toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lieberman : « Mon problème est un état palestinien sans juif, et un état israélien avec 20% de palestiniens »


Lieberman : « Mon problème est un état palestinien sans juif, et un état israélien avec 20% de palestiniens »

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a rappelé dimanche qu’il était en faveur d’une solution à deux Etats pour résoudre le conflit israélo-palestinien, mais que celle-ci devait inclure des échanges de population et de territoires, lors de la Conférence sur la Sécurité de Munich.

Lieberman a expliqué qu’il n’était « pas logique de créer un Etat d’Israël binational et un Etat national de Palestine ».

« Mon problème est qu’aujourd’hui la proposition sur la table est que nous devons établir un Etat palestinien homogène, sans le moindre juif, et nous allons devenir un Etat binational avec 20% de la population qui sont des Palestiniens », a-t-il dit.

« Je pense que le principe de base d’une solution (à deux Etats) doit être un échange de terres et de populations », a conclu le ministre israélien.

Loading...

Selon cette idée, les terres en Judée-Samarie peuplées par des Juifs reviendraient à Israël, tandis que des localités israéliennes peuplées d’Arabes iraient au futur Etat Palestinien.

« Les gens sont épouvantés par le fait qu’Israël a un gouvernement de droite, mais même quand il était ‘dovish’, il n’y avait pas de paix », a-t-il fait remarquer.

« L’Iran veut détruire Israël »

Lieberman a commencé son intervention en fustigeant la République islamique iranienne, reprenant la maxime qu’il avait déjà lancé vendredi : « Au Moyen-Orient, nous avons trois problèmes: l’Iran, l’Iran et l’Iran. Et les sunnites comprennent cela ».

AFP

AFP « Israeli Defense Minister Avigdor Liberman (R) and Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif »

Le ministre israélien est revenu sur les griefs de son pays à l’égard de Téhéran : l’organisation d’un concours de dessin négationniste, le soutien au terrorisme et la déstabilisation de régimes dans plusieurs pays de la région, et le programme de missiles balistiques, « qui enfreint une résolution du Conseil de sécurité », rappelant la présence d’une inscription sur un des missiles testés récemment par l’Iran : »Mort à Israël ».

« Depuis l’accord sur le nucléaire iranien, rien n’a changé. L’Iran veut détruire Israël », a-t-il ajouté.

Appelant au dialogue avec les pays arabes sunnites, Lieberman a déclaré : « pour la première fois, les Etats arabes modérés comprennent que leur ennemi n’est pas Israël, n’est pas le sionisme, ne sont pas les Juifs mais l’Iran ».

Learn Hebrew online

Lieberman a également critiqué la politique de « soft power » employé par certains dirigeants à l’égard de Téhéran. « Nous en voyons les résultats aujourd’hui. L’accord sur le nucléaire iranien est la copie conforme de l’accord qui a été conclu avec la Corée du Nord, et nous voyons ce qu’il en est aujourd’hui là-bas ».

Lieberman intervenait une heure après le ministre des Affaires étrangères iraniens qui juré que Téhéran n’avait pas l’intention de fabriquer une arme atomique.

AFP

AFP « Iran’s Foreign Minister Mohammad Javad Zarif speaks at the 52nd Munich Security Conference in Munich, southern Germany, on February 12, 2016 »

Lieberman ne rencontrera pas Zarif

Zarif devait au départ intervenir à une session intitulée « Crises anciennes, nouveau Moyen-Orient? », en compagnie du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, du ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir et de son homologue turc Mevlut Cavusoglu.

Loading...

Mais les organisateurs ont annulé la session, et l’ont remplacée par des interventions séparées, après que le dirigeant israélien a déclaré se réjouir d’une telle confrontation.

Vendredi soir, Lieberman avait indiqué qu’il était impatient de participer à cette rencontre, ajoutant qu’il espérait Zarif allait rester dans la salle pour entendre « exactement ce qu’(il) pense au régime des ayatollahs de Téhéran ».

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Lieberman : « Mon problème est un état palestinien sans juif, et un état israélien avec 20% de palestiniens »

    1. Slam

      Il n’y a pas de populations ni de territoires à échanger. Il faut d’accord nettoyer la Cour Suprème des collabos et la Knesset des arabes anti-israéliens, virer tous les palos antijuifs d’Israël, le monde est assez vaste et les pays arabes ne manquent pas. Là on pourra respirer. Autre chose, il faut surtout supprimer le furoncle du Mont du Temple et rendre aux juifs la souveraineté sur leur terre.

    2. FONTES

      Oui, je suis tout a fait d’accord avec Slam. La Knessete doit se debarraser des
      arabes anti-israeliens. Le Mont du Temple doit etre rendu le plus tot aux juifs.
      Que le Tout Puissant benisse Israel et son peuple. Amen!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *