toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ambassadrice d’Emmanuel Macron, vice-présidente PS du Sénat, Bariza Khiari est citoyenne d’honneur palestinienne


Ambassadrice d’Emmanuel Macron, vice-présidente PS du Sénat, Bariza Khiari est citoyenne d’honneur palestinienne

 

Folle journée pour Mahmoud Abbas, président à vie de l’Autorité palestinienne et du Fatah, que ce 7 février 2017 à Paris. En premier lieu, rencontre avec le président Hollande et déclaration conjointe, faisant état de leur identité de vues. Rencontres chaleureuses également avec les candidats à l’élection présidentielle Hamon et Macron. Et enfin remise de la citoyenneté d’honneur à « sept personnalités pour leur rôle de soutien aux aspirations palestiniennes ». Parmi celles-ci, une vice-présidente du Sénat et « ambassadrice » d’Emmanuel Macron : Bariza Khiari.

 

Folle journée à Paris

 

Après le flop de la « conférence pour la paix » du 15 janvier 2017 , organisée par la France à Paris, fruit de longs efforts vains, qui devait, de fait, privilégier les positions palestiniennes – « frontières de 1967 », Jérusalem-Est comme capitale palestinienne, fin de « l’occupation », etc.- tout en prétendant vouloir faciliter une reprise de négociations, après aussi le vote par la France de la résolution 2334 du Conseil de Sécurité, fin décembre 2016, adoptant ces mêmes thèses , une nouvelle rencontre Abbas, président à vie de l’Autorité palestinienne et du Fatah et du président français s’imposait. Elle avait lieu le 7 février 2017 à l’Élysée.

Dans une déclaration conjointe tous deux se sont félicités de cette résolution onusienne, de la tenue de cette conférence parisienne, considérée, malgré tout comme un succès et vilipendé Israël, accusé par François Hollande « d’accélérer la colonisation » ou par Mahmoud Abbas de « voler des terres » et de pratiquer un « apartheid », entre autres clichés éculés. Il y eut, bien sûr, des engagements pour une aide française accrue et des promesses renouvelées de construction des « institutions palestiniennes », décidément bien longues à se mettre en place.

 

Ce même jour Mahmoud Abbas rencontrait les candidats à la présidentielle Benoît Hamon, choisi pour être le champion du PS dans cette élection, qui « renouvelait -sa- volonté de reconnaître l’État palestinien » une fois élu, et Emmanuel Macron, ex-ministre du gouvernement Hollande et candidat « indépendant », à la tête du parti « En Marche »

Un Emmanuel Macron bien plus discret sur leurs échanges mais tout sourire avec « le Président de l’Autorité palestinienne en visite officielle en France ». Un langage corporel qui ne trompe guère

 

Une halte au Meurice et sept nouveaux citoyens palestiniens, dont une sénatrice française

 

La folle journée de Mahmoud Abbas ne s’est point arrêtée là. Dans le cadre prestigieux de l’Hôtel Meurice, il devait également remettre à « sept personnalités » leur diplôme de « citoyen d’honneur palestinien ». Un article en arabe de l’Éparchie maronite Notre-Dame du Liban de Paris détaille la cérémonie de remise de ce « document-passeport » , « en présence du Secrétaire du Comité exécutif de l’Organisation de Libération de la Palestine, Saeb Erekat, du ministre des Affaires étrangères Riyad al-Malki, de l’Ambassadeur de l’Etat de Palestine en France Salman Alhrva, de Ghady El Khoury, Chargé d’affaires auprès de l’Ambassade du Liban » et autres officiels libanais et français.  « Étaient honorés Mgr Maroun Nasser Gemayel, Evêque de Notre-Dame du Liban de Paris, des Maronites de France,  Abdullah Khalaf, représentant en France du Courant du Futur libanais, le maire de Bergerac, Daniel Garrigue – qui s’en est targué -, Michel Issindou, député PS de l’Isère, Gilbert Roger, sénateur PS de Seine-Saint-Denis –rapporté dans un quotidien français , le journaliste Dominique Vidal ». Journaliste très engagé…

Bariza Khiari en campagne pour Emmanuel Macron au Maroc avec le candidat d’En Marche’

Learn Hebrew online

Enfin, à cette liste, le média maronite ajoute la récipiendaire Bariza Khiari, Sénatrice PS, l’un des vice-présidents du Sénat. Si on ne trouve pas d’écho dans la presse française de l’octroi de la nationalité d’honneur palestinienne à une élue française, et on s’étonnera de la discrétion de la personne ainsi honorée, mis à part cette mention en arabe dans la presse libanaise, la distinction est également rapportée, toujours en arabe, dans des médias éminemment concernés : dans une brève de l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne, Wafa. On y lit  que « le Président de l’Etat de la Palestine Mahmoud Abbas, a conféré, mardi soir, à un membre du Sénat français, Bariza Khiari, la citoyenneté d’honneur palestinienne, en reconnaissance de son rôle dans la promotion de l’amitié entre les relations de Palestine et la France, et le soutien aux aspirations du peuple palestinien pour la liberté.

On en trouve aussi, ce qui va de soi, un écho sur le site du parti de Mahmoud Abbas, le Fatah, en ces termes et avec de plus amples précisions : « le Président de l’Etat de la Palestine Mahmoud Abbas, mardi soir, a octroyé à un membre du Sénat français, Bariza Khiari, la citoyenneté d’honneur palestinienne, en reconnaissance de son rôle dans la promotion de l’amitié entre les relations de Palestine et la France, et le soutien aux aspirations du peuple palestinien pour la liberté et l’indépendance ». On y apprend aussi « la présence du porte-parole présidentiel Nabil Abu Rudeina, conseiller du président et des affaires diplomatiques Majdi al-Khalidi » .

 

Une citoyenneté bien méritée pour la sénatrice…

 

Bariza Kiari se dépense, en effet, beaucoup pour faire avancer la « cause palestinienne », sous couvert de volonté de paix pour tous, bien que ses actions démentent ces louables intentions. On verra que si elle ne dit rien du terrorisme palestinien, allant même jusqu’à le soutenir de fait, elle n’hésite pas à morigéner l’État hébreu, y compris dans le cadre du Sénat…

 

Le 25 février 2017 le JDD publiait une « lettre de 154 parlementaires à Hollande : « La France doit reconnaître l’Etat de Palestine« – » . Signée, entre autres, par certains de ces citoyens nouvellement palestiniens, dont Bariza Khiari qui œuvre de longue date pour « la Palestine », tout en affirmant habilement vouloir « une paix juste et durable au Proche-Orient », mais en vilipendant « le colonialisme », « la colonisation ». Comme elle l’a fait, notamment, lors du débat au Sénat le 11 décembre 2014, débouchant sur l’adoption d’une motion appelant à la création d’un État palestinien . Elle pleurait, au passage, la mort « du ministre palestinien Abu Zein en décembre 2014 – dont Israël avait été accusé à tort, alors qu’il est mort d’une crise cardiaque  » , colportait le mensonge révisionniste voulant qu’Israël aurait été créé à cause de la Shoah. Elle déclarait à ce propos :

« Cette dette s’est exprimée par la reconnaissance de l’État d’Israël. Mais cette dette, ce n’est pas aux Palestiniens de la payer. »  Ou elle déclarait : « la bienveillance pour Israël puise ses racines dans la faute de Vichy…Cependant, ce capital de sympathie, réel et puissant, n’interdit pas de constater l’asymétrie des forces et, par conséquent, l’injustice faite aux Palestiniens… toute entreprise coloniale, au-delà de la question du droit international, suscite notre réprobation.». Par ailleurs, elle rejetait la volonté de négociations directes demandées par Israël par ces mots : « L’appel à la négociation à huis clos est devenu une arme pour tuer dans l’œuf toute vraie négociation et le tête-à-tête entre les différentes parties a montré ses limites. Il faut donc sortir de ce cercle infernal et prendre des initiatives…Sans horizon politique, c’est la violence aveugle qui domine ». On retrouvera ses thèmes, clichés, contre-vérités favoris dans la transcription de son intervention sur le site du Sénat et dans nombre de ses déclarations ou de celles véhiculées par ce type de citoyen d’honneur .

Pas un mot n’est dit sur le terrorisme palestinien et ses centaines de victimes civiles…

 

À propos de la colonisation -réelle ou supposée- comme équivalant à un « crime », qui s’étonnera d’avoir entendu Emmanuel Macron reprendre cette idée depuis Alger et d’avoir vu la sénatrice et citoyenne palestinienne le défendre

 

Soutien ardent pour un petit terroriste franco-palestinien et manœuvres électorales

 

Comment s’étonner également que Bariza Khiari a fait partie de ceux qui ont soutenu très activement le petit terroriste franco-palestinien Salah Hamouri, qui avait fait le projet d’assassiner du grand rabbin Ovadia Yossef, l’a avoué et a été jugé et condamné à de la prison en bonne eu due forme, puis relâché dans le cadre de l’échange ayant permis la libération de l’otage Guilad Shalit, kidnappé et détenu par le Hamas.  Ainsi, faisait-elle partie du comité de soutien du terroriste et signait un appel pour qu’il soit libéré en mars 2009  et cosignait-elle en juillet 2009 une lettre au président de la République, lui demandant de « ne pas l’oublier » . Un petit terroriste qui avait instrumentalisé par la gauche avant les élections présidentielles de 2012 : invité à faire un tour de France en héros, il avait été fait citoyen d’honneur…de plusieurs municipalités, invité par le Maire PS de Paris d’alors – pour ses peines, Bertrand Delanoë avait ensuite été fait citoyen d’honneur palestinien en juin 2013 , invité au Sénat, etc. Une tournée à visée clairement politique , alors que les liens de ce triste personnage, devenu coqueluche d’une certains gauche, avec une galaxie terroriste étaient bel et bien avérés . Manœuvre politicienne payante, on connaît le score de celui qui était alors le candidat Hollande dans « les banlieues »..

 

Banlieues, omissions et lois mémorielles

 

Or, aujourd’hui, Bariza Khiari, proche d’Emmanuel Macron, devenue l’un de ses neufs « ambassadeurs » en octobre 2016 , disait, justement, le 13 février dernier à Lyon que « Macron est le candidat des banlieues », attribuant au passage « des violences urbaines » d’alors à « un besoin de justice »…

 

 

En juillet 2016, la sénatrice avait cosigné une tribune écrite par des « Français musulmans » condamnant des attentats perpétrés en France, mais omettant de citer les victimes juives, que ce soit dans une école de Toulouse ou à l’Hyper-casher de la porte de Vincennes, ou le soldat tué à Montauban. Omissions qu’avaient condamnées le Crif et l’UEJF  « oubli » lourd de sens,  qui fut donc ensuite rectifié..

 

Bariza Khiara s’est également prononcée contre « les lois mémorielles « , ayant fait partie des élus qui avaient présenté un recours devant le Conseil constitutionnel contre la loi réprimant la négation du génocide arménien. Selon elle, il ne revient pas « aux parlementaires de s’occuper des questions d’histoire »

Ce qui, même si cela ne semble pas avoir été dit. Semble englober la loi Gayssot. ( À ce propos, on rappellera qu’attaquée devant le Conseil constitutionnel en 2016, par un négationniste, cette fois, la loi Gayssot, réprimant antisémitisme et racisme, fait partie des lois mémorielles, a été reconnue conforme à la Constitution .)

 

Il y a beaucoup à dire sur l’engagement de Bariza Khiara contre Israël, en dépit d’un désir de paix affiché. Bien trop pour un seul article. La journaliste Véronique Chemla en a fait une longue étude que l’on peut lire ici .

Fatah et Autorité palestinienne : une incitation permanente à la violence et au terrorisme

 

Toutefois, il convient de dire ce qu’est ce Fatah qui l’encense et cet Abbas qui la fait citoyenne d’un État qui n’existe pas, et qu’elle se bat pour défendre.

 

Le 18 avril 2017, le quotidien officiel de l’Autorité palestinienne publiait ce dessin, incitant les Palestiniens à répandre leur sang pour que pousse la « plante Palestine »

 

 

Une injonction fréquente pour des dirigeants qui entretiennent le culte de la mort et du sang versé. 

 

Une incitation à la violence et au terrorisme, couplée au déni du droit d’exister d’Israël qui sont monnaie courante de la part des dirigeants palestiniens censés être fréquentables… 

On doute aussi que cette élue à la triple nationalité ignore que l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas verse des « salaires » confortables aux terroristes en prison ou des allocations aux familles de ceux qui ont péri en commettant leurs forfaits. Espèces sonnantes ajoutées à la promesse du Paradis d’Allah. Cette instance dirigeante palestinienne, financée par des donateurs occidentaux, dont la France, vient d’ailleurs d’annoncer qu’elle va réduire les salaires de ses employés à Gaza, mais précise que ces baisses n’affecteront pas les prisonniers…. Gaza que la sénatrice affectionne pourtant, comme on l’a vu avec son vibrant, mais mensonger, plaidoyer au Sénat en janvier 2009 dans lequel elle reprenait le cliché « cette prison à ciel ouvert qu’est Gaza » où, selon elle, « en guise de lumière, ses habitants ont celle des bombes au phosphore blanc… »  affirmation mensongère haineuse, pour laquelle elle vient ainsi d’être récompensée…

 

On précisera que ce texte ne pourrait être compris comme une adhésion à un quelconque vote pour l’élection présidentielle de mai 2017. Il se borne à décrire un pan de réalités trop souvent tu.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

©Hélène Keller-Lind pour Europe Israël

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 46 thoughts on “Ambassadrice d’Emmanuel Macron, vice-présidente PS du Sénat, Bariza Khiari est citoyenne d’honneur palestinienne

    1. Claire

      L’hôtel Meurice, haut lieu de la Kommandantur pendant la 2nde guerre mondiale, l’histoire bégaie…
      La grande mosquée de Paris et Hani Ramadan appellent à voter pour Macron.
      A chacun d’en tirer ses propres conclusions…

    2. Hélène Keller-Lind

      Le Meurice…hôtel de luxe utilisé, donc par les Nazis. J’ignorais. Merci pour cette précision troublante, en effet…

    3. Une voix d'Alsace

      Quand un islamiste parle de « besoin de justice » il faut comprendre « besoin de charia ».

    4. M7

      Que personne ne soit surpris, les budgets alloués aux « palestiniens » représentent plus de 85% des budgets de l’onu en matière d’aides aux « réfugiés » et cela depuis 50 ans !

      Depuis 1967 ce n’est pas moins de 800 milliards de dollars qui ont transités via les officines du fatah, sans parler des donations et des nouvelles filières du hamas !

      Ne chercher pas de midi à 14 heures, par exemple, lorsqu’un pays octroie une « aide » à ces professionnels de « l’humanitaire », le fatah ou autre mafia spécialisée rétrocède entre 20 et 30% de ces montants aux technocrates et autre politiques ayant ordonnés ces « aides », d’ailleurs, Angela Merkel avait en 2007 fait condamné deux de ses responsables chargés des attributions des budgets dédiés aux aides humanitaires.

      Cela ce passait comme suit :

      3 ans après le décès de son président élu à vie, arafat, les virements attribués aux fatah passaient encore par le biais de la banque genevoise de l’ex-président rongé par le sida, le mécanisme était extrêmement simpliste, lorsque la banque recevait un montant provenant d’un pays donateur, la banque en question dispatchait automatiquement les quotas aux intéressés et cela également sur des comptes établis dans la même banque.

      En moyenne, 25% pour les politiques et autres technocrates à l’origine des virements et ayant virés les fonds à ladite banque genevoise du fatah, 60% sur le compte personnel sur « président élu à vie », (actuellement abu mazen, dit abbas) et environ 15%, eux théoriquement à disposition de la population des territoires.

      Raison pour laquelle arafat a laissé un très gros magot après sont décès, magot faisant encore l’objet d’une procédure civile menée à huis-clos auprès des tribunaux genevois.

      Il s’agit très certainement de la plus grande corruptions organisées par des états de la planète, non seulement la plus grande corruption mais certainement la corruption représentant 90% de la corruption étatique liée aux budget d’aides au développement.

      Donc, Macron, tout comme Hollande qui reçoit des visites privées du rais « palestinien », ne va jamais scier cette branche ayant alimenté de manière sécurisée les caisses des politiques de la totalités des politiques impliqués dans cet énorme casse du siècles, des siècles !

      L’ex-ambassadrice, leila chaid, nièce du nazi al husseini, vivant dans une des propriétés les plus chères de la riviera genevoise, n’est plus présentable, alors Macron a dû également avec son tuteur Hollande, re-confectionner une nouvelle « ambassadrice » moins impliquée dans les remous des corruptions devenues publique en la personne de cette nouvelle bouffonne issue du cru de la mouvance nazislmiste et fille d’un ancien des waffen ss en place à Jérusalem depuis 1943.

    5. Lim

      Que personne ne soit surpris, les budgets alloués aux « palestiniens » représentent plus de 85% des budgets de l’onu en matière d’aides aux « réfugiés » et cela depuis 50 ans !

      Depuis 1967 ce n’est pas moins de 800 milliards de dollars qui ont transités via les officines du fatah, sans parler des donations et des nouvelles filières du hamas !

    6. Lim

      Ne chercher pas de midi à 14 heures, par exemple, lorsqu’un pays octroie une « aide » à ces professionnels de « l’humanitaire », le fatah ou autre mafia spécialisée rétrocède entre 20 et 30% de ces montants aux technocrates et autre politiques ayant ordonnés ces « aides », d’ailleurs, Angela Merkel avait en 2007 fait condamné deux de ses responsables chargés des attributions des budgets dédiés aux aides humanitaires.

    7. Lim

      Cela ce passait comme suit :

      3 ans après le décès de son président élu à vie, arafat, les virements attribués aux fatah passaient encore par le biais de la banque genevoise de l’ex-président rongé par le sida, le mécanisme était extrêmement simpliste, lorsque la banque recevait un montant provenant d’un pays donateur, la banque en question dispatchait automatiquement les quotas aux intéressés et cela également sur des comptes établis dans la même banque.

      En moyenne, 25% pour les politiques et autres technocrates à l’origine des virements et ayant virés les fonds à ladite banque genevoise du fatah, 60% sur le compte personnel sur « président élu à vie », (actuellement abu mazen, dit abbas) et environ 15%, eux théoriquement à disposition de la population des territoires.

    8. Lim

      Raison pour laquelle arafat a laissé un très gros magot après sont décès, magot faisant encore l’objet d’une procédure civile menée à huis-clos auprès des tribunaux genevois.

      Il s’agit très certainement de la plus grande corruptions organisées par des états de la planète, non seulement la plus grande corruption mais certainement la corruption représentant 90% de la corruption étatique liée aux budget d’aides au développement.

      Donc, Macron, tout comme Hollande qui reçoit des visites privées du rais « palestinien », ne va jamais scier cette branche ayant alimenté de manière sécurisée les caisses des politiques de la totalités des politiques impliqués dans cet énorme casse du siècles, des siècles !

    9. Lim

      L’ex-ambassadrice, leila chaid, nièce du nazi al husseini, vivant dans une des propriétés les plus chères de la riviera genevoise, n’est plus présentable, alors Macron a dû également avec son tuteur Hollande, re-confectionner une nouvelle « ambassadrice » moins impliquée dans les remous des corruptions devenues publique en la personne de cette nouvelle bouffonne issue du cru de la mouvance nazislmiste et fille d’un ancien des waffen ss en place à Jérusalem depuis 1943.

    10. Jacques B.

      Et après, on nous baratine que Macron est un « homme neuf », qu’il n’a rien à voir avec Hollande ou le PS, alors que les preuves se multiplient chaque jour qu’il continuera l’oeuvre de destruction de la France entreprise par le gros mou…

      Il faut vraiment être maso pour avoir envie de voter pour ce type, cet escroc politique de haut vol.

    11. Hélène Keller-Lind

      Déclaration officielle : « La France contribue activement au développement économique palestinien et à la consolidation des institutions du futur Etat palestinien. Elle consacre des sommes considérables (434 M€ sur la période 2008-2015, et près de 40 M€ en 2016) à l’aide à la Palestine, dont environ un tiers en faveur de Gaza. La Palestine demeure le premier bénéficiaire de l’aide budgétaire française. »http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/israel-territoires-palestiniens/processus-de-paix/
      Pourtant le Palestinien ordinaire ne profite pas de cette manne. Qui permet aux dirigeants, en revanche, de fréquenter un 5 étoiles parisien. Qui permet à l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas de payer les salaires des terroristes en prison…http://www.terredisrael.com/infos/autorite-palestinienne-terrorisme-culture-duplicite-helene-keller-lind/
      Bariza Khiari s’inscrit clairement dans cette ligne.

    12. Lim

      @Hélène Keller-Lind,

      Les chiffres annoncés dans le clip sont plus de 20 fois en dessous de la réalité !!

      800 milliards « distribués » ou plutôt, ponctionnés aux pays donateurs par l’unrwa depuis 1967 !!

      Sans parler, comme je l’ai dit, des apports directs octroyés par les états directement sur les comptes suisses des « élus à vie2 du fatah et du hamas !

      Tous les politiques se servent par le biais de cette manne infernale et l’unrwa peut faire chanter l’ensemble de la troïka occidentale !

      Merkel avait fait suspendre 2 haut-fonctionnaires allemands pour détournement de fonds alloués aux « palestiniens », le scandale a été immédiatement étouffé et les fonctionnaires sont restés en fonction, malgré le fait que sur leurs comptes genevois il y avait plus de 110 millions d’euros !!!

    13. Lim

      abu mazen (abbas) a fait 11 visites à l’Elysée rien que pendant le mandat de Hollande, à chaque visite il passe par Genève avant de retourner dans son palais à Ramallah de plus de 20 millions de dollars (sans le mobilier et les extras) !!

    14. Lim

      Le unhcr dépense 9 fois plus rien que pour les « palestiniens » que pour le reste des réfugiés de la planète et cela depuis 70 ans !!!!!!

      Alors vous pensez bien que Macron, ni MLP d’ailleurs ne vont se priver de cette mannes directement versée sur leurs comptes suisses !!

    15. Lim

      Lorsque l’unrwa annonce le chiffre de 400 millions par an, c’est juste pour les salaires de son personnel, ça ne prend pas en compte les 8 milliards qu’ils « distribuent » à 75% sur des comptes genevois !!!

    16. Lim

      Pardon :

       » ça ne prend pas en compte les 8 milliards »

      C’est pas 8 milliards, c’est 22 milliards !!!!!!

    17. alauda

      Sous la vidéo de la Marche du MAK à Paris (16 avril 2017) disponible sur Youtube, il y a des commentaires intéressants.
      Mme Bariza Khiari ne pourra pas faire l’économie de considérer que dans le monde algérien la cause palestinienne est loin de faire l’unanimité.

    18. Lim

      Nous voyons toute une constellation de looser comme cette Bariza Khiari qui s’agglutine dans le sillage de Macron, ça promet !!

    19. Lim

      @Alauda, édifiant, les tamanrit risquent bien de faire changer les cartes !!

      C’est aussi l’un des enjeux en Libye, les troupes berbères existent bel et bien et les arabes n’en n’ont pas fini !!!!

    20. Hélène Keller-Lind

      Merci pour tous ces commentaires qui apportent tous des éléments importants. Sans invectives, il faut le souligner, ce qui est important aussi.
      Éléments importants mais inquiétants. Même si Bariza Khiari ne devient pas ministre, ce qui serait envisagé, son influence va perdurer. Or, concernant Israël, la politique étrangère ou l’histoire et la culture de la France, elle n’apportera rien de positif au vu de son parcours…

    21. Lim

      Oui, si les pauvres de France touchaient le dixième de ce que la France envoie sur les comptes bancaires des dictateurs élus à vie du fatah et du hamas, il n’y aurait pas 800’000 sdf en France !!!

      Rappelez-vous bien, les politiques et leurs technocrates français se font rétrocéder plus de 25% de ce que la « France » verse sur des comptes dans des banques genevoises !!

      C’est ainsi que le peuple de France se fait tondre !!!!

    22. Hélène Keller-Lind

      Lim, vous avez des liens pour cette histoire de rétrocession et de comptes en Suisse ? Merci.

    23. Armand Maruani

      Cette femme qui le représente lui apportera des centaines de milliers de voix ert parmi elles des assassins qui souhaitent la disparition d’Israël et du Peuple Juif

      Et il ose se rendre au Mémorial de la Shoah ..

    24. Salmon

      Mohamed Saou et Bariza Khiari et l’UOIF =islam radical au coté de Macron
      et au gouvernement surement
      que des gens bien d’aprés macron!

    25. Lim

      Hélène Keller-Lind, bien sûr qu’il y a des liens, mais allez les retrouver, une armée de cloportes passent leurs journées à inonder le net avec des articles aux mots clés semblables, mais cherchez un peu autour de la fortune d’arafat laissée à Genève !

      Mais cette histoire, parmi d’autres ;

      http://paradisfj.info/spip.php?article825

    26. Lim

      Il fut un temps, jusqu’en 2005 où il y avait des centaines d’articles sur le net concernant les milliards d’arafat, mais depuis les banquiers suisses ont fait le ménage chez google !!

    27. alauda

      @Hélène Keller-Lind,

      Petite précision : Mme Bariza Khiari n’est plus vice-présidente ps du Sénat. Voyez sur le site pour ses fonctions actuelles.

      En suivant le fil Twitter associé à son nom, on peut sortir un tweet où elle souhaite un grand « bienvenue au grand remplacement » qui a défrayé la chronique par la mise en lumière d’un double maléfique pour le moins « nauséabond » comme ils disent à gauche : https://twitter.com/actuxl/status/856894533174472704

      Et comme j’écoute son intervention sur YouTube « Proposition de Résolution portant reconnaissance de l’Etat Palestinien » dans laquelle elle dit citer St Augustin : « à force de tout tolérer[…] on finit par tout accepter : luttons, condamnons, punissons les propos et actes racistes d’où qu’ils viennent, formons les consciences des jeunes générations… etc. » j’ai tenté de retrouver – évidemment en vain – dans sa timeline la condamnation des propos racistes du double maléfique du jeune homme dont elle fait antérieurement la promotion.

      Par ailleurs, dans ce même discours, elle a « une pensée pour le ministre palestinien Ziad Abou Ein tué hier » (avant la 2ème minute) … Tué ? Par qui ? Par quoi ? Tué par une crise cardiaque… Entre parenthèses, la Presse française ne se donnera pas la peine de revenir sur ses fausses informations, quand la cause réelle de la mort sera prouvée.

      Troisième exemple collector de sa belle lucidité fraternelle unilatérale :
      https://twitter.com/bariza_khiari/status/832487346406715392

      Depuis l’affaire Théo Luhaka a été glissée sous le tapis avec la poussière des affaires d' »essence de la réussite » qui sont associées à ces soi-disant « riens du tout ».

    28. Slam

      « Ambassadrice d’Emmanuel Macron, vice-présidente PS du Sénat, Bariza Khiari est citoyenne d’honneur palestinienne. »
      Abou mazen va bientôt rejoindre ses 75 chèvres. La place va être libre. Si j’etais palestirien je voterais pour macron. Macron président,.. des palestichiens.

    29. Hélène Keller-Lind

      Merci à tous. Alauda, j’évoque ce « ministre palestinien » dans mon article. Les palestiniens ont accusé Israël de sa mort, en effet, et je précise que c,était une crise cardiaque. Merci pour la précision quant à sa fonction. Elle a été VP de longues années et lors de ces prises de position fielleuse, soit-disant pour la paix mais en réalité anti-israéliennes.

    30. Hélène Keller-Lind

      Par ailleurs, un « bras droit » de Macron, Richard Ferrand soutient ouvertement une organisation pro-BDS, mouvement pourtant illégal en France, et celui qui sera peut-être son PM, Castaner, qualifiait d’humanitaires la bande d’activistes, voire de terroristes pour certains, de la « Flottille » de 2010 http://www.lemondejuif.info/2017/04/haine-disrael-christophe-castaner-porte-parole-de-macron-probable-futur-ministre-a-soutenu-2010-terroristes-pro-hamas-mavi-marmara/
      Tout un système de proches plus que suspects…

    31. Lim

      Le constat MLP-Marcon n’est rien d’autre que le signal d’une France foutue !

      Et quand je dis foutue, c’est FOUTUE de chez foutue !!!!

    32. Hélène Keller-Lind

      Lim, je crains que vous n’ayez raison…mais peut-être y aura-t-il sursaut avec les législatives…

    33. Lim

      On en arriverait à apprécier le fn tellement le paysage politique est saccagé, pourri !

      Des millions de français, hésitent, tellement leurs politiciens sont minables !

      Je ne sais pas si les français s’en rendent compte, et Macron n’a pas à être fier, c’est le radeau de la méduse !!

      Partez en Israël, vous verrez la différence et un taux de chômage inférieur à 4% même si Israël a accueilli des millions d’immigrants ces 20 dernières années, juifs de France, vous êtes fous d’insister à vouloir rester dans cet enfer !!

      Fuyez !!!!

    34. Lim

      Cette fois-ci, ce ne sera une « révolution » comme en 68 ou avant la terreur, ce sera directement la terreur !

      C’est une guerre civile, une sale guerre civile qui va désintégrer la France, il suffit d’une étincelle, raison pour laquelle le gouvernement chérit la racaille et les violeurs enturbannés, les millions de dealers impunis des banlieues, les islamistes peuvent tuer des français, mais si par malheur la police abat un seul de ces assassins, et c’est la guerre civile, comme en Syrie !

      Je vais vous dire ce qu’il va se passer, immanquablement, un policier en danger va tirer sur une racaille de banlieue et il en sera fini de la France !!!

      Dans les banlieues arabes de France, des millions d’armes de guerre, des milliards d’euros en liquidités et en stocks de drogues, ils se prennent pour des dieux vivants, ils ne craignent pas grand chose et envoient les gamins au casse-pipe, comme dans les pays arabes !

      Des millions de morts, surtout du coté des innocents !!!!!

    35. Lim

      Hélène, à nouveau un futur potentiel président français choisit d’inclure le peuple d’Israël dans les intrigues qui sèment le chaos en France, à nouveau les enfants d’Israël sont désignés du doigt par les créatures gluantes !

      Ils oublient une chose, Israël est fort, très fort !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *