toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’extrême gauche violente s’en prend au meeting de Marine Le Pen


L’extrême gauche violente s’en prend au meeting de Marine Le Pen

À l’image de cette campagne présidentielle agitée de bout en bout, le meeting de Marine Le Pen, ce dimanche au Zénith de Paris, se sera tenu dans un climat des plus houleux. Une centaine de personnes s’étaient rassemblées, à l’appel de collectifs antifascites ou d’extrême gauche, dans ce quartier du nord-est de Paris, pour prendre à parti les personnalités et les militants du Front national. Plusieurs dizaines d’entre eux, visages masqués pour  certains, ont voulu avancer dans le parc de la Villette qui entoure le Zénith  mais en ont été empêchées par un déploiement policier.

Lors d’un face-à-face tendu, les manifestants ont scandé « Tout le monde  déteste le FN », ainsi que des slogans hostiles aux policiers. lls ont allumé des fumigènes et lancé quelques projectiles (bâtons de bois,  canettes…) sur les forces de l’ordre, qui ont riposté avec des grenades  lacrymogènes. Dans ce capharnaüm, le député du Gard apparenté FN Gilbert Collard, a subi des jets de projectiles, dont un cocktail molotov qui ne l’a toutefois pas atteint, rapporte l’AFP. Dans les images ci-dessous, on le voit essuyer des « Fachos ! Fachos ! » et un crachat au visage. Sans se démonter, il a répliqué par des « Nazis ! Nazis ! » et des applaudissements ironiques. Interrogé sur son ressenti, M. Collard a affirmé : « Mais je m’en fous, ça me fait rire, moi ! Je l’ai fait avant eux !« 

On aurait pu penser que cela se calmerait une fois le meeting commencé. Mais ce fut tout le contraire : par deux fois, des militantes Femen sont parvenues à monter sur scène pour interrompre le discours de la candidate frontiste. La première fois, aux alentours de 20h15, un bouquet de fleurs lui a été lancé et est retombée tout près d’elle. Ce qui aurait pu avoir de toutes autres conséquences s’il s’était agi d’un objet plus dangereux, voire d’un engin explosif…

Légèrement décontenancée sur le coup, Marine Le Pen s’est vite ressaisie, lançant : « Ces extrémistes d’extrême gauche marchent sur la tête. Voilà l’inversion totale des valeurs qui viennent perturber un meeting de la seule femme qui défend les femmes ! » Puis elle a repris le fil de son discours, tandis que la militante, portant des inscriptions sur son torse nue, était évacuée par le service d’ordre.

Vers 21h30, une nouvelle perturbation

Loading...

 

Apparaissant cette fois consternée, la leader du FN s’est montrée encore plus ironique : « Elle aurait dû rester un peu, elle aurait appris quelque chose », a-t-elle lâché avec un sourire. « Chère Marine Le Pen, nous reviendrons, ne vous inquiétez pas », a lui a répondu, via un tweet, le mouvement Femen, un peu plus tard dans la soirée.

Pour le reste, la candidate a annoncé, dans un discours particulièrement offensif, la création d’un « moratoire sur toute l’immigration légale pour arrêter ce délire » et « le rétablissement des frontières sera mis en place dès le lendemain de (sa) prise de fonctions », si celle-ci a lieu.

Plus tôt déjà dimanche après midi, ces militants d’extrême gauche avaient défilé en scandant des slogans « Flics voleurs, flics assassins ».

Source

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’extrême gauche violente s’en prend au meeting de Marine Le Pen

    1. Armand Maruani

      Ces gauchos ne comprennent que la force .

      Aucun gouvernement actuel ne pourra les écraser .

      Seule l’armée avec comme alliée le Peuple de France est capable de rendre la France aux patriotes .

    2. michel boissonneault

      démocratie gauchiste = intolérence du respect envers ceux qui ne pensent pas comme eux

    3. Jacques B.

      Comme par hasard, ceux qui accusent la droite d’être violente et fasciste, sont les premiers, et les plus zélés, à être violents et à se comporter comme des fascistes.

      Ces gens d’extrême-gauche, en plus d’être violents, sont des menteurs pathologiques.

      Pas étonnant que les communistes aient battu les nazis pour le nombre de victimes qu’ils ont faites : ils sont pires.

    4. Jacques B.

      Au-delà de cet incident, on voit bien que le climat est tout sauf serein en France, et que la violence est à fleur de peau chez de plus en plus de gens. Jusqu’aux partisans de Fillon, pourtant ordinairement modérés et calmes, qui envoient les journalistes dans les cordes.

      Nous sommes dans une situation pré-insurrectionnelle, et la responsabilité première en incombe au pouvoir politique, qui n’a cessé de reculer devant les revendications des uns et des autres, et d’assurer l’impunité des voyous, anarchistes de gauche, racailles et autres islamistes.

      Le jour où les comptes seront rendus, il ne faudra pas oublier les politiciens. Ni tous les journalistes qui jouent aux pompiers pyromanes, ni tous les gauchistes militants infiltrés dans les administrations pour y semer la plus grande pagaille possible.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *