toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaque terroriste des Champs-élysées : « Pas fiché S » « radicalisé express » les excuses que se donne le système


Attaque terroriste des Champs-élysées : « Pas fiché S » « radicalisé express » les excuses que se donne le système

Inutile de rappeler le CV de Karim Cheurfi. Il est dans tous vos journaux. Et il est clair : cet individu n’aurait jamais dû se retrouver dans la nature. Et, en tout cas, le « sursis avec mise à l’épreuve » auquel il était soumis (et qu’il ne respectait pas !) était, dans son cas, une vaste plaisanterie. Qui a, une fois encore, causé la mort d’un innocent.

Et donc, depuis les précisions factuelles apportées par le procureur Molins, une bonne partie de la presse, essayant de défendre l’indéfendable, s’appuie sur deux jalons de son parcours judiciaire et carcéral pour tenter d’exonérer la justice et nos gouvernants de leurs responsabilités et de relancer la chanson fataliste : « On ne pouvait pas savoir. On ne pouvait pas prévoir. » Primo, il n’était pas fiché S.

La belle affaire ! Il était bien au-delà de la fiche S, le bougre ! Un ultra-violent multirécidiviste, condamné à vingt ans pour tentative de meurtre sur des policiers et qui ne s’était absolument pas « rangé » ces dernières années ! Deuxio, on n’avait pas repéré de signe de radicalisation durant son séjour en prison ! Feint-on de croire et de nous faire croire que la radicalisation islamiste est un long processus observable, que nos tueurs radicalisés vont tous faire leur coming out en prison, avec un pot de départ ? On a parfois l’impression que ceux qui entonnent ce discours prennent les Français pour des idiots …

Tout cela nous donne des titres abracadabrantesques dans nos journaux. Le Point : « Un récidiviste anti-flics » ; Sud-Ouest : « Attentat des Champs-Élysées : la radicalisation express d’un multirécidiviste » ; La Dépêche titre « Karim Cheurfi : agent de Daech ou tueur fou ? » et enfonce le clou : « Le tueur des Champs-Élysées était-il un islamiste radical, comme le laisserait penser une revendication (curieuse…) de Daech ? Ou s’agit-il d’un fou, tueur de policiers ? » Mais notre scrupuleux confrère est bien obligé de mentionner dans la suite de l’article qu’on a bien retrouvé un Coran dans sa voiture et des « éléments de radicalisation » à son domicile…

Loading...

En fait, cette presse, cette justice et ces politiques se payent de mots pour noyer l’énorme poisson. Celui de l’ampleur de la mouvance islamo-racaille, de ses mille nuances, des variantes infinies de la radicalisation. Est-ce trop demander à cette presse, à ces juges et au pouvoir que d’avoir, face à ce phénomène massif, une pensée complexe, loin du simplisme que manifestent ces titres confondants de mauvaise foi ? Et, enfin, le courage de dire les choses et la volonté d’agir avec ampleur contre ce phénomène ? Et, d’abord, de cesser les complaisances pour l’islamisation de la France ?

Car Karim Cheurfi était un gros, gros poisson… Qu’ils n’auraient jamais dû laisser dans la nature. Un état d’urgence qui n’est pas capable de mettre hors d’état de nuire de tels individus n’est, là encore, qu’un mot creux. Si l’état d’urgence doit être pérennisé, il faut que ce soit sur d’autres bases.

Pour que les mots retrouvent un sens, la politique son honneur et les Français confiance. Et, d’abord, pour sauver des vies innocentes.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Attaque terroriste des Champs-élysées : « Pas fiché S » « radicalisé express » les excuses que se donne le système

    1. francaispasnaif

      Ce n’est pas en éliminant François Fillon que cela va s’arranger. Les Français sont des veaux qui ont voté pour l’abattoir islamique. Ce freluquet Macron, qui n’a pas l’étoffe d’un président, va continuer la politique d ‘ Hollande, Cazeneuve et Taubira, à savoir la mansuétude pour les islamistes et les réfugiés et le mépris des français, qui par leurs impôts, engraisse nt cette caste politique et leurs « clients  » que sont ces parasites musulmans.
      Aujourd’hui, nos urnes électorales sont devenues les urnes funéraires de notre civilisation judeo-chretienne et démocratique, comme l’a prédit cet intellectuel algérien qui a plusieurs reprises nous a mis en garde contre l’islamisation de la France,favorisée par la clique Hollande. Pauvre France, je comprends ceux qui peuvent la quitter

    2. sarah

      Le Coran et la lettre à l’Etat Islamique dans la bagnole avec les armes suffisent très largement pour en faire un terroriste ISLAMISTE. Franchement, si des juifs ou des chrétiens se baladaient avec des armes, des Torah ou des Bibles, et des lettres d’allégeance à des organisations terroristes dans leurs voitures, les journalopes n’hésiteraient pas une seule demi-seconde pour les traiter de religieux fanatiques et terroristes. Alors pourquoi un traitement de faveur pour les musulmans ? Encore le deux poids, deux mesures.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *