toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les pieds-noirs en colère contre Emmanuel Macron «Pour nous les rapatriés, c’est indécent. Là, vous nous avez tués une deuxième fois»


Les pieds-noirs en colère contre Emmanuel Macron «Pour nous les rapatriés, c’est indécent. Là, vous nous avez tués une deuxième fois»

.

Les propos d’Emmanuel Macron assimilant la colonisation à un «crime contre l’humanité» continuent de susciter la polémique. Des manifestants pieds-noirs ont interpellé le candidat d’En Marche ! dans le sud-est de la France.

En déplacement dans le Vaucluse, Emmanuel Macron a été froidement accueilli le 17 février à Carpentras par une trentaine de manifestants de la «Maison des rapatriés de Carpentras», une association de pieds-noirs.

«Vous voulez être président, un président doit savoir réunir une majorité de Français, vous avez perdu une majorité de pieds-noirs», lui a notamment affirmé Jean Serrette, le président de l’association locale de rapatriés d’Afrique du Nord.

«Pour nous les rapatriés, c’est indécent, c’est très indécent. Là, vous nous avez tués une deuxième fois», a également déploré une des manifestantes.

Alors que les pieds-noirs lui réclamaient des excuses pour ses propos qualifiant la colonisation de «crime contre l’humanité», le candidat d’En Marche ! a tenté de se justifier : «Je n’ai pas dit que vous aviez fait un crime contre l’humanité ni que tous les Français qui y étaient avaient commis un crime contre l’humanité.»

Emmanuel Macron a suscité une polémique en début de semaine après avoir déclaré à une chaîne algérienne lors de son voyage à Alger : «La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 17 thoughts on “Les pieds-noirs en colère contre Emmanuel Macron «Pour nous les rapatriés, c’est indécent. Là, vous nous avez tués une deuxième fois»

    1. Asher Cohen

      Les Pieds-Noirs sont-ils réellement des français? Ils descendent d’espagnols, italiens, maltais, etc.. attirés par l’essor économique de l’Algérie coloniale française. En 1909 ils manifestaient contre la conscription obligatoire que les Juifs devaient, eux, accepter sans broncher du fait de l’infâme Décret Crémieux. En 1895-1900 ils étaient plus antisémites que les pires anti-dreyfusards de France. Dans l’entre-deux guerres, les députés-maires des grandes villes algériennes, tels le docteur Mole ou l’abbé Lambert pour Oran, étaient des antijuifs patentés. En 1940 ils étaient pétainistes et applaudissaient les Lois Raciales antijuives. Après le débarquement Anglo-US de novembre 1942, ils sont restés pétainistes, puis sont devenus giraudistes, antijuifs, en janvier 1943. Très peu se sont engagés pour la campagne de Tunisie. Et ils ont été mobilisés par force pour la campagne d’Italie et celle de France. En 1962, pour le « rapatriement »il y avait 165.000 français de souche, 140.000 Juifs (français depuis 1870), et 660.000 pieds-noirs, que De Gaulle appelait « les Martinez, Perez, etc..), et qu’il ne voulait pas récupérer en France, ne les considérant pas comme français. Alors la revendication des pieds-noirs sur l’Algérie coloniale française est un peu discutable. A quel titre protesteraient-ils?

    2. LeClairevoyant

      Il y a, que ni les juifs ni les Martinez ne sont pas les colonisateurs de l »Algérie, (et maintenant Macron sur fond de cimetière juif) les fait les responsables de la colonisation, et pourquoi pas de la guerre? Les décisions (bonnes ou mauvaises) étaient prises à Paris et pas par les juifs ni les Martinez.

    3. Asher Cohen

      @LeClairevoyant
      La colonisation de l’Algérie a été incitée par des gens comme Tocqueville, puis débattue à la Chambre des députés, dès les années 1840, par les Victor Hugo, Colonel de Montagnac, Louis Veuillot, Bugeaud, etc..et le programme Algérie Française n’a vraiment démarré qu’après 1870. Dans les années 1840, Alger est le dépotoir de toute l’Europe au point que l’infâme Décret Crémieux a été imposé aux Juifs d’Algérie pour augmenter le nombre de français qui était à l’époque très faible sur ce territoire. Il est certain que ni les Juifs, ni les Martinez, Perez, Boteilla, Calatayud (là le « Yud » et le nom d’une ville espagnole font un peu Judillo), ni même le français de souche émigré de Métropole, ne peuvent être responsables de la colonisation, ni même de la guerre d’Algérie menée pour essayer de résoudre des problèmes de politique intérieure de la Métropole. Toute la présence française en Algérie, de 1830 à 1962 a été menée pour essayer constamment d’éviter la guerre civile en France.Les Juifs n’avaient pas le Droit de participer aux lots de colonisation, et la majorité des pieds-noirs vivaient dans les villes. Malgré tout, en 1958-60, parmi les Ultras d’Alger qui refusent catégoriquement d’accorder l’égalité de Droits aux arabes, on trouve plus de pieds-noirs que de français de souche. Mais il faut rappeler qu’en 1962, à la tête de l’OAS il y a Salan né en France, et Jouhaud né en Algérie mais d’ascendance limousine.Oui, les décisions, de 1830 à 1962, étaient prises à Paris, mais qu’est-ce qui vous fait penser que Mr Macron condamnerait les Juifs d’Algérie et les pieds-noirs pour la colonisation?

    4. alauda

      @Asher Cohen,

      « Toute la présence française en Algérie, de 1830 à 1962 a été menée pour essayer constamment d’éviter la guerre civile en France ».
      Pardon ?

    5. Eric

      Asher Cohen : vous répétez des âneries dignes de l’extrême gauche tout en vous montrant profondément raciste en insinuant que les « Martinez » ne pouvaient être de bons Français… L’antisémitisme existait chez les français d’Algérie, mais devinez qui vouait une haine meurtrière contre les juifs? Ils sont partis en 62, comme leurs compatriotes chrétiens, pourquoi? Vous ne connaissez visiblement aucun français d’ Algérie – juif, chrétien ou harki – car vous verriez alors que leurs liens amicaux dépassent largement leurs appartenances confessionnelles.
      Quant aux raisons de la colonisation, la piraterie barbaresque, cela ne vous dit rien? Cultivez-vous un peu…

    6. alauda

      On ne sait qui écrit les discours de Macron, mais le montage des perles enfile les phrases ambigües :

      Et l’ Algérie : « Oui c est un passé où il y a des crimes qui ont été fait contre l’humain ».
      On est donc passé du « crime contre l’humanité » pour qualifier la colonisation française, la citer à comparaître devant le tribunal de l’histoire, qui plus est depuis une radio étrangère, à quelque chose de plus vague et moins généralisant, sous forme d’explication de texte ou de note en bas de page : « des crimes contre l’humain ».

      La formulation d’ailleurs laisserait entendre, en creux et à l’envers, que des crimes puissent être faits pour l’humain. Question intéressante, puisque tout dépend de l’humain sacrifié par le crime, finalement. Quand un poseur de bombes se fait descendre, c’est un crime contre l’humain qu’il est lui-même, mais la société considère le plus souvent qu’il vaut mieux se débarrasser de cet humain violent pour éviter des crimes plus grands. Somme toute, la notion de « crimes contre l’humain » sur fond de guerre civile est assez élastique, puisque le point de vue dépend du camp dans lequel on se place.

       » Nous sommes tous fiers de notre pays et cela ne veut pas dire cacher ce qu’on a fait de mal  » : ici, on peut interroger le glissement subtil du pronom personnel englobant « nous » dans lequel tout un chacun est inclus, vous et moi, au pronom personnel indéfini neutre qui réfère à… « on » ne sait qui, faute de référent clairement identifié. C’est ambigu parce que la construction syntaxique des deux propositions coordonnées implique que le « nous » est potentiellement repris dans le « on ».

      Or « ne pas cacher ce qu’on a fait de mal » reviens à avouer une faute. Quid de l’aveu pour qui n’a rien commis ? Battre sa coulpe pour l’Algérie, je conçois que cela hérisse beaucoup de gens, si j’en juge par mes propres sentiments.

      Après vient la séquence émotion qui prend le pas sur la rationalité : « je sais que je vous ai blessé, Je suis désolé… ». Pour rappel, c’est un candidat à l’élection présidentielle qui est sensé anticiper sur les effets qu’il produit !!! En terme d’improvisation, cela promet.

      Suit ensuite la tartine morale : « ne jamais céder à la haine ». Sans commentaire, ce n’est pas un sentiment que j’éprouve, trop excessif, trop hystérique, en revanche je la perçois très bien chez autrui. Au-delà de ce sentiment, ce blabla m’indiffère.

      La fin s’achève dans l’apothéose d’une effusion sentimentale : « Je vous ai compris et je vous aime car la république elle doit aimer chacun ». C’est le bouquet ! Le collage de la formule gaullienne couplée au correctif de la boutade de l’humoriste Pierre Desproges qui l’avait reformulée en « je vous hais, compris » relève de la chimère surréaliste. On se pince pour savoir si on ne rêve pas.

      Enfin que dire de l’identification de ce « je » qui prétend s’identifier déjà à la république, alors qu’il ne s’est encore jamais frotté aux urnes, et qui nous annonce que le devoir de la république est d’aimer chacun ? Cela me donne l’impression d’être traitée en enfant. Le devoir d’un état n’a jamais été d’aimer les citoyens. C’est inouï !

      D’autant qu’il ajoute que » le combat sera difficile. Nous aurons des violences, je m’en expliquerai… ». On passe successivement du tableau idyllique au combat et aux violences qui en forment un pendant détonnant.

      Le moins que je puisse dire, c’est que celui ou celle qui écrit ses discours ne m’a pas du tout, mais pas du tout persuadée du bien fondé de sa rhétorique creuse.

    7. Claire

      Les derniers propos de Macron, inadmissibles, sur le fait qu’il n’y ait pas de culture française et sur le prétendu « crime contre l’humanité » de la France en Algérie sont parfaits. Enfin il tombe le masque et apparaît pour ce qu’il est: un mondialiste, bobo-gaucho islamophile, qui hait la France et sa culture judéo-chrétienne. A force de vouloir ratisser à gauche et à droite, alors qu’il est un pur produit du système socialo libéral-libertaire, il vient de se tirer deux balles dans le pied. Espérons que les Français qui aiment leur pays ne l’oublient pas.
      Quant à l’Algérie, il serait bon de rappeler que la majorité des maghrébins actuels sont les descendants des colonisateurs arabo-musulmans qui, dès la mort de Mahomet en 632, ont conquis tout le moyen-orient, le proche-orient, l’Egypte copte, le Maghreb actuel (berbère et chrétien), la Sicile, l’Espagne et qui sont remontés jusqu’à Poitiers en 732, où ils ont été fort heureusement arrêtés par Charles Martel et Eudes. Cela n’a pas empêché les razzias de se poursuivre sur nos côtes méditerranéennes jusqu’au 19° siècle, avec femmes et enfants vendus sur le marché d’Alger. Cela a été en partie la cause de la colonisation française. Alors, puisqu’on parle de faits historiques, n’oublions pas les vrais colonisateurs.

    8. Ghysly44

      Bon alors dans ces conditions Macron devrait demander des excuses aux allemands et puis les martiniquais guadeloupéens réunionnais africains et autres peuples opprimés devraient eux aussi demander justice et réparations, quant aux juifs n’en parlons pas ils devraient tous nous demander justice !! Ce petit monsieur pense aux électeurs (algériens) mais a force de remuer la merde il va finir par y tomber !!! Qu’il se taise qu’il révise son histoire et peut etre comprendra-il ce qu’est vraiment un crime contre l’humanité !

    9. Malcolm Ode

      Le vrai « CRIME CONTRE L’HUMANITÉ » c’est de favoriser la propagation de l’islam sur toute la planète avec sa kyrielle de mensonges, de lubies mégalomaniaques, sa culture morte-vivante, ses préceptes démentiels, ses crimes de sang… … …sanctifiés par Satan et ses représentants sur Terre.

      C’EST « AUSSI » ÇA L’ISLAM!

    10. Soliloque

      Macron sonne creux comme un tambour! c’est un tambour, rien de plus; il n’a rien à dire, il est vide; inconsistant il veut plaire et se constituer une cour, pour la « claque » et parvenir ainsi à l’Elysée. Avec ce marché de dupes, la France sombre dans un gouffre sans fond

    11. Armand Maruani

      La France n’a pas  » colonisé  » mais bâti et organisé des pays entiers , certes par intérêt mais à la finale , elle les a quittés . Et maintenant cela se retourne contre elle .

      Quant à l’antisémitisme des français d’Algérie il y a beaucoup de vrai dans ce qu’écrit Asher Cohen : on ne peut pas le nier , il y a même eu des pogroms antisémites .

      Malgré tout nous avions toujours été du côté de la France et l’avions en reconnaissance toujours servie à l’image du colonel Dreyfus .

    12. Marianne GIBERT

      Qu’est-ce qui peut ENCORE vous étonner des gauchos ???
      Ce petit con nous dit que nos grands parents (bénis soient leurs âmes) étaient des criminels. Bein qu’il vienne me voir, je lui réexpliquerai la quadrature du cercle!
      Ce pauvre crétin ferait une fellation à un âne, si l’âne avait un bulletin de vote!

      Pauvre, mais pauvre merde…………………….

    13. Marianne GIBERT

      Allons macrounet, un peu de courage,
      fais donc ton comin’out !
      T’as peur que ça dérange à Radio France ???

    14. JEAN PN

      Emmanuel MACRON, « je t’ai compris » ! Même si je n’ai absolument rien contre les homos, je pense que tu es le roi des enculés !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    4 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap