toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’après Pantin : les questions s’installent et le trouble reste !


L’après Pantin : les questions s’installent et le trouble reste !

Opinion – L’affaire des tombes de Pantin, comme on s’accorde à l’appeler désormais, en dit long sur la situation actuelle.

La thèse officielle de l’accident a suscité de gros doutes qui sont bien légitimes, d’autant que le cimetière de Pantin, a déjà fait l’objet de profanation de tombes dans le carré juif. Par ailleurs, et pour ajouter à la suspicion ambiante il s’était avéré alors que l’un des deux profanateur était un employé de la ville de Paris à l’époque : les deux ont été condamnés à des peines de prison depuis cet acte pitoyable. Face au silence autour de cette affaire, traitée d’une manière bien en-dessous de ce que l’on peut attendre quand il s’agit d’un acte aussi choquant où 13 tombes ont été réellement massacrées, dans l’atmosphère très anxiogène où tout le monde évolue il y avait de quoi se poser des questions. Ne pas s’en poser aurait plutôt constitué une forme abêtissement et d’aveuglement d’ailleurs vu les circonstances qui entourent les faits. Je suis restée interloquée, en parcourant les divers commentaires sur les réseaux sociaux, de la violence verbale qui s’en dégageait, condamnant ceux qui osaient émettre le moindre doute sur le sujet. J’y ai vu aussi un clivage à l’image de ceux que l’on subit actuellement sur le plan national, entre une bulle que je ne veux plus qualifier d’élites et ce peuple qui réclame un traitement plus juste.

Nous avons recensé plusieurs témoignages qui tendaient à donner encore plus de crédit à la mise en doute une thèse officielle qui aurait masquer un acte profondément dégradant dans un contexte pré électoral plutôt très agité. L’ensemble des témoignages, émanant de personnes diverses qui avaient été sur les lieux et leur conviction rendaient cette affaire encore plus étrange. Je ne doute pas de leur sincérité. Ceux qui voudront y voir une sombre manipulation destinée à faire le buzz, comme il est d’usage de dire dorénavant, sont probablement encore plus tordus de songer à une telle extravagance. Le fait est que ces personnes ont acquis une certitude et l’ont exprimée sincèrement. Le fait aussi, qu’au vu des conclusions qui semblent s’imposer, ces témoins ont été influencés par l’environnement et le contexte émotionnel dans lequel ils étaient plongés au cimetière, dans des circonstances d’obsèques de proches, qui a pu fausser leur attention à ce moment-là et il n’est très certainement pas question de remettre en doute leur sincérité. J’insiste particulièrement sur ce point car j’imagine déjà les foudres que certains n’hésiteront pas d’abattre sur elles avec un singulier besoin d’acharnement malsain.

Loading...

Toutefois, alors que les faits convergent à établir qu’il s’agit bien d’un accident, d’autres questionnements surgissent. En effet, cet acte a mis en lumière des défaillances à tous les échelons en terme de considération, de respect mais aussi en terme de communication. Bien qu’un malheureux post de Gabriel Farhi, affublé d’un humour assez particulier vu les circonstances, s’est perdu dans la sphère de facebook dès le lendemain des faits, après confirmation téléphonique, tel que nous l’annoncions dans un article précédent, c’est bien par Europe Israel que    l’ensemble de la communauté a été avertie des faits, à commencer par les autorités représentatives.

Quelles conclusions pouvons nous établir aujourd’hui, face à ce douloureux événement et surtout face à ce qu’il a permis de mettre en exergue ?

Tout d’abord, du côté de la mairie de Paris, force est de constater qu’elle n’a pas fait son travail correctement. Son attitude désinvolte et le silence qu’elle a développé pendant des jours entiers démontrent le mépris qu’elle a désormais clairement affiché pour la communauté juive. Des témoins qui se sont rendus sur les lieus pour s’y recueillir le mardi suivant (le 28 mars) soit bien plus d’une semaine après les faits, évoquent cette scène de chaos et de désordre des pierres tombales qui subsiste. Le laisser aller qui s’affiche pour rendre la dignité qui s’impose à la dernière demeure de ces êtres chers est proprement abjecte, à la hauteur  du tweet   limite méprisant du porte parole de Madame Hidalgo sur son compte twitter personnel pour afficher deux photos négligemment, dans le but de taire les doutes qui s’exprimaient alors.

Dans un climat où la ville de Paris accueille désormais des manifestations dont le caractère antisémite est clairement explicite, avec l’aval des autorités à commencer par le Préfet de police de Paris,  il y a de quoi se poser des questions sur l’approche réservée au traitement de cette affaire, car mis bout à bout des événements des dernières années, la ville de Paris a bien plus brillé par son exploitation du conflit israélo -arabe par une participation active à la mystification des palestiniens qu’à une réelle préoccupation des juifs sur son territoire, encourageant dans les actes, la montée d’un antisémitisme de plus en plus affiché (il est inutile de rappeler l’épisode désastreux de la visite d’Abbas et la remise de la médaille pour la paix), tout en protestant par la parole et dire qu’elle le combat.

Du côté de l’accident en lui-même, bien que n’étant pas experte, face au spectacle désastreux et à la position du camion qui s’est arrêté au milieu des tombes, elles-mêmes d’une hauteur assez conséquente, il y a largement de quoi s’interroger sur la vitesse du véhicule et de fait, sur le comportement du chauffeur. Outre l’aspect de conduite, bien qu’il semble que l’infraction de départ ait été causée par une voiture qui aurait fait un refus de priorité au carrefour, il s’avère que seule une vitesse excessive et donc irrespectueuse des lieux par un employé de la ville a permis un tel carnage. Je pense qu’il y a matière ici, à demander des comptes à la mairie de Paris, tout comme sur la sécurisation des tombes. J’ajoute à titre indicatif que le nom du chauffard n’a pas été communiqué par les autorités. Y aurait-il un problème ?

Sur le plan des institutions communautaires, il apparait un clivage qu’on soupçonnait déjà depuis longtemps mais qui est désormais mis en lumière d’une façon assez violente. Au fil du temps ces institutions destinées à la représentation de la communauté juive dans son entièreté, sont devenues des éléments d’appareil, s’impliquant bien plus dans un projet politique à l’échelon national qu’au véritable mandat qui était le leur. A force d’instrumentaliser les institutions, ils ont copiné d’un côté, pris leur ancrage dans un esprit de séparation communautaire en écartant peu à peu ceux qu’ils ne considéraient par des leurs, comprendre ici ceux qui n’avaient pas les mêmes idées politiques que celles qu’ils portaient. Le clivage grandissant, on a vu des représentants écarter des juifs de France tout en courbant l’échine sous le poids des divers affronts qui étaient faits à l’ensemble des juifs. Ainsi, je ne comprends toujours pas comment des membres responsables des instances peuvent en même temps cumuler avec des mandats politiques de premier plan au sein de la mairie de Paris, accueillant Abbas, tout sourire affiché et prétendre défendre les intérêts de la communauté juive, sachant même que le conflit israélo-arabe est l’un des alibis préférés des antisémites pour véhiculer leur idéologie nauséabonde. Cumulant les politiques d’appareil, d’intérêts spécieux et d’amitiés particulières, il était prévisible qu’à un moment donné, cet amalgame au service d’une minorité pour exclure l’ensemble réel des juifs de France, un événement allait alors venir faire éclater en mille morceaux. A force d’exclure ceux qui n’avaient pas le profil idéologique requis, ceux qui prétendent représenter l’ensemble sont restés dans un entre soi qui conduit désormais à les rendre totalement inaudibles. Certes, les rouages et l’implantation historique des instances leur confèrent une puissance de communication qui peut faire illusion mais il est désormais clair qu’il doit y avoir des questions posées, et surtout des remaniements à faire ! C’est l’état d’esprit de la communauté juive qui est en berne aujourd’hui, avec ce sentiment d’abandon total par leurs institutions.

Il ne peut y avoir ce sentiment sans réalité et celle-ci, mise dorénavant en exergue doit être le point immédiat de remise en cause de ces “faux” représentants. C’est tout cet appareil institutionnel qui doit se remettre en cause et changer radicalement sa vision des choses et surtout ses pratiques, ralliant vers elles tous les juifs sans distinction et sans copinage d’appareils sans quoi, elles se vouent à mourir très rapidement dans un contexte où, elles viennent de nous prouver qu’elles ont non seulement abandonner ceux qu’elles prétendent servir et représenter mais qu’en plus elles se sont soumises à des politiciens qui les méprisent profondément et ne les écoutent pas, sans quoi, ils n’auraient pas eu besoin d’être alertés par un article de Europe Israel sur un événement aussi douloureux que celui que nous venons de vivre au sujet du cimetière de Pantin.

Learn Hebrew online

@Donna Karmel pour Europe Israel News

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “L’après Pantin : les questions s’installent et le trouble reste !

    1. Salmon

      DESOLEE JE NE CROIS A L’ENQUETE DES FLICS !

      CE SONT DES BARBOUZES LES FLICS !

      REGARDEZ LA PHOTO , LES TOMBES ET L’AVANT DU CAMION JUSTE DEVANT UNE TOMBE

      NON CA PASSE PAS ! COMMENT CE CAMION N’EST PAS PLUS ABIMé !
      juste le parc choc !

    2. Salmon

      Europe Israël page officielle
      33 min ·
      Hier nos tombes aujourd’hui une femme Juive défenestrée par un gentil musulman
      Hier les antisémites autorisés en plein Paris aujourd’hui Europe Israël perquisitionné et on nous a embarqué tous les ordinateurs….
      Vive la France….

    3. Salmon

      si je comprends bien la liberté d’informer est devenu interdit ?
      dire la vérité est interdit ?
      la liberté d’expression est devenu un délit ?

      DONC NOUS SOMMES DANS UNE DICTATURE !
      LA POLICE DE VICHY N’A PAS DISPARU !

    4. Salmon

      TOUT CET ANTISEMITISME EST TOLéRé DANCE PAYS AVEC LA BéNéDICTION DE tous ceux qui nous gouverne et de la police

    5. Akerman Michel Israël

      Je suis, comme beaucoup de Juif, allé au cimetière de Pantin que je connais bien (nous avons un tombeau familial au carré 46).
      Outre le fait qu’il impossible d’être en excès de vitesse dans cette partie du cimetière, les « autorités » de la communauté française ont passé leur temps à dénigrer ceux qui osaient mettre en doute la thèse de « l’accident ».
      A supposer qu’il y ait eu refus de priorité, comment le « jeu de domino » a plus renverser dans tous les sens trois rangées de tombes ?
      Toujours pas de nom des chauffeurs, toujours pas de résultats d’expertise de l’accident, bref nous avons encore aujourd’hui toutes les raisons de douter…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *