toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Benoît Hamon fréquente un agitateur islamiste anti-républicain


Quand Benoît Hamon fréquente un agitateur islamiste anti-républicain

.

Ce jeudi, Benoît Hamon était à Béziers. L’occasion pour lui – on n’a pas de mal à l’imaginer – de dire tout le mal qu’il pense de Robert Ménard, le maire de la ville. Tout y est passé : racisme, xénophobie, islamophobie… La panoplie complète des poncifs d’une gauche à bout de souffle et prête à tout pour séduire un électorat issu de l’immigration. Faute de convaincre une classe ouvrière qu’elle n’a cessé de trahir.

De ce périple en terre biterroise, on n’aurait rien à retenir si ce n’est un moment tout simplement sidérant. Entouré de ce qui reste de socialistes – en fait, bien peu de monde -, le porte-drapeau du parti du même nom s’est offert une promenade dans le quartier de La Devèze, un quartier « difficile », comme on dit pudiquement.

Entre deux selfies et quatre poignées de mains, approuvant de la voix les tirades anti-Ménard des militants « associatifs », Benoît Hamon a pris la peine et le temps de saluer les plus islamistes d’entre eux.

Loading...

Ceux-là mêmes qui perturbent régulièrement les séances du conseil municipal, insultent la police, manifestent sous les fenêtres du maire.

Surtout, le prétendant à l’Élysée n’a pas hésité à s’afficher avec l’un d’entre eux, connu de toute la ville. Le dénommé Mehdi Roland. Ce converti proposait, il y encore peu sur son Facebook, une image de Marianne… décapitée. Dont la tête avait été remplacée par… un Coran !

 

Un agitateur islamiste parfaitement identifié des responsables socialistes qui accompagnaient l’ancien ministre de l’Éducation nationale. Mais pourquoi se seraient-ils gênés ? Le sous-préfet local n’est-il pas le premier à l’inviter, en toute connaissance de cause, quand il s’agit de fêter… la République !

Une poignée de mains symbolique pour celui qui aime, aujourd’hui, se faire appeler par ses supporters « Bilal Hamon ». Faut-il rappeler que le candidat à la présidentielle osait justifier l’interdiction des femmes dans certain café de Sevran par cette phrase : « Historiquement, dans les cafés ouvriers, il n’y avait pas de femmes… »

Décidément, Benoit Hamon a choisi son camp…

Robin de La Roche
Voyageur

Learn Hebrew online




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Quand Benoît Hamon fréquente un agitateur islamiste anti-républicain

    1. Claire

      Ce même Benoît Hamon trouvait qu’il y a trop de blancs aux yeux bleus à Brest (s’est-il regardé dans un miroir ou pratique-t-il la haine de soi, comme la plupart des islamo-gauchistes).
      On retrouve la même doxa chez Macron, qui ne voit que des Français algériens, tunisiens, maliens, etc.
      Il est pour le moins paradoxal de vouloir présider un pays dont on nie et déteste les habitants d’origine.
      Comment des gens sensés (hormis les immigrés qu’ils flattent) peuvent-ils se laisser prendre au jeu malsain de ces individus?

    2. Pinhas

      Si ce collabo de hamon pense devenir le prochain président , il a raison de le penser mais seulement il n’y a que lui et ses amis muzz qui y croient .

      Quelle horreur et quelle honte de voir ça .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *