toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Anne Hidalgo décide d’interdire le festival «interdit aux blancs»


Anne Hidalgo décide d’interdire le festival «interdit aux blancs»

.

La maire de Paris a annoncé le 28 mai qu’elle demandait l’interdiction du festival «Nyansapo» qui prévoyait 80% d’espaces «sans mixité», dans une salle appartenant à la mairie de Paris. Le Front national avait évoqué un «acte flagrant de racialisme».

Anne Hidalgo a tranché avant que la polémique n’enfle davantage en décidant d’interdire la festival «Nyansapo». Ce festival «afroféministe européen» a récemment créé la controverse en prévoyant des zones interdites à certaines catégories de personnes, «non racisées».

Loading...

La maire de Paris a annoncé le 28 mai qu’elle saisirait le préfet de police en vue d’une interdiction de l’événement, censé se dérouler dans un local du XIe arrondissement, appartenant à la mairie de Paris.

Anne Hidalgo a également fait savoir sur les réseaux sociaux qu’elle se réservait la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour «discrimination».

Sur le site internet de l’événement, le collectif afroféministe Mwasi dit «vouloir construire des stratégies et des solidarités durables».

On peut ensuite y lire un extrait du programme de l’événement, organisé «en plusieurs espaces», notamment, un «espace non mixte femmes noires (80% du festival)» ; un espace «non mixte personnes noires» ; un autre, destiné «aux femmes racisées».

Le 27 mai, le Front national, par le biais de son trésorier Wallerand de Saint Just, s’était indigné de la tenue d’un tel événement dans un communiqué, réclamant des «explications» de la part de la maire de Paris.

«Alors qu’elle est toujours très prompte à dénoncer toutes les discriminations, nous ne saurions accepter que la maire de Paris ne réagisse pas face à cet acte flagrant de racisme», avait déclaré Wallerand de Saint Just.

Learn Hebrew online

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) avait, pour sa part, laissé entendre que la célèbre féministe et militante contre la ségrégation Rosa Parks devait «se retourner dans sa tombe» devant ce genre d’événement.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Anne Hidalgo décide d’interdire le festival «interdit aux blancs»

    1. Pinhas

      Commencerait-elle à saisir ?

      Il faut que toute la France se réveille , se ressaisisse car chaque jour qui passe est un pas de plus vers notre soumission .

    2. Roland

      Il lui a fallu le temps pour prendre des mesures Hidalgo..Imaginons un instant qu’une association de chez nous déclare que la réunion est interdite aux arabes et aux noirs..Le Tam Tam deviendrait fou et les hurlements « Racistes »dureraient 1/2 mois..Une question, sommes nous encore chez nous ou sommes nous déjà colonisés?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *