toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Libération. Affaires Théo et Traoré : Des artistes dénoncent les « violences » policières. Et la présomption d’innocence?


Libération. Affaires Théo et Traoré : Des artistes dénoncent les « violences » policières. Et la présomption d’innocence?

Fin du tutoiement, meilleure formation des jeunes policiers, retour de la police de proximité: des dizaines d’artistes énoncent des pistes pour mettre fin « aux violences policières » dans une tribune publiée dans Libération à paraître mercredi après le viol présumé du jeune Theo lors de son interpellation.

Rédigée par un adjoint au maire de Brétigny-sur-Orge (Essonne), Steevy Gustave, cette tribune est notamment signée par les chanteurs Patrick Bruel, Hugues Auffray, les comédiens Josiane Balasko, Jean Benguigui et Mathilda May, le réalisateur Nils Tavernier, le directeur du festival d’Avignon Olivier Py ou encore l’humoriste Anne Roumanoff.

Qualifiant de « brebis galeuses » et d' »agents du désordre » les quatre policiers mis en examen, dont un pour viol, après l’interpellation de Théo le 2 février à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ils considèrent que « ces monstres ne peuvent être associés aux forces de l’ordre qui nous protègent et sauvent des vies au péril des leurs ».

MEHDI FEDOUACH (AFP)

MEHDI FEDOUACH (AFP) « Un homme brandit une pancarte « Adama Théo, qui est le prochain » lors d’une manifestation à Bordeaux le 12 février 2017 « 

Mais « est-ce une bavure, un fait divers de plus qui sera, lui aussi, classé sans suite? », demandent-ils. « Dans ce pays des droits de l’Homme, y a-t-il une justice pour les hommes à la peau sombre et une pour ceux qui portent l’uniforme? Ne devrait-elle pas être d’autant plus intraitable envers ceux qui les premiers devraient être intraitables ».

S’ils savent gré à François Hollande de s’être rendu au chevet de Théo, ils se demandent « qui était au chevet de nos banlieues malades depuis de si nombreuses années? »

Ils proposent plusieurs pistes pour endiguer ces violences policières « avant qu’il ne soit trop tard ». Notamment que « le vouvoiement soit systématiquement employé lors des contrôles », que le récépissé donné à la personne contrôlée par les policiers soit instauré « avant la fin du quinquennat » – une promesse non tenue du candidat Hollande- ou encore que les caméras-piétons soient utilisées par les policiers – une utilisation systématique promise ces derniers jours par le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux.

« Nous demandons aussi de meilleures formations pour nos jeunes policiers et le retour de la police de proximité » ainsi qu’une « vigilance accrue lors des recrutements », ajoutent-ils encore.

Paul DEFOSSEUX (AFP)

Paul DEFOSSEUX (AFP) « Carte de la grande banlieue de Paris répertoriant les principales manifestations et échauffourées du week-end liées aux suites de l’interpellation du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois le 2 février « 

Dans une autre tribune également publiée dans Libération, de nombreux autres artistes, parmi lesquels les chanteurs Zebda et Arthur H ou l’acteur Omar Sy, réclament justice dans l’affaire Adama Traoré, un jeune homme mort au cours de son interpellation par des gendarmes en juillet.

Ils considèrent que la « mort suspecte » du jeune homme, sur laquelle l’enquête se poursuit « n’engage pas seulement ses proche mais l’ensemble de notre pays, de notre société ».

Sujet longtemps délaissé de cette campagne, les récents événements liés à l’affaire Théo ont propulsé les banlieues sur le devant de la scène médiatique à moins de trois mois de l’élection.

« On ne peut pas accepter, à cause d’un drame que j’ai moi-même dénoncé, qu’il y ait de la casse », a déclaré François Hollande lors d’un déplacement à Aubervilliers mardi.

Malgré une décennie de volontarisme politique, les disparités entre les quartiers en difficulté et le reste du territoire sont loin d’être comblées en France, ce qui avait conduit l’ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls à évoquer un « apartheid social ».

Douze personnes ont été interpellées en France dans la nuit de mardi à mercredi, dont six en Seine-Saint-Denis, pour des violences urbaines, a indiqué mercredi une source policière, évoquant une baisse « significative » des incidents.

En Ile-de France, neuf personnes ont été interpellées, dont six en Seine-Saint-Denis, où ont débuté les violences urbaines.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 23 thoughts on “Libération. Affaires Théo et Traoré : Des artistes dénoncent les « violences » policières. Et la présomption d’innocence?

    1. Salmon

      artistes gauchos je ne vous entend pas pour dénoncer l’antisémitisme
      la violence des antisémites là ils disent rien ces e…… d’artistes !

    2. Pablo

      Que ces millionnaires du show bis la ferment et se contentent de jouer la comedie.

      En quoi sont ils competents pour donner un avis sur la police.

      Un policier risque sa peau pour sauvegarder nos libertés alors que ces oisifs se remplissent les poches

    3. capucine

       » cette tribune est notamment signée par les chanteurs Patrick Bruel, Hugues Auffray, les comédiens Josiane Balasko, Jean Benguigui et Mathilda May, le réalisateur Nils Tavernier, le directeur du festival d’Avignon Olivier Py ou encore l’humoriste Anne Roumanoff.  »
      Honte à tous ces artistes qui ne soutiennent pas la police nationale et municipale !!
      Je soutiens la police ,qui est là pour nous protéger en cas de dangers en toute circonstance !

    4. Armand Maruani

      Pendant qu’ils chantent , ils jouent et ils  » signent  » les flics risquent leur vie pour nous protéger .

      Qu’ils ne viennent pas nous jouer la comédie s’ils se font agresser par ces hordes de barbares qui ne pensent qu’à découdre avec nos flics que l’on soutient à 1000 % .

    5. Jacques B.

      Cette démagogie dégoulinante de moraline à deux balles me donne envie de vomir.

      En ne respectant pas la présomption d’innocence ni la procédure d’enquête en cours, ces salopards sont en train de mettre de l’huile sur le feu en encourageant les émeutiers anti-flics et tous ceux qui profitent de la stigmatisation de la police : les dealers, les racailles, les islamistes et tous ceux qui veulent installer le chaos dans le pays.
      Indignation à deux vitesses, arrogance gauchiste, honte, honte, honte à eux !

      Serons-nous un jour débarrassés de ces abrutis ?

    6. David 1

      Lequel d’entre eux habite le 9 3 ?

      Et s’il y en a un , son enfant fréquentera t il une école du 9 3 ? Non , comme toute la classe dirigeante, ils habitent les meilleurs quartiers

      Donc leur parole n’a aucune valeur humaine

    7. Claire

      Ce sont les mêmes pseudo « artistes » qui se sont insurgés contre Trump. Ils représentent la super-classe mondiale, libérale-libertaire, islamo-gaucho, qui donne à tous des leçons de morale qu’ils devraient commencer par s’appliquer à eux-mêmes. Ils ne font que se décrédibiliser, si tant est que d’aucuns croient encore en eux! En tout cas ils n’ont aucune légitimité pour s’ériger en censeurs et moralistes. Qu’ils se contentent de faire ce pour quoi ils sont grassement payés: divertir le public qui perd encore son temps à les écouter.

    8. LeClaivoyant

      La police dans ces quartiers est provoquée, par des délinquants plus malins qu’un singe. Et comme par hasards quand elle attrape un  » meneur » tout le monde dit, « ce n’est pas lui, sont les autres », comme le racket à d’école, quand à un enfant se fait voler son portable, passe de main en main et l’enfant volé a du mal à trouver le coupable, bien protégé par la bande de racketteurs. Je ne crois pas la police soit si stupide, comme pour « coincer entre 5 un innocent », car ils ont eu le temps d’observer les émeutiers, pour repérer les meneurs.
      Mais parfois une affaire tourne mal, possible aussi..

    9. Jacques B.

      @ alauda, merci pour le lien vers la lettre de soutien du directeur de la police nationale envers ses troupes calomniées par ces racailles en col blanc signataires de la « pétition ».
      Il est temps que les plus hautes autorités prennent la défense des forces de l’ordre, ça devient du grand n’importe quoi. La dénonciation des « violences policières » est au mieux une posture furieusement irresponsable, au pire un prétexte pour provoquer le chaos.

      (pour V. Pécresse en revanche… c’est facile de promettre de rembourser les dégâts avec l’argent des contribuables, ce serait mieux si cette dame, dont on se souvient de sa trahison envers Fillon quelques jours avant la primaire de la droite, proposait des mesures concrètes pour mettre fin aux violences)

    10. Roland

      Des « Artistes » sur le « retour »cherchent un nouvel audimat ? Tu es « Artiste », reste artiste…Pas besoin de tes conseils…Flamby parle de quartiers en difficultés, quand va t’ils se demander pourquoi ? Simple pourtant: Pour ces « Chances » refus de l’école, pas de diplôme, donc pas de boulot..Nourris grassement par les allocations sociales des mécréants à vie qui n’existent pas chez eux…Voilà les habitants des quartiers « Défavorisés.. J’ai été en vacances en Tunisie, Egypte, Maroc..Là ils travaillent pour des salaires de misère ou pas de couscous le vendredi..Nous mécréants, nous entretenons ceux qui viennent faire des actes terroristes chez nous…STOP les bobos gauchos…

    11. Filouthai

      Ces artistes (si l’on peut employer ce mot pour qualifier des sympathisants socialistes, pour certains encartés) protègent les dealers de drogue.
      Si personne ne le fait, ils n’auront pas leurs doses de Hackik et d’autres substances interdites, qui leur permettent de penser que ce son des génies.
      Liberation, le journal socialo -trotskyste qui survit avec l’argent public, fait, quant à lui, ce pour quoi il a été créé : la propagande.

    12. Slam

      Le meilleur moyen de faire taire ces abrutis « d’artistes » gauchistes qui se croient autorisés à donner leur avis formaté c’est de les ignorer en n’écoutant pas leur musique et n’allant pas voir leurs films.

    13. alauda

      @Jacques B.

      Celui qui est à l’origine de la pétition journalistique serait un proche d’une garde des sceaux, selon BFM TV, cette nuit. Pupille de la nation, il a le respect de l’uniforme militaire, d’après ses propres propos. Cependant quand il cite des policiers morts, il se contente de Clarissa et Ahmed. Il oublie le couple de policiers de Magnanville, entre autres. Mémoire sélective, sans doute due à une empathie sélective, comme les tweets de la poétesse bien connue.

    14. Salmon

      La police est là pour nous protéger ?
      quand ?

      A Paris un sac abandonné en pleine rue , les flics sont passés , les vigi pirates sont passés et n’ont rien fait

      rue des Francs Bourgeois !
      ils y avait des temoins !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    332 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap