toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Aulnay-sous-Bois : la police a réalisé cette nuit des tirs de sommation à balles réelles lors des échauffourées


Aulnay-sous-Bois : la police a réalisé cette nuit des tirs de sommation à balles réelles lors des échauffourées

Confirmant une information de Taranis News, la préfecture de police, jointe par Libération, admet que des policiers ont fait des «tirs de sommation» à balles réelles cette nuit à Aulnay-sous-Bois, où des incidents ont éclaté pour la troisième nuit consécutive après l’interpellation jeudi d’un jeune homme gravement blessé à coups de matraque.

«Des policiers encerclés et acculés sans aucun autre moyen mis à leur disposition (comme une grenade de désencerclement) ont fait usage de leur arme en tirant en l’air», indique la préfecture, sans donner de détails sur le nombre de balles tirées et le nombre de tireurs. Elle assure qu’il n’y a pas eu de blessés.

L’information avait déjà été confirmée sur Franceinfo par un membre du syndicat de police Alliance, qui a expliqué ce matin que «le quartier s’est littéralement embrasé. Certains collègues ont dû prendre leur pistolet automatique pour tirer en l’air devant la violence des attaques».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Aulnay-sous-Bois : la police a réalisé cette nuit des tirs de sommation à balles réelles lors des échauffourées

    1. LeClairvoyant

      Si faire des échauffourées avec la police, ne comporterai aucun danger, tout le monde qui a marre de la télé, passerai la soirée à s’amuser, et a jouer à la guerre, de pas vrai.

    2. Mike

      Un peu de «violence» policiaire serait probablement salutaire dans certains quartiers, aussi regrettable que cela soit.

    3. MK

      Ah ben c’est pas trop tôt !
      Peut-être que cela dissuadera ces petits djeunes de banlieue de foutre le bordel ! Là c’est du réel !

    4. PEnelope

      Nous sommes en état d’urgence et malgré tout on doit se farcir ce genre chose. Marre de ces banlieux où tout semble permis.

    5. Jacques B.

      C’est drôle (ou pas), j’ai lu un article hier ou avant-hier sur cette affaire, sur le site de Ouest-France, qui racontait que le jeune homme blessé par la police se trouvait là « par hasard, au mauvais endroit au mauvais moment », qu’il n’avait rien à voir avec les voyous, et qu’il avait juste « tenté de s’interposer » pendant une interpellation.
      J’ai trouvé ça bizarre d’ailleurs, dit comme ça : un type qui tente de faire le médiateur entre des policiers en train d’interpeller quelqu’un et l’interpellé.
      Depuis quand on peut agir ainsi ? Ça n’a pas semblé choquer le journaliste auteur de l’article en tout cas.
      Du coup, il s’est pris des coups de matraque – ce qui moi ne m’étonne pas, mais les journalistes, si apparemment.
      Les « journalistes » interviewaient ensuite la soeur et le beauf’ de l’intéressé, tous deux dans le sport d’assez haut niveau – donc respectables, sans doute ?
      Et bien sûr ils s’en prenaient à la police.
      La police que les « journalistes » n’ont pas jugé bon d’interroger, bien sûr.

      Et comme par hasard, tous les voyous, dealers et autres personnages que gêne la police mettent le feu à la cité.
      Bouh ! Quelle honte, cette police, qui s’en prend à des innocents !

      C’est drôle, mais la version donnée par ce média me paraît suspecte (une fois de plus)…

    6. Roland

      Mais ou allons nous ? Flamby s’est rendu au chevet du « jeune »victime d’un viol présumé et a palabré avec la famille. Le « jeune »demande à ses amis de son quartier de ne pas faire la guerre..Il veut retrouver SA ville intacte à sa sortie d’hôpital..Qui fait la loi dans ce pays, l’état ou les racailles émeutiers??? Flamby se déplace t’il pour la multitude de personnes violées par les racailles des cités ? Face à la démission de l’état socialiste face à la racaille, le citoyen devra t’il prendre la sécurité de sa famille et de lui même en main???Rétablissement de la loi…

    7. Pinhas

      Dans les années 60 les cités existaient et pas mal de mes copains habitaient en HLM .

      C’était propre , calme et personne ne venait te poser de question du genre  » qu’est-ce que tu fais ici ?, qui viens -tu voir ? , son nom ? , quel étage ? , combien de temps tu restes ?.

      Ces questions ne sont pas posées par des gardiens d’immeuble , NON ! , elles sont posées par les malfrats qui trafiques et prennent les habitants en otage .

      Je le dis comme je le pense , il faut envoyer l’armée , la Légion pour nettoyer ces quartiers une bonne fois pour toute .

      Si l’état ne le fait pas c’est qu’il y trouve son compte .

      Trafic = travail = tranquillité des élus .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *