toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Donald Trump en Israël, visites de sites hautement symboliques. Premier président américain en exercice à se rendre au Mur des Lamentations


Donald Trump en Israël, visites de sites hautement symboliques. Premier président américain en exercice à se rendre au Mur des Lamentations

Il sera le premier président américain en exercice à se rendre au Mur des Lamentations.

La première tournée diplomatique de Donald Trump, chargée de symboles a débuté en Arabie saoudite, où il a prononcé un discours sur l’Islam. Le deuxième volet de son voyage, en Israël, est lui aussi tourné vers le religieux avec des visites symboliques comme le Mur occidental et l’Eglise du Saint Sépulcre.

Au cours de ce séjour éclair, environ 24 heures, le président américain se rendra aussi au mémorial de la Shoah, au musée d’Israël et à Béethleem, avant de s’envoler mardi pour le Vatican.

Après neuf mois de restauration, le tombeau où le Christ a été enterré selon la tradition est révélé mercredi, paré de ses nouvelles couleurs dans l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem THOMAS COEX (AFP)

L’église du Saint Sépulcre

L’église du Saint Sépulcre dans la Vieille Ville de Jérusalem est située dans la partie orientale de la Ville sainte.

Ce site, le plus saint du christianisme car c’est là que, selon la tradition chrétienne, le Christ a été crucifié avant d’être mis au tombeau et de ressusciter, est partagé par six obédiences: orthodoxe grecque, arménienne, éthiopienne et syriaque, catholique romaine et copte égyptienne.

L’édicule de marbre qui surmonte le tombeau, érigé au XIXe siècle, a récemment été restauré pour un montant de 3,4 millions d’euros.

Le Mur des Lamentations

Le Mur des Lamentations, également situé dans la Vieille Ville de Jérusalem, est le dernier vestige du mur soutenant le second Temple juif détruit par les Romains en 70.

Il est de coutume de glisser entre ses pierres des morceaux de papiers renfermant des prières.

Le Mur des Lamentations se trouve en contrebas du Mont du Temple sur laquelle se dressait le temple, et qui est aujourd’hui encore le site le plus sacré pour les Juifs, ainsi que le troisième lieu saint de l’Islam.

Son esplanade est divisée en espaces de prière séparés pour hommes et femmes. Les prières y sont menées par le rabbin orthodoxe Shmuel Rabinovitz, qui accompagnera Donald Trump lors de sa visite.

David Friedman, the new American ambassador to Israel, kisses the Western Wall in Jerusalem on May 15, 2017 Menahem KAHANA (AFP)

Yad Vashem, le mémorial de la Shoah

Perché sur une colline boisée de Jérusalem-Ouest, cet imposant complexe est un centre mondial de recherche et de documentation sur la Shoah. Il est le deuxième site le plus visité d’Israël après le Mur des Lamentations.

Avec son Hall des noms des victimes du génocide nazi qui a fait durant la Seconde guerre mondiale plus de six millions de morts et son jardin des Justes parmi les Nations, il est un passage obligé pour responsables et célébrités en visite en Israël.

Yad Vashem a récemment appelé le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer à visiter son site internet pour revoir ses déclarations sur le fait que le président syrien Bachar al-Assad avait fait pire qu’Adolf Hitler en utilisant des armes chimiques, une comparaison semblant minimiser les crimes du nazisme et vite amendée devant le tollé.

Le mémorial Yad Vashem le 21 décembre 2010 à Jérusalem MENAHEM KAHANA (AFP/Archives)

Le musée d’Israël

C’est dans ce complexe proche de Yad Vashem que Trump doit prononcer un discours, un temps annoncé à Massada.

Il renferme près de 500.000 pièces d’art et archéologiques, dont les manuscrits de la mer Morte, les plus anciennes transcriptions connues de la Bible.

Des membres des forces de l’ordre palestiniens à Bethléem, sur les Territoires palestiniens, à côté de l’Eglise de la nativité, construite sur le site où Jésus-Christ est né selon la tradition chrétienne, le 24 décembre 2016 HAZEM BADER (AFP)

Le président américain rencontrera mardi son homologue palestinien Mahmoud Abbas à Bethléem, à quelques kilomètres au sud de Jérusalem, en Cisjordanie.

C’est dans cette ville, selon la tradition, qu’est né le Christ dans une étable aujourd’hui située dans une crypte sous l’église de la Nativité, bordée par la place de la Mangeoire.

(avec agence)







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Donald Trump en Israël, visites de sites hautement symboliques. Premier président américain en exercice à se rendre au Mur des Lamentations

    1. Armand Maruani

      Et ses promesses électorales vont elles être tenues ?

      Je pense surtout aux  » colonies  » et à l’ambassade US à Jérusalem .

      Attendons son prochain discours .

    2. Claire

      Et dans le même temps, il renouvelle l’allégeance des USA à l’Arabie saoudite, berceau du wahhabisme, qui a donné naissance à Ben Laden, fondateur d’Al Qaïda, ce qui a favorisé l’émergence de nombreux autres réseaux terroristes. Résultat: le 11 septembre et tous les attentats en occident, perpétrés par des sunnites.
      Trump joue sur tous les tableaux, essayant de ménager la chèvre et le chou.Il devient de moins en moins crédible.

    3. Pinhas

      Je crois en Monsieur TRUMP .

      Cet Homme est intelligent et aime la Justice .

      Il a vu de ses yeux et son esprit est guidé par l’Éternel .

      Faisons confiance et ne doutons pas .

      Tout sera remis à sa place comme avant …..

    4. Armand Maruani

      @Salmon

      Je suis d’accord avec vous : TRUMP au Kotel fut une scène qui a touché chaque Juif et cette image restera gravée à jamais dans l’Histoire d’Israël .

      Ceci dit on peut quand même se poser des questions .

      N’oublions pas qu’il a fait une premier gaffe en dévoilant aux russes des renseignements secrets fournis par Israël . Les israéliens ont été furieux .

      Et puis nous sommes en droit de nous poser des questions sur le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem aprés qu’il ait refusé la présence de Bibi à ses côtés au Kotel . Cette présence aurait été une première reconnaissence de la légimité d’Israëll sur la partie orientale de Jérusalem .

      Attendons son prochain discours mais personnellement je suis sceptique .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *