toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nations pour Israël, Sarah Halimi : « Nous n’aurons pas toute la vérité avant le scrutin présidentiel »


Nations pour Israël, Sarah Halimi :  « Nous n’aurons pas toute la vérité avant le scrutin présidentiel »


Que s’est-il passé mardi, vers 4h, Rue de Vaucouleurs, dans le XIème arrondissement de Paris?

La seule vraie certitude, hélas, est que Sarah Halimi, Juive de 66 ans, est morte défenestrée.

Concernant les circonstances, la presse classique est très prudente. La presse juive l’est beaucoup moins. Sur les réseaux sociaux, les accusations pleuvent. Je ne suis pas enquêteur et je n’ai aucune relation avec des sources proches de l’enquête, je m’abstiendrai donc d’entrer dans les détails.

Mais je donnerai tout de même deux éléments de contexte qui, à mon avis doivent être pris en compte.

Nous sommes en campagne électorale présidentielle avec un gouvernement socialiste sortant. Une situation analogue à celle de 2002 où les questions d’insécurité avaient contribué à l’échec de Lionel Jospin, candidat socialiste à la présidentielle, et donc à l’accession au second tour de l’élection du candidat d’extrême-droite Jean-Marie Le Pen.

15 ans après, il paraît évident que la multiplication d’actes et crimes antisémites à quelques jours du scrutin peut favoriser des réactions électorales imprévues et que le gouvernement est totalement conscient de cela.

Cela ne sert à rien de crier au complot ou à l’absence de démocratie, c’est simplement évident et on peut même penser que c’est aussi le rôle des pouvoirs publics d’éviter les vagues qui peuvent fausser le débat démocratique, sinon il suffit aux terroristes de frapper pendant les périodes électorales pour déstabiliser un pays.

Donc non, nous n’aurons pas toute la vérité avant le scrutin présidentiel, surtout si elle est aussi laide qu’on peut le soupçonner.

Et hélas, on ne peut guère faire autrement. Je ne suis pas juif. Je ne suis pas dans l’hystérie victimaire qui veut accuser un néo-nazi à chaque fois qu’un Juif se casse un ongle. Je ne fais que constater les faits. Si l’on prend le meurtre d’Ilan Halimi comme point de départ, il y a 11 ans, le bilan des crimes et de la délinquance à caractère antisémite est lourd.

Refuser la présomption d’antisémitisme, lorsqu’un Juif est assassiné dans des circonstances troubles, est hélas d’une grande naïveté pour ne pas dire d’une coupable négligence.

Je l’ai écrit il y a quelques heures seulement, il est évident que la France connaît une résurgence d’antisémitisme qui place à nouveau sa population juive sous une menace spécifique. Et chaque fait divers où un Juif, ou même un cimetière juif est impliqué, ne peut que nous faire penser à un acte antisémite, au moins autant qu’aux autres mobiles possibles.

Donc oui, je pense et je crains très fortement que l’origine juive de Sarah Halimi ait un rôle non négligeable dans son meurtre. Pas seulement comme mobile principal mais aussi, par exemple, comme « facilitateur » du passage à l’acte, parce que le racisme antisémite peut mener des criminels plus loin qu’ils n’iraient avec des non-Juifs.

A titre tout à fait personnel, j’applique donc au meurtre de Sarah Halimi une « paranoïa lucide ». Je souhaite que toute la vérité soit faite et que les enquêteurs explorent avec la dernière minutie le moindre soupçon d’antisémitisme ou le plus petit préjugé antisémite qui a pu mener ou aider à l’issue terrible de ce drame, parce que je soupçonne lourdement que cela a eu une importance. Mais je sais pertinemment que cette exigence s’opposera à « l’intérêt supérieur de l’État » aux mains d’un gouvernement qui a toutes les raisons de ne pas laisser monter la température sécuritaire à 15 jours d’un scrutin présidentiel déjà très tendu, parce que je ne sais que trop bien que la vérité et la justice ne tiennent pas face à la raison de l’État français.

Learn Hebrew online

En attendant que ce bras de fer entre vérité et intérêt politique aboutisse, je relaie l’appel à la marche blanche en mémoire de Sarah Halimi qui aura lieu dimanche 9 avril à 11h au métro Belleville et qui se dirigera vers la rue des Vaucouleurs.

Et j’en profite pour adresser à ses proches et à son entourage, à tous niveaux, mes plus sincères condoléances pour cette perte tragique.

Pug







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Nations pour Israël, Sarah Halimi : « Nous n’aurons pas toute la vérité avant le scrutin présidentiel »

    1. MLC

      il faut taper du point sur la table , que fait l’ambassade d’israel ? elle suit l’enquete de pres j’espère car la france prouve sa corruption et l’absence de son état de droit si affirmé une fois de plus

    2. robert davis

      En tous cas la première chose à faire pour les Juifs et leurs amis non juifs judéo chrétiens est de ne pas voter pour macreux le très creux, bébé hollande comme le nomme avec raison Marine. macreux et hollande c’est du pareil au même, l’invasion de la m.arabe continuerait.

    3. Léa

      Entre nous, croyez vous vraiment que connaître la vérité sur cet assassinat changerait quelque chose au scrutin des prochaines élections ? Ce qui devrait changer c’est le réveil de la communauté juive qui devrait enfin décider de faire ses valises. Mais là encore le réveil ne semble pas pour demain. Hélàs

    4. Claude

      Je m’associe pleinement à la douleur et à la colère de la famille, des amis, des voisins de Madame Sarah Halimi.

      Je crains fort que son meurtrier puisse échapper à toute condamnation au motif qu’il souffrirait de troubles psychiatriques.

      Ainsi, la boucle sera bouclée, le déséquilibré n’aura aucun compte à rendre, ni à la famille de Sarah Halimi, ni à la société.

    5. Glubard

      @MLC
      La malheureuse victime était citoyenne Française, donc l’ambassade de l’état d’Israël n’a pas à intervenir dans une affaire strictement Française, si d’aventure elle le faisait cela serait considéré par les antisémites, à juste raison, comme une preuve et de clamer,  » vous voyez bien que les Juifs ne sont pas des Français ».
      Il est cependant connu ( par ceux qui veulent se donner la peine de se renseigner ) que les arabes en majorité ont l’antisémitisme ancré dans leurs façon de vivre et ceci depuis des siècles, j’en veux pour preuve, alors que militaire pendant la guerre d’Algérie et en contact avec la population locale tout en servant dans un régiment composé à 80 % d’appelés FSNA ( Français de souche Nord Africaine ), très souvent lors de la discussion sur un problème lambda, un des protagonistes se mettrait à cracher par terre en disant le mot « Yaoudi « , même il s’agissait d’une affaire de vol de poules sans aucun Juif à cent kilomètres….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *