toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le vice-président du Fatah favorable à une solution à un Etat « si c’est un Etat démocratique et égalitaire »


Le vice-président du Fatah favorable à une solution à un Etat « si c’est un Etat démocratique et égalitaire »

.

Le vice-président du parti palestinien Fatah, Mahmoud Al-Aloul, a affirmé mercredi que l’Autorité palestinienne accepterait une « solution à un seul État » à la condition que tout le monde y « vive sur un pied d’égalité », indique le quotidien Asharq al-Awsat.

Et en matière de démocratie et d’égalité, le Fatah s’y connait : corruption de ses dirigeants, détournement des fonds de l’aide humanitaire, pas d’élections depuis au moins 10 ans, etc…

« Si la solution à un Etat est proposée avec des conditions établies par Israël, c’est-à-dire un Etat et un gouvernement d’apartheid, alors nous la rejetterons« , a déclaré Aloul lors de son premier entretien en tant que numéro 2 du parti palestinien.

« La solution à un Etat dont nous parlons est un Etat démocratique dans lequel chacun vit sur un pied d’égalité, ce qui est acceptable. Mais nous savons qu’Israël ne l’acceptera pas », a-t-il ajouté.

Aloul estime qu’Israël souhaite un État « purement juif, c’est pourquoi ils (les israéliens) demandent que nous reconnaissions l’Etat juif. Nous avions déjà présenté une solution à un Etat. Il n’y a pas de problème avec cela« , a-t-il poursuivi.

Aloul oublie de dire que le président à vis, Mahmoud Abbas, voulait un Etat Palestinien « judenrein », c’est à dire un Etat sans aucun Juif… mais aussi un Etat totalement musulman, débarrassé des Chrétiens qui y vivent.

Ces déclarations font écho à celles du président américain Donald Trump deux semaines plus tôt affirmant que « la solution à deux Etats » n’était pas la seule possible pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Le vice-président du Fatah s’est par ailleurs montré méfiant à l’égard de Trump, soulignant que l’Autorité palestinienne ne s’avait « toujours pas ce que sera la politique américaine dans les mois à venir ».

Probable successeur

Plus tôt ce mois, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a nommé Mahmoud Al-Aloul au poste de vice-president du parti Fatah, le plus grand parti de l’OLP (Organisation de libération de la Palestine (OLP)

Learn Hebrew online

Al-Aloul a été auparavant membre du Haut Comité militaire de l’OLP et gouverneur de la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie.

Avec cette nomination, Al-Aloul devient le probable successeur désigné d’Abbas, âgé de presque 82 ans, qui pendant des années, a rechigné à nommer un second.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le vice-président du Fatah favorable à une solution à un Etat « si c’est un Etat démocratique et égalitaire »

    1. gregory

      Ils sont fous ,les marchands de tapis du peuple inventé, confondant sharia avec démocratie!
      Lobotomisés par electrochocs au coran continu et absorbsion de lait maternelle antisémite.

    2. sergei

      Ce n’est pas FAISABLE, il y a tellement de différence que ce sont deux culture qui ne peuvent se rejoindre.

    3. Rico

      Le rêve d’arafat ne sera jamais une réalité dans l’état juif d’Israél !. Il n’y aura jamais d’état binational ,les juifs ne sont pas fous .Israél doit être un état juif à part entiére et les arabes israéliens qui représentent 20%de la population Israéliene doivent admettre qu’ils vivent (trés bien) dans un état juif .La solution et l’avenir de la région serait à chercher avec la Jordanie .En tout état de cause ,le plan de partage de la Palestine ,c’est un état Juif et un état Arabe …C’est le refus de ce plan par les arabes qui est la cause de toutes les guerres subies par Israél ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *