toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Marine Le Pen souhaite interdire l’abattage rituel. Gilbert Collard très gêné vis à vis des Juifs « Il faut qu’on apaise la laïcité » (Vidéo)


Marine Le Pen souhaite interdire l’abattage rituel. Gilbert Collard très gêné vis à vis des Juifs « Il faut qu’on apaise la laïcité » (Vidéo)

.

L’abattage des animaux sans étourdissement pratiqué dans l’abattage casher comme halal, »devrait être interdit »

Marine Le Pen, candidate FN qualifiée pour le second tour de la présidentielle, a estimé mardi au marché alimentaire de Rungis que l’abattage des animaux de boucherie sans étourdissement préalable, pratiqué dans l’abattage casher comme halal, « devrait être interdit ».

« Quasiment, je crois que 90% des abattoirs sont halal en Ile-de-France », a affirmé Mme Le Pen au pavillon des produits carnés de Rungis, où elle est arrivée à 6H00 du matin. « L’abattage sans étourdissement préalable, je suis désolée, ça devrait faire l’objet d’un étiquetage. D’ailleurs, je pense que l’abattage sans étourdissement préalable, ça devrait être interdit », a-t-elle dit.

Loading...

Cette proposition figure ainsi dans les 144 engagements de la candidate pour la présidentielle : « Faire de la protection animale une priorité nationale. Défendre le bien-être des animaux en interdisant l’abattage sans étourdissement préalable et en remplaçant le plus possible les expérimentations animales. »

En 2012, Marine Le Pen tenait déjà cette position, et avait lancé une polémique en affirmant que « l’ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l’insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal ».

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a jugé mardi cette position « stupéfiante ». « Est-ce qu’il y a besoin de lancer de véritables guerres religieuses en France en disant qu’il faut interdire l’abattage rituel juif et musulman ? », s’est interrogé le chef religieux de la première communauté juive d’Europe.

Les cultes juif et musulman interdisent d’égorger des animaux morts, des pratiques d’égorgement sans étourdissement sont donc autorisées par dérogation pour les rituels casher et halal.

Mais les défenseurs du bien-être animal assurent qu’il est particulièrement cruel d’abattre des animaux conscients.

« Le principe de laïcité devra s’appliquer pour avoir une laïcité apaisée pendant un temps« , a d’abord répondu Gilbert Collard

Learn Hebrew online







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 25 thoughts on “Marine Le Pen souhaite interdire l’abattage rituel. Gilbert Collard très gêné vis à vis des Juifs « Il faut qu’on apaise la laïcité » (Vidéo)

    1. BOUTONNET DANIEL

      Désolé, cela n’a aucun rapport avec « ranimer une guerre religieuse ». C’est simplement prendre en compte la souffrance animale; il est vrai qu’on peut s’en moquer, c’était le cas dans les siècles passés, c’est encore le cas en Chine ou en Corée du Sud avec les chiens. L’abattage rituel est un anachronisme total dans des sociétés civilisées. Que les Musulmans ne s’en rendent pas compte je n’en suis pas surpris, que nos compatriotes juifs fassent de même me navre.

    2. Christian De Lablatinière

      @ Boutonet Daniel : il a été démontré que l’abattage selon le rituel juif ne procurait aucune souffrance aux animaux

    3. Jacques B.

      Il n’y a pas que la « souffrance animale » qui soit en jeu dans cette affaire
      Il y a aussi l’hygiène : le Dr vétérinaire de Péretti expliquait bien, à la conférence sur la désislamisation de l’Europe de Béziers, que l’abattage halal – et il ne citait que l’abattage halal – pose des problèmes en termes d’hygiène (la vidéo de son intervention est facile à retrouver).
      Ce qui s’explique sans doute par une codification beaucoup plus précise de l’abattage casher que du halal. Le lien qui suit explique en détail comment fonctionne l’abattage casher : http://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1797310/jewish/-propos-de-la-Chehita.htm
      Au passage, on note que cet abattage, du fait de la rapidité de son exécution, rend l’animal inconscient de façon quasi-instantanée, donc que la souffrance de l’animal, si elle existe, dure vraiment très peu de temps.
      Or il semble que pour l’abattage halal, les conditions sont bien moins précises, ce qui expliquerait que le Dr de Péretti ne cible que l’abattage halal en matière d’hygiène.

      PS : sur la « souffrance animale », thème si cher aux citoyens modernes hors-sol (c’est le cas de le dire, tellement ils sont éloignés de leurs racines rurales, bien souvent) : que dire de la loi de la nature, où les animaux carnivores tuent TOUS LES JOURS, par millions, d’autres animaux sans leur demander s’ils souffrent ou non ? Quand le loup, ou le tigre, tient solidement le cou de sa victime entre ses mâchoires jusqu’à ce que mort s’ensuive, alors que cette dernière est terrorisée et se sent mourir ?
      On va supprimer les animaux carnivores de la surface de la terre ?

    4. amer

      Christian de lablatinière Le rituel juif est quasi le même que les musulmans seul les paroles sont différentes: « Après avoir vérifié son couteau et avant l’abattage, le shohet récite la bénédiction sur l’abattage (« Béni sois-tu … Qui nous as sanctifiés par Tes commandements et nous as ordonné l’abattage »). Dans le cas où de nombreux animaux doivent être abattus, une seule bénédiction suffit. Après la bénédiction, toute conversation sans rapport avec l’abattage est interdite. L’acte d’abattage lui-même consiste à couper l’œsophage et la trachée de l’animal. Les deux tuyaux doivent être tranchés chez les bêtes et les bestiaux, un seul chez les oiseaux. L’abattage est licite s’ils sont presque totalement et non totalement coupés »Ceci étant dit des spécialistes expliquent que l’égorgement est le moins douloureux car durant l’étourdissement l’animal est encore conscient!

    5. Victoire de Tourtour

      Je suis tout à fait d’accord avec Marine Le Pen. Les considérations religieuses de cet ordre-là sont consternantes, et la religion n’a rien à faire du couteau d’un boucher-tortionnaire. Et arguer de la loi de nature relève de la malhonnêteté intellectuelle : la « férocité » imputée aux animaux carnivores n’absout en rien la férocité des humains.

    6. Dorylée

      « …L’abattage rituel sans étourdissement préalable devrait être interdit…  » Mais IL EST INTERDIT !!! Ce n’est que pour de basses raisons électorales que les corrompus de tous bord aux commandes de notre République ont cédé aux pratiques barbares religieuses moyenâgeuses en accordant des dérogations intolérables.
      MAIS EN AUCUNE FAÇON IL NE FAUT TOUCHER LA LOI DE 1905. Tous ses détracteurs sans exception, à commecer par Boubakeur et tous ses potes barbus, rêvent de l’apaiser (voire de la baiser) il a même proposé un moratoire de 10 ans pour cette loi le temps de bien implanter ses métastases islamistes dans notre société. PAS TOUCHE À LA LOI DE 1905 !!!

    7. Une voix d'Alsace

      Je pense que MLP a été très maladroite. Personnellement je suis contre l’abattage sans étourdissement, mais il y a pire : je trouve horrible par exemple de plonger des homards dans l’eau bouillante (dans certaines recettes on les découpe même vivants)… mais MLP n’en parle pas. J’ai pénétré dans une batterie où de malheureuses poules restaient confinées dans des cages étroites et j’en garde un souvenir horrifié, mais MLP ne parle pas non plus d’interdire ce genre de pratique. Au moins dans ce dernier cas je puis faire attention à n’acheter que des œufs « bio », garantis pondus par des poules élevées en liberté. Tout ce que je demande, c’est que pour la viande il existe dans le même esprit un étiquetage disant : « abattage après étourdissement », or il est interdit de nous donner cette information. Il suffisait à MLP de promettre qu’elle serait autorisée.

      Cependant il y a beaucoup plus grave : il m’est arrivé bien sûr de manger kascher, mais je le savais ; malheureusement il m’est arrivé bien plus souvent de manger halal… mais à mon insu(1). Or la halalitude ne consiste pas seulement à abattre la bête en la tournant vers la Mecque mais à payer à la mosquée un impôt qui va servir partiellement, bien entendu, à envoyer des combattants faire le djihad au Proche-Orient. Dans ma supérette je vois donc un rayon des produits halal qui garantissent officiellement aider le terrorisme mais, dans ce que j’achète à côté, je ne vois rien qui m’assure du contraire.

      (1) La seule fois où j’aie mangé chez un musulman, c’était un Iranien réfugié en France après la chute du Shah. Vous devinez qu’il était fort occidentalisé.

    8. Jacques B.

      Victoire de Tourtour :

      Si je vous suis bien, Marine Le Pen a raison, il faut donc étourdir les animaux avant de les saigner.
      Mais d’un autre côté, ceux qui font ce travail sont des « bouchers-tortionnaires ».
      Ah.
      A d’autres le sale boulot donc, sur qui on ne va pas se priver de taper ensuite.

      Par ailleurs, il semble évident que vous n’avez pas lu l’article que j’ai mis en lien, qui montre que l’abattage casher n’occasionne aucune souffrance à l’animal – ou alors, une souffrance semblable à celle d’une piqûre.

      Vous n’avez pas non plus répondu à ma question : que fait-on des animaux carnivores, ces bêtes « féroces » dont la « férocité » vous indispose manifestement ? Concrètement, on fait quoi ?

      J’ajoute qu’il ne vous aura pas échappé que l’homme est un omnivore – ou alors, vous êtes tellement hors-sol et déconnecté du réel que même cette élémentaire loi de la nature vous échappe.

      Le malhonnête intellectuel ici, c’est vous. Vous n’êtes qu’un bobo de plus.

    9. Salmon

      Europe Israel avait mis un article avec les différentes photos de l’abbatage des animaux

      pourquoi empécher l’abbatage Juif alors que c’est prouvé que l’animal ne souffre pas pour interdire le musulman ?

    10. Jacques B.

      JP Grumberg sur Dreuz a très bien répondu à votre question, Salmon :

      Pour lui, MLP veut interdire tous les abattages rituels parce qu’elle manque de courage : le courage de reconnaître publiquement (comme Fillon l’a fait à un moment) que SEUL L’ISLAM POSE PROBLÈME dans ce pays, et que les autres cultes : juif, chrétien, bouddhiste, etc. ne posent pas problème.

      Pourquoi sanctionner tous les cultes, indifféremment (avec l’interdiction du port de la kippa, de la croix, etc. en public) quand un seul pose problème ? Si ce n’est par manque de courage d’affronter l’islam ?

      Là-dessus, je suis entièrement d’accord avec JPG : MLP n’offre aucune garantie quant à la lutte contre l’islamisation du pays : elle est très loin d’être aussi claire que des gens comme Wilders ou d’autres (ce Suisse dont j’ai oublié le nom).

    11. Jean-Louii

      Si l’abattage rituel des animaux est encore en usage, c’est surtout à cause des juifs.
      Et les musulmans le savent. Ils savent bien qu’aucun gouvernement français n’osera interdire l’abattage rituel pour ne pas froisser le lobby juif. Du coup, les musulmans n’ont aucune crainte à avoir pour l’abattage hallal.
      Si les juifs ne jouaient pas au faux culs en reconnaissant que l’ennemi commun à la fois de leur religion et de la laïcité est bien l’islam, ils soutiendraient l’interdiction de tous les abattages rituels (et pourraient toujours consommer du casher importé) et on mettrait facilement fin à l’abattage hallal.
      Je suis aussi d’accord avec une voix d’Alsace pour les horribles conditions d’élevage et de cuisson à vif d’autres animaux, dont on ne parle pas assez.

      Autant je soutiens Israël et sa capacité à se défendre contre ses ennemis, autant je m’interroge sur les bigoteries d’un autre âge des juifs.

    12. Christian De Lablatinière

      @ Jean-Louii : cela s’appelle la pratique religieuse ! Chacun est libre de croire ou non, comme chacun est libre de pratiquer ou non sa religion.
      le débat sur l’abattage rituel est un faux débat qui n’a jamais gêné personne jusqu’à ce que certains écolos antisémites s’en empare.
      les « bigoteries » d’un autre âge ont fondé le peuple Juif depuis des millénaires et sans cette rigueur il y a bien longtemps que je Judaïsme aurait disparu. Que les Juifs y soient attachés est légitime ne vous en déplaise, car en dehors de l’abattage rituel c’est toute une façon de vivre et de percevoir le monde et le rôle de chacun au service de l’humanité qui est enseigné dans le Judaïsme

    13. María

      Je partage totalement l’avis de Daniel et Victoire. L’éthique doit primer et faire évoluer la tradition qu’elle soit religieuse ou non si celle-ci est cruelle. Pour reprendre Gandhi « on reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux ».

    14. Jacques B.

      C’est sûr Maria que le peuple indien est bien plus civilisé que le peuple juif… avec des lunettes déformantes, peut-être, et encore.

      Confondre l’abattage rituel des animaux (qui répétons-le fait probablement moins souffrir les animaux que l’étourdissement) et la protection des animaux est symptomatique d’une approche superficielle des choses.

      Pour votre gouverne, Israël est un pionnier dans la protection des animaux, cf par exemple : http://jssnews.com/2010/01/10/israel-pionnier-dans-la-protection-des-animaux/

      Par ailleurs, Israël est très impliqué dans l’aide au développement en Afrique, des articles sont régulièrement publiés qui le montrent.
      Sans parler de l’aide d’urgence, que ce soit suite aux catastrophes naturelles (Israël était le premier pays à intervenir lors du tremblement de terre au Népal – Israël soigne des blessés et des malades de Syrie, de Gaza et d’ailleurs – etc.)
      Ce qui montre que le peuple juif n’a pas vraiment de leçons à recevoir (notamment des Français 😉 ) en matière de « civilisation ».

    15. María

      Jacques,
      Je n’ai pas parlé du niveau de civilisation du peuple indien ou de quelque peuple que ce soit, j’ai simplement cité le Mahatma.
      Le sujet a beau être sensible, l’abattage des animaux doit se plier aux principes qui sont les nôtres de refus de cruauté faite aux animaux.

    16. Malcolm Ode

      L’art de tout mélanger! Les animaux tuent POUR MANGER et ils n’ont pas d’assommoir, eux. Mais peu importe, si les juifs ont encore besoin de faire de tels sacrifices pour rester unis, il serait temps qu’il s’intéressent à l’Eucharistie où un vrai sacrifice divin est célébré… SYMBOLIQUEMENT. Qu’est-ce que Dieu en a à faire qu’on tue un mouton en 2017? Quel est donc ce dieu qui n’évoluerait pas?

      Que les hommes en soit encore à sacrifier des animaux au nom d’un dieu démontre que nous en sommes encore au tout début de l’humanité, et ces pratiques sacrificielles horrifieront nos descendants comme ces jeux du cirque où l’on sacrifiait des chrétiens, notamment.

      Idem pour la circoncision/excision. Mais quelle sorte d’humanité voulez-vous donc? Dieu est venu en personne corriger certaines choses, et à L’ignorer, les juifs se retrouvent confrontés à leur Démon : l’islam! ÇA C’EST DIVIN! Implacable, incontournable de cause à effet. Le fruit du pêcher est suave, mais son cœur est amer.

      Pour ce qui est de l’équité des lois, les musulmans nous montrent les faiblesses de celles-ci en abusant d’elles jusqu’à la corde, et cela devrait nous inciter à les améliorer : impossible de faire des feux rouges uniquement pour les musulmans. J’aurais honte d’avoir proposé pareille iniquité!

      Et s’il faut faire de la laïcité une religion d’État, et bien soit, on priera plus discrètement qu’à quatre patte dans les rues, seul(e) avec DIEU. C’est comme ça que je vois l’humanité du futur.

      Seigneur, Dieu du Ciel aide-nous à ÉVOLUER sans trop nous malmener.

    17. Une voix d'Alsace

      Je crois que le débat est en train de s’égarer sur la condition animale. La question grave pour moi, c’est que, si vous mangez de la viande, dans la grande majorité des cas le mode d’abattage aura été halal et vous avez donc payé une taxe pour financer le terrorisme musulman. « Mieux vaut, me disait un ami à qui j’en parlais, manger un sandwich au jambon qu’un kebab halal ». Je pense que MLP qui a bien dit que « 90% des abattoirs sont halal en Ile-de-France » n’aurait pas dû parler de l’abattage kascher qui est vraiment marginal. Cernons les vrais problèmes.

    18. N. Hervé

      Merci Malcom Ode pour ce commentaire pertinent !
      Dès qu’on ose émettre une critique quant aux préceptes religieux, Juifs, Musulmans, Chrétiens ou autres s’offusquent. Même si certains sont pires que les autres, tous dans le même sac.

    19. Jacques B.

      http://www.dreuz.info/2017/04/30/labattage-rituel-juif-un-geste-chirurgical/

      N.Hervé, vous semblez oublier ce qui a fait la spécificité de l’Occident : ses racines judéo-chrétiennes. Et c’est en Occident que sont nées les démocraties, avec tous les progrès technologiques, médicaux, les oeuvres artistiques, etc. qui y ont vu le jour.
      Donc stop au relativisme SVP.
      Votre discours tendant à mettre « tous [ceux qui ont une croyance] dans le même sac » rappelle celui des Bolcheviks. Or le communisme athée, c’est au bas mot cent millions de morts et la destruction de dizaines de pays.

    20. CAROLEHEFFE

      personnellement je ne mange plus de viande ni bovine ni ovine. Les vaches donnent du lait et je mange du fromage et des yaourts ou crème à la place. Je mange des légumes secs ou frais. Je mange du riz accompagné de légumes frais. je mange des oeufs issus de poules LIBRES d’aller et venir dans leurs paturages.

      Les juifs ne sacrifient en principe qu’un seul et qu’une seule fois dans l’année. Les musulmans sacrifient 30 fois plus et toute l’année.

      la consommation de viande issue d’animaux torturés et découpés en morceaux vivants EST UNE HONTE CRIMINELLE !

      Les animaux sont aussi intelligents et sensibles que nous les bêtes humaines sans foi ni loi ni morale !

      LE MASSACRE DE NOS ANIMAUX ET DE NOS VEGETAUX DOIT CESSER !

      que les musulmans arrêtent de bouffer de la viande à longueur de journée car eux sont 5 milliards de fois plus nombreux !

    21. CAROLEHEFFE

      les catholiques et les protestants, ainsi que les laics qui découpent les animaux vivants dans des usines robotisées ne valent pas mieux car eux MASSACRENT LES ANIMAUX DOMESTIQUES ET SAUVAGES PAR DIZAINES DE MILLIONS en plus de massacrer les arbres pour laisser place AUX BTP ET AUX INSTALLATIONS NOCIVES QUE l’on voit partout dans des zones urbaines qui ne cessenbt de s’étendre à tel point que les esclavagistes font venir les migrants par millions pour justifier leurs destructions de l’environnement ! MME LE PEN EST BIEN HYPOCRITE EN PARLANT PAS DES POLLUTIONS INFAMES DES BTP et mafias associés des milliardaires du béton !

    22. N. Hervé

      @ Jacques B.

      Encore l’allergie à la critique !
      On part d’abattages « religieux » d’un autre âge et nous voilà partis dans les spécificités de l’Occident, les millions de morts du communisme (encore une « religion » ne supportant pas la critique)… Vous oubliez de mentionner la conquête de l’espace ;-).

    23. Une voix d'Alsace

      Je le répète : l’abattage rituel juif, comme tout abattage, n’est pas plus cruel que d’autres mauvais traitements envers les animaux auxquels nous sommes contraints pour vivre. Je me rappelle que ma fille était horrifiée par les pièges à guêpes que j’installais et où ces insectes, attirés par l’odeur du vin, allaient se noyer ; mais je ne pousse pas l’altruisme envers les animaux jusqu’à me faire piquer volontairement. Le problème, insistons là-dessus, c’est l’abattage halal qui nous oblige à subventionner le terrorisme.

    24. N. Hervé

      Tuer une guêpe, un rat ou un serpent vénimeux c’est, je pense, de la légitime défense.
      Le boeuf, le cochon ou le mouton ne sont pas un danger ni même un désagrément pour nous. C’est juste que nous les mangeons.
      Le problèmes des abattages religieux est qu’ils se refusent obstinément à évoluer vers moins d’inutiles souffrances animales.
      Interdisons TOUS les abattages religieux et il n’y aura plus de subvention au terrorisme !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *