toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Benoît Hamon et Laurent Wauquiez s’écharpent sur le voile et l’islam


Benoît Hamon et Laurent Wauquiez s’écharpent sur le voile et l’islam

Face à Wauquiez, qui l’a accusé de mollesse face au communautarisme, Hamon s’est érigé en défenseur acharné de la loi de 1905.

Laurent Wauquiez réveilla Benoît Hamon… Il a fallu attendre jeudi soir la fin de l’émission politique et l’arrivée sur le plateau de France 2 du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour que le candidat socialiste hausse le ton.

Jusque-là, Hamon avait déroulé ses thèmes de campagne au cours d’échanges attendus, notamment sur le revenu universel, sa proposition phare dont il ne cesse de revoir le cadrage à la baisse à mesure que le premier tour de l’élection présidentielle approche. Après un court débat avec Philippe Saurel, maire de Montpellier et soutien de Macron, au sujet de la réforme des rythmes scolaires, Hamon a trouvé matière à monter dans les tours en dénonçant l’aventure du candidat d’En Marche!.

« La politique, ce n’est pas de la comédie. Comment Emmanuel Macron gouvernera demain en allant de Robert Hue à Alain Madelin ? », a t-il interrogé. Avant de qualifier le projet de Macron de « marche-pied au Front national », de moquer sa « position messianique et christique » et in fine« immature ». Et puis Laurent Wauquiez est arrivé.

Loading...

« Vous sous-estimez le communautarisme »

Le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes a mis sur la table deux thèmes brûlants : laïcité et immigration. Avec l’idée de peindre Hamon en candidat faible, sinon complice face au communautarisme et à l’islam radical. D’emblée, Wauquiez attaque en citant ce reportage de France 2 fait à Sevran il y a deux mois, montrant des femmes dans l’impossibilité d’entrer dans certains cafés, sous la pression des hommes. « Ce qui m’a choqué, c’est votre réaction. Vous avez dit : c’est comme dans les quartiers ouvriers », lance l’élu Les Républicains, reprenant des mots tenus à l’époque par Hamon. Lequel réplique :

« Au fond, pour la droite, le sexisme serait apparu le jour où les musulmans seraient arrivés en France. Le sexisme était là avant, il sera là après. »

Laurent Wauquiez élargit alors un peu son propos et pose son désaccord de fond avec Hamon. « Je pense que vous sous-estimez les problématiques du communautarisme et de l’immigration (…). Vous êtes prêt à beaucoup d’accommodements sur le sujet du communautarisme. Ma position est beaucoup plus nette : ce n’est pas à la République de s’adapter à l’islam, mais l’inverse. Je ne suis pas sûr que vous partagez ces convictions. »

Ca n’est pas la première fois que Hamon est attaqué sur le sujet. Fin janvier, dans l’entre-deux-tours de la primaire, des proches de Manuel Valls l’avaient ciblé sur le même registre que Wauquiez ce jeudi soir. Et à chaque fois, Benoît Hamon, l’élu de Trappes, s’était érigé en défenseur acharné de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat. « Des groupes religieux testent la République, c’est indiscutable. Dans l’éducation, les hôpitaux, la rue… », répond-t-il à Laurent Wauquiez.

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Benoît Hamon et Laurent Wauquiez s’écharpent sur le voile et l’islam

    1. Dubois A.

      Qu’il précisé donc quels sont ces groupes religieux qui testent nos institutions : hôpitaux, écoles,… Sa réponse est trop vague. Qu’il dise clairement : des groupes islamiques.

    2. Claire

      Benoît Hamon est un islamo-gauchiste qui trouve qu’il y a trop de blancs à Brest, CF sa déclaration de fin janvier 2017 (et lui, de quelle couleur est-il??). Pour être élu, il s’est appuyé sur un électorat local musulman. Comme tous les islamo-collabos, il ne va pas nommer « les groupes religieux », pas plus que Hollande ne nomme les « terroristes » (basques? bretons? corses?…).
      Il faudrait que les élus de droite poussent davantage dans leurs retranchements tous ces collabos.

    3. sergei

      LA FRANCE COLLABO UN JOUR COLLABO TOUJOURS, elle ne changera JAMAIS parce que SOCIALO COMMUNISTE jusque dans ses veines.

    4. Pinhas

      Hamon ou Macron = le Pouvoir à tout prix même si ce prix est celui de leur soumission à lislam.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *