toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Washington l’Iran est le principal coupable des conflits au Moyen-Orient et entend en faire la «priorité» à l’ONU


Pour Washington l’Iran est le principal coupable des conflits au Moyen-Orient et entend en faire la «priorité» à l’ONU

.

Washington affirme que l’Iran est le «principal coupable» des conflits au Moyen-Orient.

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a qualifié l’Iran de «principal coupable» des conflits au Moyen-Orient et s’est engagée à collaborer avec les alliés de Washington pour faire en sorte que Téhéran respecte les résolutions de l’ONU.

La diplomate américaine a cité le soutien de l’Iran au président syrien Bachar el-Assad, l’armement des rebelles Houthis au Yémen, la formation des milices chiites en Irak et la présence au Liban du Hezbollah soutenu par Téhéran.

Loading...

«La question israélo-palestinienne est importante et mérite attention. Mais c’est une question qui n’a certainement pas manqué d’attention ici», a commenté Nikki Haley lors d’un débat mensuel du Conseil de sécurité sur le Moyen-Orient.

«La nature incroyablement destructrice des activités iraniennes et du Hezbollah dans tout le Moyen-Orient exige une attention beaucoup plus soutenue de notre part. Cela devrait devenir la priorité de ce Conseil dans la région», a-t-elle ajouté.

Trois jours plus tôt, le 18 avril, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson avait estimé que l’accord nucléaire international conclu avec l’Iran en 2015 «échouait» à remplir ses objectifs, après l’annonce par le président Donald Trump d’une réévaluation de l’allègement des sanctions en vertu de cet accord.

La France, la Russie et la Chine n’ont pas mentionné l’Iran et ont insisté sur l’importance d’un règlement du conflit israélo-palestinien pour ramener la paix dans la région.

L’ambassadeur iranien à l’ONU a, de son côté, accusé les Etats-Unis de se livrer à une «campagne de propagande mensongère» contre son pays.

A l’issue de la réunion, Nikki Haley a affirmé devant des journalistes que Washington continuerait à se concentrer sur l’Iran pour «s’assurer que tout le monde sache que tous les coups fourrés dans la région portent la trace de la main de l’Iran».

Learn Hebrew online

L’administration Trump a vivement critiqué l’ancien président Barack Obama pour avoir refusé, en décembre, d’utiliser son veto pour bloquer une résolution du Conseil de sécurité condamnant l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée. Partisane fervente d’Israël, Nikki Haley a qualifié cette résolution adoptée avec l’abstention des Etats-Unis de «terrible erreur».





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *