toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump et Netanyahu ont décidé de construire une alliance


Trump et Netanyahu ont décidé de construire une alliance

ANALYSE

Après que la bureaucratie américaine, aidée par les agences de sécurité, ait poussé Flynn à la démission, la conférence de presse de Trump et Netanyahu mercredi a clairement montré que Trump veut changer les choses et reprendre le contrôle de la bureaucratie américaine rebelle en se montrant proche d’un allié pour changer la doctrine habituelle.

D’après les déclarations qu’ils ont faites lors de la conférence de presse conjointe, il est clair que Trump et Netanyahu ont décidé de construire une alliance. Son but est double. Tout d’abord, en travaillant ensemble, ils peuvent vaincre les ennemis communs de leurs pays. Et deuxièmement, le succès de leurs efforts conjoints entraînera la défaite de leurs ennemis bureaucratiques.

Le développement le plus important au sortir de la conférence de presse Trump-Netanyahu était leur refus d’approuver la doctrine de la politique de deux Etats. Ce fut un geste nécessaire.

La seule façon de construire une alliance de travail entre les Etats-Unis et Israël – par opposition à l’alliance officielle qui existe dans les cérémonies publiques – est pour les deux dirigeants d’abandonner le paradigme de deux Etats pour l’élaboration d’une nouvelle stratégie.

La formule à deux Etats a été le fondement de la politique américaine au Moyen-Orient durant une génération. Il a également été le fondement de l’identité tribale de la gauche israélienne – dirigée par les militaires et les magistrats de gauche et les médias.

Le modèle à deux Etats est largement considérée comme la formule pour la paix au Moyen-Orient. Mais le fait est que cela rend la paix impossible à réaliser, en maintenant des relations normales entre Israël et ses voisins arabes otages de grandioses accords de paix.

Pire encore, le modèle à deux Etats est basé sur une hypothèse anti-Israël et anti-US qui rend impossible de faire avancer leurs intérêts stratégiques vis-à-vis du monde islamique.

L’idée de base derrière le paradigme de deux Etats est que la mise en place d’un Etat de l’ OLP est une condition préalable pour gagner la guerre contre le terrorisme islamique.

Tant qu’Israël refuse de céder un territoire suffisant pour apaiser l’OLP, la victoire sera impossible car l’OLP continuera à alimenter le terrorisme islamiste. La notion défaitiste que «il n’y a pas de solution militaire» au terrorisme qui domine les discours stratégiques américains et israéliens est basé sur le modèle à deux états.

Le cœur du modèle à deux Etats est la conviction qu’Israël est à blâmer pour la présence du terrorisme islamique et l’extrémisme, et que la seule façon de procéder est d’établir de un état de l’OLP face au terrorisme. Il s’en suit que les partisans de cette doctrine aux États-Unis ne voient pas de vrai but dans une alliance des USA avec Israël.

Learn Hebrew online

Il est également naturel qu’ils ne voient aucun potentiel d’une alliance régionale dirigée par les Etats-Unis et rejoint par Israël et les Etats sunnites sur la base des objectifs communs de vaincre l’Iran et les enclaves terroristes islamiques radicales.

En d’autres termes, la formule à deux Etats pousse ceux qui y adhèrent à la myopie stratégique et le défaitisme tout en maintenant leurs intérêts stratégiques et nationaux en otage à l’OLP.

La folie au cœur de la formule à deux Etats,  et le désir du public israélien de rompre nettement avec les défaites stratégiques de la dernière génération, rend son abandon comme un choix clair pour Trump et Netanyahu.

En abandonnant cette doctrine, il gagne le soutien et la crédibilité de leurs bases politiques quand ils ont besoin de leurs partisans à se rallier à leur côté. Et dans la mesure où ils sont en mesure de mettre en œuvre des politiques plus constructives pour vaincre les forces de l’Islam radical, ils vont affaiblir ceux qui travaillent à les saper.

En aidant Netanyahu à obtenir des victoires contre les forces de l’Islam radical, et en rejetant ainsi le fameux paradigme de la bureaucratie américaine de deux Etats, Trump peut à la fois sécuriser sa base et affaiblir ses adversaires.

De même, en développant une alliance de fond avec l’administration Trump et en augmentant les chances de Trump de survie politique et de succès, Netanyahu gagne un partenaire formidable et rend plus difficile pour les magistrats de gauche et les médias de provoquer sa mise en accusation.

A un degré significatif, la survie des deux dirigeants est liée à leur succès à remplir leurs promesses à leurs électeurs et vaincre leurs ennemis nationaux et étrangers.

Caroline Glick – © Adaptation Europe Israël

Caroline Glick is the Director of the David Horowitz Freedom Center’s Israel Security Project and the Senior Contributing Editor of The Jerusalem Post.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Trump et Netanyahu ont décidé de construire une alliance

    1. Armand Maruani

      Tout a un prix : Attendons nous à payer chère cette alliance .

      Les muzz et les collabos vont souffler encore plus fort leur antisémitisme .

      Mais cette fois nous sommes armés pour nous défendre .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *