiques israéliens ont immédiatement fustigé le texte, notamment le leader de l’opposition Yitzhak Herzog qui a qualifié la résolution d’antisémite.

« Cette résolution est honteusement antisémite et anti-israélienne. Elle déforme l’histoire du peuple juif et sa connexion indéfectible à sa capitale, Jérusalem », a-t-il dit, ajoutant que cette « décision misérable, sans fondement et agressive, se retrouvera dans la poubelle de l’histoire ».

L’ambassadeur d’Israël à l’Unesco Carmel Shama-Hacohen a de son côté tenté de nuancer la situation en affirmant qu’en dépit de l’adoption de la résolution, les résultats du vote des pays membres sont une « grande réussite diplomatique ».

Learn Hebrew online

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël : Miri Regev demande la fermeture du quartier général des Nations-Unies à Jérusalem

    1. Mike

      Fouttre les Nations « Unies » en dehors de Jérusalem, ça leur expliquerait bien qui contrôle la place, au fait!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *