toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Melania Trump traitée de prostituée par un journaliste


Melania Trump traitée de prostituée par un journaliste

.

Un journaliste de New York Times s’est laissé aller à un commentaire déplacé au sujet de la Première dame des Etats-Unis. Emily Ratajkowski a volé à son secours, dénonçant les attaques “dégoûtantes et sexistes”.

Le dimanche 12 février lors de la Fashion Week new-yorkaise, la mannequin et actrice américaine, Emily Ratajkowski, a entendu un journaliste du New York Times insulter Melania Trump.  Il l’aurait traitée de “prostituée”. Emily Ratajkowski, qui n’est pourtant pas un soutien de Donald Trump [lors de la course à la présidentielle, elle soutenait de manière active Bernie Sanders NDRL], a décidé de rendre cette anecdote publique.

Une “erreur”

J’étais assise à côté d’un journaliste du NYT hier soir, qui m’a dit : ‘Melania est une prostituée’”, a-t-elle écrit sur son compte Twitter. Mais le but de son message était de défendre la Première dame des Etats-Unis. “Quelle que soit votre opinion politique, il est crucial de nommer cette attitude pour ce qu’elle est : du slut shaming [une pratique qui consiste à stigmatiser une femme dont l’attitude ou l’aspect physique est jugé provocant NDRL]. Je me fiche de ses photos de nu ou de son passé sexuel et tout le monde devrait en faire autant. Les attaques de genre sont dégoûtantes et sexistes”, a fustigé la jeune femme de 25 ans.

De son côté, le New York Times s’est excusé via son attaché de presse. “Ce commentaire ne devait pas être public”, a-t-il affirmé au site Politico. “Il n’en n’était pas moins complètement inapproprié et n’aurait jamais dû être prononcé. Les rédacteurs en chef ont parlé au journaliste à propos de cette erreur”, a-t-il encore ajouté. Toutefois, le journal n’a pas voulu dévoiler l’identité du journaliste en question.

Solidarité féminine

Quant à Melania Trump, elle a remercié sa protectrice sur Twitter : “Bravo à toutes les femmes dans le monde qui s’expriment, qui s’élèvent et soutiennent les autres femmes !”. Ce n’est pas la première fois qu’elle est ciblée par la presse américaine.

En effet, en pleine campagne présidentielle américaine, le Daily Mail avait publié un article affirmant que Melania Trump était escort-girl dans les années 1990. La First Lady des Etats-Unis poursuit actuellement le quotidien britannique pour avoir publié une information la concernant, sans fondement sur son passé. Elle réclame à la société Mail Media, qui publie le Daily Mail, 150 millions de dollars pour diffamation.

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Melania Trump traitée de prostituée par un journaliste

    1. alauda

      Vérification faite, il s’agit bien d’un journaliste au masculin, ce qui autorise à le qualifier de tête de nœud de petit calibre.

    2. Slam

      Il faut détruire la malfaisance des medias en sanctionnant très durement les abus de cette secte sans foi ni loi. Ces pourris de journalistes ont beaucoup trop de pouvoir.

    3. Réal Bergeron

      C’est une guerre à finir entre le légitime Président américain et les médias engagés.

      Enfin quelqu’un dont les bottines suivent les babines, ce qui est rafraîchissant.

      Il y a longtemps que le monde médiatique a perdu sa crédibilité parmi la population.

      Il fallait un Donald John Trump pour lui asséner l’uppercut.

    4. JEAN PN

      Ce journaliste qui a traité Melania Trump de prostituée est-il capable d’affirmer que sa mère a été une sainte, qu’elle n’a jamais couché avec un autre homme que son mari ? Peut-il affirmer qu’il est vraiment le fils de « son » père et pas d’un autre homme ? Et peut-il encore affirmer que ses filles, s’il en a, sont blanches comme neige ???…….

    5. joke ka

      la presse aux Etats Unis, comme en France est aveuglée par son idéologie
      les journalistes sont formatés dans les écoles et nous savons combien la gauche est sectaire et anti démocratique :gare à ceux qui ne pensent pas « bien »
      les gauchistes savent se réunir et faire du bruit …même minoritaires ,ils veulent imposer leurs opinions par la force

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap