toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les relations entre Israel et l’Allemagne sont au plus bas !


Les relations entre Israel et l’Allemagne sont au plus bas !

Des responsables israéliens indiquent que les relations sont au plus bas mais que les relations bilatérales étaient encore fortes. L’écart entre l’Allemagne et Israël a été remarqué le mois dernier lorsque Merkel a annulé une conférence conjointe avec le Premier Ministre Benyamin Netanyahu qui devait avoir lieu à Jérusalem au mois de mai.

Bien que les flottements actuels dans la ligne de conduite entre la solution à deux états ou celle à un état, ou encore le status-quo dans lequel les relations israélo-arabes sont plongées consécutivement à l’arrivée de Trump au pouvoir aux Etats-Unis, il serait hasardeux et peut-être même totalement inopportun de pointer du doigt la nouvelle administration américaine comme étant coupable de la mauvaise ambiance qui règne actuellement dans les relations israélo-germaniques car si l’Allemagne sombre effectivement dans des errements diplomatiques à l’égard d’Israel, on ne peut décemment pas dire que cette dégradation date de l’arrivée de Trump et occulter les années Obama, source véritable de ce changement d’orientation de Berlin à l’égard de Jerusalem.

Il y a d’abord d’aspect « germano-germanique » à explorer pour expliquer ces changements mais il y a également les aspects germanico-européens qui en sont aussi des paramètres importants.

Tout d’abord, la proximité d’Obama avec Merkel a marqué un grand tournant dans les relations israélo-germaniques, Obama ayant joué le rôle d’un catalyseur en ce sens. En qualité de première puissance économique de l’UE et bénéficiant d’un partenariat d’exception avec les USA, l’Allemagne s’est rangée très vite aux dogmes édictés par le président US de l’époque. Cette attitude n’a pas manqué de changer dès cette époque, de ligne de conduite établie dans  les relations entre Jérusalem et Berlin.

Loading...

On a pu constater d’ailleurs des signes forts, donnés par Berlin, au cours des dernières années avec la « crise » sur la négociation des sous-marins fabriqués en Allemagne et livrés au profit de l’Etat d’Israel et dont le prix avait été renégocié à la hausse alors que tous les contrats avaient été signés, sans parler de la fausse polémique sur la potentialité d’armement nucléaire embarqué qui aurait pu faire l’objet d’une surprise de Berlin (la bonne blague !). Autre fait notoire, avec l’introduction de palestiniens dans les personnels diplomatiques de premier plan en Allemagne, on pouvait alors aisément comprendre que l’abandon d’Israel par Merkel était en route, surtout après les révélations de wikileaks qui avaient mis en lumière la collaboration active de l’Allemagne au profit de l’administration Obama.

Les intérêts de l’Allemagne avec une Turquie profondément antisémite sous le joug d’Erdogan et sa mansuétude à l’égard du dictature qui règne en maître sans partage sur son pays, montre à quel point Merkel ne s’embarrasse plus du lourd passé de l’Allemagne nazie à l’égard de l’état hébreu et des juifs mais s’en affranchit totalement en négociant des avantages supplémentaires pour la Turquie au sein même de l’union européenne où elle joue un rôle de premier plan. Il faut ajouter d’ailleurs que Merkel a choisi depuis longtemps de favoriser l’immigration turque afin de compenser la cruelle chute démographique qui fait vieillir le pays et l’entraine à terme dans une spirale galopante vers le déclin. Cette dépendance démographique à la Turquie est, depuis quelque peu, atténuée par son ouverture des frontières et sa politique d’accueil des réfugiés. Cependant, c’est sans compter à terme, sur les désastreuses conséquences qui se profilent sur l’Allemagne, mais également les états européens proches qui subiront inévitablement les dérives de cette politique, mais ça c’est un autre sujet.

Sur un plan germano-européen, l’Allemagne est un point central au coeur de l’Europe et de fait, la politique diplomatique engagée par celle-ci, clairement anti-israélienne, encourage l’Allemagne dans cette perspective, laissant sa retenue au placard. Catherine Ashton et aujourd’hui Fédérica Mogherini sont d’ailleurs les symboles même de cette profonde inimitié européenne à l’égard d’Israel qui s’étend manifestement pour la plus grande satisfaction d’Obama. On passera sur les différentes mesures qui ont été prises au sein de l’UE et auxquelles l’Allemagne ne s’est jamais opposée (ingérence délibérée dans la conduite de la politique israélienne en zone C avec l’implantation anarchique et sans permis du gouvernement de bâtiments illégaux sous l’emblème de l’union Européene, les différentes conditions appliquées par l’UE dans les programmes conjoints tel que horizon 2020 etc…) , à l’encontre de l’Etat d’Israel au cours des deux mandats successifs d’Obama ou encore la politique migratoire initiée par Merkel et dont nous connaissons aujourd’hui les effets clairement néfastes dans la montée d’un antisémitisme totalement assumé par ces populations musulmanes dont on cache délibérément les crimes et délits afin de les protéger du rejet des populations sur place. Toute une série de conditions et de faits montrent donc que non seulement l’arrivée de Trump n’a pas endommagé plus les relations israélo-allemandes mais  qu’il ne s’agit QUE du processus initié par le partenariat US/ Allemagne sous la houlette d’un Obama profondément anti-israélien et d’une Merkel qui n’attendait que d »en avoir l’occasion pour que les choses ont pu se mettent ainsi en place. Maintenant, la lente dégradation continue… L’ombre d’Obama et des dégâts qu’il a pu causés plane encore sur le monde.
@Donna Karmel pour Europe Israel News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Les relations entre Israel et l’Allemagne sont au plus bas !

    1. Claire

      L’axe Obama-Merkel (et dans une moindre mesure Hollande, qui n’a pas l’envergure) est mondialiste et islamo-gauchiste. C’est incompatible avec toute politique pro-Israël.

    2. michel boissonneault

      pouvez-vous SVP me foutre des coups de pied au cul et foutre des claques derrière la tête car je suis idiot car je ne comprend pas ….. les muzz viols leurs femmes + les muzz font des attaques auto-bélier + les muzz font des attaques a la hache , machette , couteaux , AK-47 ect ect ect et la Merkel est fustré contre Israel …… décidément je suis idiot car je ne comprend rien

    3. Pinhas

      Oui Michel, nous sommes très nombreux tout comme toi à ressentir la même chose .
      L’impression de la bêtise et de la mauvaise foi de merkel .

      Pour faire un mauvais jeu de mot  » merde kel est con !  »

      Elle me fait penser à un mec qui perd toutes les économies de sa famille au casino et qui malgré tout continue de jouer sa maison et se retrouve dehors cul nu parterre .

      Mais la maison sera vendue aux enchères et ce seront des muzz qui l’habiteront ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *