toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attaques contre la communauté asiatique : les « Chinois » ont remplacé les « Juifs » dans le cœur des agresseurs !


Attaques contre la communauté asiatique : les « Chinois » ont remplacé les « Juifs » dans le cœur des agresseurs !

Je ne sais pas vous, mais moi j’aime bien être informé, ainsi lorsque par hasard je tombe sur la toile sur un communiqué du 19 août dernier du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme qui, je cite :

«condamne avec force le racisme anti-asiatique dont sont victimes les Chinois résidents pacifiques de la Ville d’Aubervilliers (Seine Saint Denis)».

Je m’interroge, qui sont donc ces odieux «racistes» ?  Le BNVCA toujours aussi prudent ne nous le dit pas, il les nomme : «les agresseurs» ! Pour moi, à qui on a fait la leçon depuis longtemps, des agresseurs racistes sont forcément d’odieux fachos blancs nostalgiques des années les plus sombres de notre histoire, les Vincent, François Paul et les autres, membres d’un parti nationaliste dont la seule évocation soulève le cœur d’un libertarien comme moi.

En cherchant bien, je tombe sur un article magnifique et plus que politiquement correct, écrit par Floriane Louison, une merveilleuse journaliste de très grand talent, le 17 août 2016, dans le journal Parisien qui a cessé d’être Libéré et d’information informative qui informe ces lecteurs avec une impartialité digne du grand journal progressiste L’Humanité.

Article intitulé : Agression d’Aubervilliers : les Chinois disent stop à la violence

J’ai eu beau chercher là aussi qui pouvaient être les immondes assassins racistes de Chaolin Zhang, un couturier chinois de 49 ans travaillant en France («Travailleur» au noir (sans rire), sans papiers ayant trouvé refuge dans une enclave marxiste pro-immigration), qui a succombé à ses blessures après une agression, cinq jours plus tôt, à Aubervilliers dont madame l’excellent maire communiste tolérante et marxiste culturelle multiculturaliste, Meriem Derkaoui, a dénoncé elle aussi le «ciblage raciste» de l’agression. Madame le maire semble très peu appréciée du BNVCA qui lui demande ainsi qu’à son Conseil Municipal, de s’employer à faire protéger les ressortissants asiatiques et juifs de leur commune, plutôt que de consacrer une grande partie de leur énergie politique à tenter de célébrer et d’honorer le terroriste arabe Marwan Barghouti au motif qu’il est palestinien, en osant même défier la justice de notre pays. Madame Floriane nous dit que  Rui Wang, président de l’association des jeunes Chinois en France partage cette analyse : «C’est un racisme latent qui se transforme en racisme violent car ces attaques reposent sur des préjugés : un Chinois est riche, faible et surtout silencieux». Ceci étant dit, on ne sait toujours pas qui sont les fameux «racistes» criminels, vraisemblablement ils ne sont pas de race jaune.

Au printemps 2005, un article publié dans le magnifique journal très marxiste culturel et politiquement correct Le Monde à la suite des manifestations contre le Contrat Première Embauche (CPE), fut emblématique de l’évolution d’une partie significative de la gauche et de l’extrême gauche françaises marxiste culturelle au niveau du «racisme». Intitulé «Nouveau lumpenprolétariat et jeune casseur», (Casseur : jeune homme particulièrement cultivé et intelligent, de très bonne famille de la belle religion musulmane importée en Occident dite de paix et d’amour, issu de l’immigration maghrébine et subsaharienne), l’article des journalistes d’information qui informent vraiment leurs lecteurs à l’inverse des sales canards capitalistes véreux, Brigitte Larguèze, Frédéric Goldbronn et José Reynes arrivent bien à dépeindre une partie de cette «jeunesse» des banlieues (appelée aussi racaille par les sectateurs du grand capital cosmopolite) comme un nouveau  «lumpenprolétariat, cette «armée de réserve du capital» décrite par Marx, […] qui servait d’auxiliaire de choc aux troupes d’Hitler et de Mussolini» (Pas d’amalgames qu’ils disaient . La nouveauté résidait dans le fait que ces «bandes ethniques», c’est-à-dire des groupes informels composés de «jeunes», «traquaient surtout les «p’tits Blancs».

Bien évidemment, nos auteurs en bons«antiracistes» prenaient soin de ne pas «stigmatiser l’ensemble des jeunes issus de l’immigration» car «la bête immonde sommeille bien sûr toujours en chacun de nous», mais l’attaque était bel et bien lancée (remarquons tout de même que ces jeunes gens ne sont pour ces journalistes très politiquement corrects nullement «racistes» même lorsque ce sont des hommes de race noire qui s’attaquent à des «p’tits blancs»oh comme ils disent !). La «bête immonde» ne risquait plus alors uniquement de ressurgir des entrailles des«traditionnels» mouvements bien évidemment des extrêmes-droites sociales nationalistes qui pullulent en France dans nos vertes campagnes et nos banlieues tristes, nostalgiques des années trente, mais également de certains postcolonisés vivant dans les banlieues françaises (Putain comme c’est bien dit ; des«postcolonisés» pour des gamins noirs ou arabes le plus souvent musulmans nés en France et devenus des citoyens Français. Vous voyez le truc ? Le mec en correctionnelle : «Oui monsieur le juge j’avoue, c’est bien moi qui ai tué Tchang, mais j’avais une excuse, lady-dong, je suis un «postcolonisé» !).

Plus récemment, dans un article intitulé «L’inquiétante résurgence des théories de la race», Bernadette Hétier et Pierre Mairat, les inénarrables coprésidents du MRAP? le mouvement qui distille de la haine des Juifs, dénonçaient«la gangrène de la racialisation du discours» qui «affecte […] certains secteurs communautaires», (ça aussi c’est bien trouvé les secteurs «communautaires») c’est-à-dire sans langue de bois marxiste culturelle une partie des « post-colonisés» noirs, arabes, souvent musulmans et des Asiatiques pas forcément«post-colonisés» organisés vivant en France. Selon eux, «les théories d’exclusion et la sémantique identitaire raciale qu’elle développe s’apparentent à celles de – devinez qui ? – de l’extrême droite, bien sûr, pour ces gens-là, des marxistes nostalgiques de l’Holodomor au 9 millions de morts, des goulags staliniens et des grandes purges antisémites, un raciste ne saurait être qu’un individu «d’extrême droite» avec le crâne rasé qui boit de la bière avec le bras tendu», car disaient-ils, nous retrouvons «dans leurs discours, les concepts de race, de lutte des races, de frères de race etc. etc.» (Ils ont oublié les : «Ta race de Blanchette», le non moins fameux «race de fromage» (toujours Blanc le fromage):

«Nique ta race» sans oublier les magnifiques «incivilités» bien pardonnables à des «post-colonisés» qui ont tant soufferts comme : «Sale Kouffar», «sale blanc», les français sont des sous races, «sale séfran», «dentifrice»,  boule de sperme» «sale gwer», «babtou fragile», «sale porc», je passe bien sûr sur les «pédés, enculé de ta race, ta mère ou ta sœur la pute» et autres babioles communes à tous les racismes bien compris ou, à l’attention des personnes de race noire exprimé par des bons musulmans le très péjoratif et raciste «Karlouch» mot stigmatisant désignant une personne de race noire originaire d’Afrique subsaharienne ou des Antilles qui veut dire «Esclave», mot qui peut aussi être synonyme de «Rosslav», soit une personne qui possède des similitudes avec un(e) manouche ou un(e) rom).

Learn Hebrew online

De ce fait, selon nos auteurs «antiracistes» autoproclamés du MRAP mouvement qui entre parenthèse distille de la haine des Juifs, certaines thèses racistes seraient partagées  par l’extrême-droite et ses mouvances communautaristes (Communautarisme : terme socio-politique politiquement correct ou marxiste culturel désignant les attitudes ou les aspirations de minorités (culturelles, religieuses, ethniques, politiques, mystiques, sportives, qui restent indéterminées…) visant à se différencier volontairement, pour s’entraider, voire pour se dissocier du reste de la société traditionnelle Européenne Helléno-judéo-chrétienne. Le premier exemple de communautarisme exacerbé qui vient à l’esprit est celui du repli identitaire d’une partie de plus en plus grande et très agissante, des musulmans. Ce communautarisme, véritable frein à l’intégration (dans la communauté internationale ou au sein du pays d’accueil pour les émigrés) rejette l’influence occidentale (politique démocratique laïque, culturelle et religieuse) et abouti souvent au racisme antisémite (Affaire Youssouf Fofana/ Ilan Halimi sans oublier Mohamed Merah) si ce n’est le plus souvent au racisme albophobe ou sinophobe).

Ces accusations de «fascisme» ou de complicité avec une extrême droite fantasmée faites à des acteurs ou des mouvements politiques représentant les soi-disant «postcolonisés» ne viennent pas de nulle part. Elles trouvent leurs origines dans l’histoire des rapports conflictuels que la gauche dite coloniale française a entretenus des décennies durant avec les mouvements insurrectionnels des «peuples» dits colonisés qu’elle a elle-même aidé à mettre en place. Plus particulièrement avec le Mouvement National Algérien.

Faisons donc pour en savoir plus  un petit retour en arrière, le 31 août 2013, Ftouh Souhail sur Dreuz.info nous informait déjà sur les fameux «racistes» sans noms pour la presse politiquement correcte ou marxiste culturelle en titrant : Aubervilliers : les Arabes imposent leur loi et s’acharnent contre les Chinois ! (Tiens donc des Arabes, Qui l’eût cru ? Il faut dire que chez nos amis juifs, ils appellent un chat un chat et ne tortillent pas du cul comme un journaliste de l’AFP (Agence marxiste culturelle politiquement correcte dite aussi Agence France Palestine).

Enfin un journaliste (© Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info) qui ne parle pas la langue de bois marxiste culturelle de notre presse «Allah botte» laissons-lui la parole :

«Aubervilliers, Seine-Saint-Denis, est un des territoires perdus de la République Française. Les effectifs de CRS sont presque interdits de s’y aventurer. De nombreux Français ont été contraints de fuir cette banlieue, soucieux d’éviter à leurs enfants des situations dramatiques. Aubervilliers, qui est jumelé avec Beit Jala (territoire occupé par les Arabes en Palestine), est devenu de plus en plus une ville musulmane. Les 80 % de ses habitants sont d’origine étrangère, et les trois quarts des jeunes de moins de 18 ans seraient étrangers ou français d’origine étrangère, essentiellement du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne.

D’après un article récent paru dans le numéro 852 du magazine Marianne, les populations issues du Maghreb imposent leur loi à Aubervilliers, et les chinois sont les nouvelles victimes de l’invasion musulmane.(Ils devraient pourtant se méfier ; le plus grand cataclysme qu’ait connu l’islam, la prise de Bagdad par Hülegü le troisième successeur de Gengis-khan le mongol chinois, en 1258, suivie de la mise à mort du calife abbasside devrait leur faire comprendre ce que sont vraiment les «noiches»). Comme le rappelle Marianne, cette ville est la plus grosse plate-forme d’Europe pour l’accueil des produits chinois. Sauf que les musulmans sont très humiliés du dynamisme économique des Chinois à leur porte tandis qu’eux vivent des aides de l’État. (C’est-à-dire des impôts des cons de Francaouis). Ils ont donc commencé à harceler et à agresser les commerçants chinois, qui les accusent de braquages ou de racketter leurs femmes.

La mairie (des communistes à la langue de bois marxiste culturelle) reconnaît qu’il est très difficile de convaincre les chefs d’entreprises chinois d’embaucher des Noirs ou des Arabes (comme si l’embauche des musulmans est une condition pour la cessation des violences !) car ceux-ci sont moins travailleurs que les chinois, ils sont plus exigeants, et ils se plaignent beaucoup.

Les Chinois, qui ont déploré ces comportements, ont créé un groupe de soutien pour se plaindre de l’augmentation de la violence provoquée par les jeunes musulmans, et parce que la mairie, qui encaisse de très juteux impôt locaux des entreprises chinoises, ne fait rien. Lors d’une réunion, les chinois du quartier ont même menacé de «faire appel à la mafia chinoise pour les protéger» constate Marianne.

Par ce racisme antichinois, les arabes veulent créer un ghetto musulman. Encore une preuve que le multiculturalisme a échoué, que l’intégration a échoué, et que les politiciens de gauche et les bienfaiteurs transforment progressivement les banlieues en ghettos musulmans.

Cette intensification de scènes de violences antichinoises, dans des zones de non-droit islamisées de France, rappelle les troubles qui ont fait des dizaines de blessés près d’Alger, en 2009, parmi les commerçants asiatiques. Ces troubles ont tourné aux batailles de rues.

Les Arabes avaient lancé une pétition pour demander que les Chinois s’en aillent. (1*) Car là-bas aussi, on a du mal à accepter cette immigration dont le dynamisme économique suscite des jalousies et fait honte aux arabes.

Des dizaines de boutiques chinoises avaient été saccagées. Les affrontements avaient largement été relayés par une partie de la presse arabophone, et l’ambassadeur de Chine était venu sur place.

Depuis, les Chinois d’Alger font profil bas, ils continuent à commercer et à s’enrichir, et les Algériens, qui ont le sentiment d’avoir gagné la partie, continuent à vivre dans la misère.

(1*) A l’époque la presse algérienne avait rapporté que les Chinois qui ne respectent pas la religion musulmane, jouent aux cartes dehors jusqu’à tard dans la soirée en buvant de l’alcool, et que leurs femmes portent des tenues «dénudées» au point que les «pratiquants» (les faux culs qui vont sur Internet voir les gays, ou les beurettes) qui habitaient en face ne pouvaient plus ouvrir leurs fenêtres».

Aujourd’hui de très nombreuses personnes me posent souvent la question par courriel: « Mais qu’est-ce donc que ce marxisme culturel dont vous nous rebattez les oreilles ? » (J’avais déjà répondu Ici mais c’était assez court), Une définition succincte est donnée par Wikipédia: «Le marxisme culturel est une forme de marxisme qui analyse le rôle des médias, l’art, le théâtre, le cinéma et les institutions culturelles de la société en mettant de l’emphase sur les luttes de genres, de classes et d’ethnies. Formulé par l’école de Francfort et Herbert Marcuse, il aurait contribué à la montée de la rectitude politique en Occident. Il s’agit d’un moyen culturel et non révolutionnaire pour revendiquer l’abolition des classes et l’égalitarisme absolu».

Aujourd’hui j’ai l’honneur et l’avantage de vous informer que mon livre intitulé Note 9 et qui explique bien en quelques pages ce que le marxisme culturel existe bel et bien et domine votre vie de tous les jours Cliquez ici pour voir le Livre Note 9

En 2010, il y a plus de 6 ans, je commençais un essai d’ethnologie politique intitulé : Le Grain de sable et écrivais en avant-propos : Au XXème siècle c’est ouvert l’ère du politiquement correct ou marxisme culturel. Je me propose d’en faire l’historique. L’histoire est une science humaine qui formule des problèmes et propose des explications, ce que je vais faire, je ne propose pas de «solutions», il n’y en a pas, c’est trop tard. La date de prise de décisions éclairées est dépassée. Pour mieux comprendre le présent je vous propose de mieux comprendre le passé. Pour cela je me suis servi de l’histoire de personnes réelles depuis le début du 19ème siècle à nos jours notamment celle du créateur du Marxisme Culturel Wilhelm Münzenberg avec Lénine dés 1915. La note 8 de l’essai se terminait à la page 1249 et outre la note 9, il restait une grosse trentaine de notes à insérer à la fin de l’ouvrage, soit  environ plus de 1000 pages ce qui explique bien le terme de «volume» annoncé en avant-propos. Nous sommes en fin janvier 2017 et j’ai pris conscience que je ne pourrais jamais faire publier le livre avant le premier tour des élections présidentielles du dimanche 23 avril 2017.

J’ai donc pris la décision de faire publier en avant-première la note 9 de l’ouvrage qui est entre autre chose une biographie de Wilhelm dit Willi Münzenberg personnage clé de l’histoire de l’édification du marxisme culturel qui a pleinement réussi dans nos sociétés occidentales et qu’ayant compris le phénomène, vous puissiez voter en conscience et ne fassiez plus la confusion entre le«politiquement correct», le «système» la «caste» et le marxisme culturel.

Publié par

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Attaques contre la communauté asiatique : les « Chinois » ont remplacé les « Juifs » dans le cœur des agresseurs !

    1. michel boissonneault

      j’ai de la sympathie pour les gens d’origine chinoise et je comprend leur colère car si NOUS les occidentaux serait victime d’attaque en chine alors NOUS aussi serait scandalisé et nos gouvernements feraient de la pression mais le problème que le gouvernement gauchiste Français semble en faire très peu selon moi ….. bref les blancs sont victimes + les Juifs sont victimes et maintenant les chinois sont victimes …… nous avons tous les ingrédients pour une guerre civil

    2. LeClairvoyant

      En effet ; les asiatiques sont discrets et sympathiques, car ne nous imposent pas leur mangé à la cantine, ni leurs habits et religion dans la rue.
      Mais je suis désolé de constater, tant que seuls les juifs prenaient les coups des antisémites, les réactions des médias étaient meutes ou en langue de bois pour faire écho. Mais à terme, toutes les communauté seront touchées, car si pour installer la charia, il y a un quidam que leur gêne, quidam qui va prendre des coups ou disparaître, car les territoires de l’occident, sont devenus un enjeu de pouvoir pour la terreur islamiste, visible et invisible.

    3. Salmon

      c’est bon leur nourriture, et cesont des gens cools ,

      Juifs , Asiatiques, Chrétiens ,etc nous allons tous y passer !

    4. Armand Maruani.

      Les islamistes perdront malgré les apparences ils ont beaucoup d’ennemis même parmi les muzz .

      Je ne parle même pas des Kabyles qui sont des berbères mais entr’eux ils ne se supportent pas car ils veulent tous commander et en cas de victoire de l’un d’eux ils savent ce qui les attendent .

      Le pire ennemi du muzz est le muzz , n’ayons pas peur d’eux surtout si l’armée prend le pouvoir , ils seront écrasés comme de la merde .

    5. Pinhas

      Ok Armand mais à moins d’un poutch , je ne vois pas comment l’armée prendrait le pouvoir.
      En tout cas ce qui est sur c’est que les plus grands racistes et antisémites sont les muzz.

    6. Pinhas

      Ok avec toi Armand mais à moins d’un poutch , je ne vois pas comment l’armée prendrait le pouvoir.
      En tout cas ce qui est sur c’est que les plus grands racistes et antisémites sont les muzz.

    7. Armand Maruani.

      Pinhas ne t’inquiète pas s’il y a un putch tous les patriotes seront derrière car c’est le seul et dernier rempart .

      Je ne vois personne d’autre diriger la France d’une poigne de fer .

      Nous le savons tous ici les muzz ne respectent que la force , prenons exemple sur les israéliens , les russes ou les chinois .

    8. Armand Maruani.

      En 40 tous étaient Pétainistes ou presque .

      Il a suffit d’une poignée d’hommes et du débarquement pour faire tout bacsuler .

      Et l’Allemagne nazie c’était autre chose que cette horde de criminels écervelés .

      Des hommes on en a , des armes on en a .

      Il suffit d’avoir des couilles et l’aide de l’Occident on les écraserait sans aucun doute .

      Pour ma part l’armée suffit elle en a les moyens .
      Quant aux pays arabes qui souhaiteraient leur venir en aide on saura comment leur régler leur compte .

      Il faut arrêter de les prendre pour des surhommes .

    9. LeClairvoyant

      J’ai chaud au cœur de voir tant de drapeaux français chez les asiatiques. Quand manifestent les gaucho-islamistes, il y a surtout des drapeaux palestiniens. Il nous prennent pour des idiots, car nous avons tendance de regarder le doigt qui pointe vers la Palestine, pendant qu’eux nous envahissent par tous les moyens. Ni la Judée-Samarie est une terre arabe, ni la France et l’Occident non plus.

    10. sergei

      La population doit être absolument derrière son armée c’est impératif. Je sais que quelque chose se prépare, il faut attendre après les élections
      pour le reste tout devra s’enchainer. en attendant fourbissez vos armes
      créez des réseaux de surveillance de quartiers, des chaines d’appels. Les ex militaires et policiers vous seront d’un grand secours dans vos quartiers.
      Préparez-vous a monter des barricades, munissez vous de radios pour communiquer, Choisissez vous des chefs et rapportez tous incidents. Servez -vous de caméras partout ou vous le pouvez, assurez-vous que tous ont leurs papiers d’identités et l’endroit de leur domicile.
      A SUIVRE…

    11. Filouthai

      Et où il des arabes racistes (il y en a des milliers) qui agressent des français, des juifs, des asiatiques parce que leur apparence, leur religion ou leur couleur de peau ne leur convient pas.
      Et des arabes racistes qui sont aidés par des gauchistes dogmatiques et fainéants qui ne sint pas la pour construire le pays , mais su contraire pour le détruire.
      Bienvenue au Frankistan Socialiste de Monsieur Hollande, le pourri de la Correze.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *