toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

David Engels, historien : « Nous n’avons aucune chance d’éviter une guerre civile »


David Engels, historien : « Nous n’avons aucune chance d’éviter une guerre civile »

David Engels est titulaire de la chaire d’Histoire romaine à l’Université libre de Bruxelles

Combien de temps donnez-vous encore à l’UE ?

Dans 20 ou 30 ans, l’Europe sera devenue un État autoritaire ou impérial, après une phase marquée par des évènements s’apparentant à une guerre civile et par des manifestations de décadence. C’est en tout cas ce que laissent présager les analogies entre la crise actuelle de l’Europe et la période où la République romaine finissante cède la place à l’État d’Auguste [premier empereur]. […]

Quels parallèles discernez-vous ?

[…] Chômage, dissolution de la famille, individualisme, déclin des confessions traditionnelles, globalisation – à l’époque sous la forme de la romanisation – recul de la population, fondamentalisme, migrations, appauvrissement, « Du pain et des jeux », criminalité, polarisation entre une caste de politiciens oligarques d’un côté et des « populistes » mécontents de l’autre…
[…] À cela s’ajoute le fait que l’Occident, tout comme la République romaine, a la fâcheuse tendance à vouloir se prendre pour la seule humanité civilisée et à vouloir combler de ces valeurs dans des guerres asymétriques ceux qu’on appelle les « barbares ». […]

[…] jusqu’à ce que l’État devienne ingouvernable comme dans la République romaine tardive : Trump, Farage ou Le Pen ne sont rien d’autre que des variantes de Catilina ou de Clodius.

[…]

Avons-nous une chance d’éviter une guerre civile ?

Non. Mais je ne crois pas à une guerre de légions de citoyens armés, notre politique est trop peu militarisée pour cela. J’envisage plutôt des banlieues qui échappent au contrôle de l’État. Avec des territoires où règnent des groupes paramilitaires, ethniques ou religieux. Avec une criminalité galopante. Avec une faillite économique et un total immobilisme politique. Les citoyens de l’Europe se jetteront alors dans les bras du premier qui offrira au continent un État social qui fonctionne, la paix et l’ordre. Comme le fit en son temps l’empereur Auguste.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 23 thoughts on “David Engels, historien : « Nous n’avons aucune chance d’éviter une guerre civile »

    1. habibi

      Soyons centré, calme, vigilant, préparé dans la « zénitude » opérative….
      et sachons y tenir toute notre place, avec confiance, discernement, et humilité, l’esprit en Dieu, l’âme et le corps dans le réel des évênements à vivre.

    2. habibi

      Une partie du proche orient survivra, dont le territoire d’Israel, une partie du sud de la France, du nord ouest de l’italie et du nord est de l’espagne, une partie de la région amazonienne brésilienne et guyanaise….

    3. LeClarvoyant

      David Engels C’est une vision juste et forte, et que sans un « coup de balais », nous allons sombrer dans le chaos, si nous ne prenons pas le taureau par le cornes.

    4. Armand Maruani

      Il est minuit moins cinq vers la Tour de Nesle au bord de la Seine majestueuse.

      De Troyes au Havre en passant par Melun elle va bientôt se transformer en scènes de crimes .

      Seule l’armée peut encore sauver la France , elle en a largement les moyens .

    5. Armand Maruani

      dans la presse britannique.

      L’Algérie bombe à retardement

      Comment l’Algérie pourrait détruire l’Europe”, titre “The Spectator”.
      Si les prédictions de ce journal britannique se révèlent exactes, l’invasion migratoire que les Allemands ont connue en 2015, en accueillant 1 million de réfugiés, sera une broutille à côté du gigantesque tsunami que la France pourrait subir dès 2017.
      En effet, ce magazine, persuadé que la disparition de Bouteflika, 79 ans et gravement malade, entraînera un chaos généralisé dans tout le pays , envisage que les islamistes tenteront de prendre une nouvelle fois le pouvoir, après la sanglante guerre civile des années 1990 qui fit 150000 morts.
      L’Algérie est au bord de l’implosion.

      Incapable d’assumer son indépendance depuis 1962, elle a dilapidé l’héritage colonial, alors que son agriculture, ses infrastructures, son pétrole et son gaz , légués par la France, en faisaient le pays le plus moderne et le plus riche du continent africain avec l’Afrique du Sud.

      Hélas, divisions, rivalités claniques, corruption et incompétence, ont ruiné le pays . Le chômage des jeunes dépasse les 30% et le niveau de vie baisse régulièrement avec une population qui a quintuplé depuis l’indépendance. Tel est le bilan des prédateurs du FLN, aux commandes depuis plus d’un demi-siècle !

      L’Algérie ne survit que par la rente pétrolière , qui représente 98% des exportations, 30% de son PIB et 60% des recettes budgétaires.

      Avec l’effondrement des cours du brut, le gouvernement puise dans ses réserves financières qui fondent comme neige au soleil. Une nouvelle explosion sociale comme dans les années 1980 est probable en 2017. Toutes les mises en garde du FMI, qui réclame des réformes structurelles, sont restées lettre morte. Le régime continue de se reposer sur la seule rente pétrolière.

      Les islamistes attendent leur heure . Avec le chaos libyen, ce sont d’énormes quantités d’armes et de munitions en provenance du pays voisin, qui circulent dans la clandestinité.

      De leur côté, les généraux guettent la fin de Bouteflika. Un coup d’Etat militaire est inévitable, selon le renseignement extérieur israélien. Ce coup de force mettrait tout le monde d’accord, tant les prétendants et les rivalités sont nombreux. Mais il n’empêcherait pas une seconde guerre civile contre les islamistes.

      The Spectator écrit :

      “Une guerre civile algérienne créerait un grand nombre de réfugiés. Un analyste a dit attendre 10 à 15 millions de réfugiés à partir de l’Algérie. Compte tenu de l’histoire de ce pays, ils s’attendraient à être sauvés par une nation : la France….”

      En terme d’immigration,soyons surs que nous,Européens,mais surtout Français,nous n’avons encore rien vu………Il faudrait peut-etre songer enfin a nous protéger….

    6. Malcolm Ode

      Très intéressant article académique, qui omet cependant l’avènement du christianisme et son influence civilisationnelle positive, dont ont peut espérer une réédition comme l’histoire sait si bien se répéter.

      Il faudrait un événement inattendu ou surnaturel qui déboulonne les fondements de l’islam dans la tête de tous les musulmans. Que Hassan Rohani se convertisse au judaïsme par exemple, ou Erdogan au christianisme : on pourrait recommencer à faire des caricatures!

      L’idéal fondamental reste le retour du Christ en gloire qui fasse concorder nos intérêts spirituels. Le terrestre suivrait.

      Ceux qui prennent le chemin de la souffrance pour évoluer spirituellement ne devraient pas entrainer les autres avec eux… C’est très mauvais ça. Très très mauvais.

    7. Mike

      Moi, je parierait qu’en fin de ligne, les États-Unis vont s’en mêler pour arrêter le désastre, en se disant que ça ne sera pas bon pour eux non plus.

      Les Français et les Européens, à ce moment, devraient leur dire merci, comme pour la 2ième guerre mondiale, mais ils vont encore pisser sur eux, probablement… comme d’habitude.

    8. Jacques B.

      Armand, c’est vrai que l’Algérie est une bombe à retardement, j’ai lu plusieurs articles ces derniers mois/années qui en parlaient.

      – dépendance excessive du pétrole – même si les cours ont un peu remonté, puisque de 30/40 dollars ils sont passés ces mois derniers à 53 dollars le baril aujourd’hui, suite aux restrictions de production que s’imposent les pays de l’OPEP –
      – énormément de jeunes dans le pays, conséquence d’une natalité galopante, jeunes souvent au chômage
      – importance de l’islam et bien sûr, absence d’une culture démocratique et d’économie libérale, son corollaire logique

      De tous côtés, les signes montrent que nous allons vers des lendemains difficiles, probablement violents. Et le réveil des bisounours gauchistes sera d’autant plus rude !

      Nous sommes au courant, c’est déjà ça.

      Le parallèle fait par ce David Engels entre la Rome décadente et la France actuelle est aussi saisissant que juste, notamment : « Chômage, dissolution de la famille, individualisme, déclin des confessions traditionnelles, globalisation – à l’époque sous la forme de la romanisation – recul de la population, fondamentalisme, migrations, appauvrissement, « Du pain et des jeux », criminalité, polarisation entre une caste de politiciens oligarques d’un côté et des « populistes » mécontents de l’autre… »

    9. Jacques B.

      Sur le pétrole, il n’y a pas que l’Algérie qui pourrait connaître de grandes difficultés, voire une déstabilisation conséquente suite à la baisse des cours (il faut quand même rappeler que les cours ont été historiquement hauts pendant 4-5 ans jusqu’à il y a quelques mois, entre 80 et 100 dollars le baril !) : la Russie, les pays arabes en général (Arabie saoudite etc.) ne sont pas à l’abri et pourraient soit être confrontés à des troubles en interne, soit être tentés de détourner l’attention du peuple avec des conflits extérieurs (vieille tradition de la Russie notamment).

      Dans tous les cas, comme ces pays n’ont pas anticipé, problèmes à prévoir…

    10. Salmon

      il y en a qui rève !

      Et le réveil des bisounours gauchistes sera d’autant plus rude !

      c’est les gochos qui font du mal au monde !!!!!!pfffffffffffffffff!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap