toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Afghanistan : les États-Unis larguent la «mère de toutes les bombes» sur des caches de l’État islamique


Afghanistan : les États-Unis larguent la «mère de toutes les bombes» sur des caches de l’État islamique

Pesant plus de dix tonnes, l’engin a été utilisé jeudi par l’armée américaine contre l’État islamique dans une série de grottes de l’est du pays. Il s’agit de la plus puissante bombe non-nucléaire jamais utilisée par les Américains.

«La mère de toutes les bombes». C’est le surnom donné à l’engin de plus de 10.000 kilos largué jeudi par l’armée américaine sur des caches de l’État islamique, en Afghanistan. Cette bombe thermobarique GBU-43, a touché à 15h30 une «série de grottes» de la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan, a expliqué Adam Stump, un porte-parole du Pentagone. Il s’agit de la plus puissante bombe non-nucléaire jamais utilisée par les Américains. Longue de plusieurs mètres, guidée au GPS, elle n’avait jamais été utilisée au combat auparavant.

«Alors que leurs pertes augmentent», les djihadistes ont recours «à des bunkers et tunnels pour renforcer» leur défense, a indiqué dans un communiqué le général John Nicholson, le chef des forces américaines en Afghanistan. La bombe GBU-43 «est la bonne munition pour venir à bout de ces obstacles et maintenir l’élan de notre campagne» contre le groupe État islamique en Afghanistan, a-t-il ajouté. «Nous devons leur dénier leur liberté de mouvement, et c’est ce que nous avons fait», a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer lors de son briefing à la presse.

Selon l’US Air Force, le dernier test de la GBU-43, en 2003, avait provoqué un panache de poussière et de fumées visible à plus de 32 kilomètres.

Province de Nangarhar

Le monstre a été largué depuis un avion de transport MC-130, en soutien aux forces afghanes et américaines opérant dans la région. Le week-end dernier, un soldat américain a été tué dans cette zone, lors d’une opération contre les djihadistes.

La province de Nangarhar est frontalière du Pakistan. C’est dans cette région que l’État islamique, qui a proclamé un «califat» en Syrie et en Irak en 2014, a commencé à être signalé en Afghanistan début 2015. Depuis le mois d’août dernier, les forces américaines y conduisent de nombreuses frappes aériennes sur les bastions des djihadistes.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Afghanistan : les États-Unis larguent la «mère de toutes les bombes» sur des caches de l’État islamique

    1. Salmon

      aucune pitiée avec ces talibans , ils ont detruits des populations et ont détruit les Bouddahs !

    2. N. Hervé

      Ca vaut combien ce genre de jouet ?
      Peut-être qu’une telle somme consacrée à de l’humanitaire serait bien plus efficace !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap