toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Conflit israélo-palestinien: Trump abandonne la solution des deux États


Conflit israélo-palestinien: Trump abandonne la solution des deux États

CONFLIT – Les Etats-Unis n’insisteront pas sur une solution à deux Etats, Israël et Palestine, a déclaré mardi un responsable de la Maison Blanche, marquant une rupture avec la position traditionnelle de la diplomatie américaine.

La dirigeante palestinienne Hanane Achraoui a déclaré mardi que la position de l’administration Trump sur la solution à deux Etats, en apparente rupture avec celle des administrations précédentes pour résoudre le conflit avec Israël, n’avait « aucun sens ».

« Il est clair que l’administration américaine est en train d’essayer de satisfaire la coalition extrémiste de (Benyamin) Netanyahou », le Premier ministre israélien, a-t-elle dit, en réaction aux propos d’un responsable de la Maison Blanche indiquant que les Etats-Unis n’insisteront pas sur une solution à deux Etats.

« Une solution à deux Etats qui n’apporte pas la paix est un objectif que personne ne cherche à atteindre », a déclaré ce responsable sous couvert d’anonymat, à la veille d’une rencontre à Washington entre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et le président américain Donald Trump.

« La paix est l’objectif, que cela soit sous la forme d’une solution à deux Etats si c’est ce que les parties veulent, ou quelque chose d’autre si les parties le veulent », a-t-il précisé.

La solution à deux Etats, « vivant côte à côte en paix et en sécurité » a été défendue par tous les présidents américains successifs depuis près d’un demi-siècle pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

« Le terme de ‘solution à deux Etats’ n’a pas été particulièrement bien défini », a par ailleurs déclaré un responsable américain, lors d’un point presse auquel assistait un journaliste i24NEWS mardi.

« Si j’interroge cinq personnes sur ce qu’est la solution à deux États, j’obtiendrais huit réponses différentes », a-t-il ajouté.

Depuis son installation à la Maison Blanche, Donald Trump s’est écarté de ses prédécesseurs sur le conflit, disant réfléchir « très sérieusement » à un transfert de l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Ces nouvelles déclarations laissent entendre que le président américain n’a pas l’intention de faire pression sur son allié israélien pour obtenir la création d’un Etat palestinien.

« Nous ne dicterons pas les termes de ce que sera la paix », a ajouté le responsable.

Donald Trump doit recevoir Benyamin Netanyahou mercredi, à la Maison Blanche, pour la première fois depuis son entrée en fonctions.

D’après plusieurs sources, une éventuelle rencontre entre Israéliens et Palestiniens serait à l’ordre du jour de l’entretien.

« Il a l’espoir de réunir les deux parties pour discuter de la paix », a déclaré un responsable américain au cours du point presse.

Les implantations, le transfert de l’ambassade à Jérusalem et l’Iran devraient aussi être abordés, selon la même source, qui a précisé que le dossier iranien serait un « élément majeur » de la rencontre.

Une conférence de presse précèdera la rencontre entre Netanyahou et Trump dans le Bureau ovale en fin d’après-midi

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Conflit israélo-palestinien: Trump abandonne la solution des deux États

    1. michel boissonneault

      c’était l’unique solution car le premier paragraphe de la constitution palestinienne est de JAMAIS RECONNAITRE L’ÉTAT D’ISRAEL donc pourquoi négocier avec des gens qui refuse de négocier la paix et la reconnaissance de l’état Juif bref le Président Trump prend la dure , la sévère et l’unique décision a long terme car négocier avec des assassins a ses limites de la tolérance
      vive l’état d’Israel et vive le Président Trump

    2. Pinhas

      De toutes façons les arabes continueraient à commettre des atentats comme ils le font depuis des décénies et ce, partout dans le monde.
      Qu’ils continuent de vivre comme des sauvages mais entre-eux.

    3. Malcolm Ode

      Un seul État, et les arabes musulmans mécontents pourraient immigrer au Pakistan¨, le premier État islamique, fondé à quelques mois près en même temps qu’Israël.

      Imaginez que les hindous terrorisaient les pakistanais depuis 70 ans pour qu’ils se barrent. Que diraient les autres nations? L’ONU?

      Ils laisseraient se perpétrer des génocides, comme en Bosnie… mais continueraient à maudire Israël, qui fournit l’eau et l’électricité à Gaza!

      Un seul État, ça coule de source. Les musulmans importés de l’étranger ne sont pas là pour un très hypothétique pays onirique, ils sont là pour foutre la merde, comme partout ailleurs où ils s’incrustent.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap