toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Aulnay-sous-Bois : Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ?


Aulnay-sous-Bois : Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ?

Quatre policiers sont mis en examen dans cette affaire : trois le sont pour violences volontaires en réunion, tandis que le dernier est accusé d’avoir introduit sa matraque télescopique dans le rectum du jeune Théo.

Les grands médias se sont, dès le départ, faits les avocats de l’Aulnaysien. Nous savons tout (le positif) sur lui et sur sa version des faits. Pour la relation du policier, il a fallu attendre un reportage de BFM. Que nous précise, dans celui-ci, le gardien de la paix mis en cause ?

Avec trois collègues il patrouillait dans la Cité des 3.000, connue pour être un haut lieu du trafic de stupéfiants. Son unité, la brigade spécialisée de terrain (BST), avait pour mission de quadriller les zones où pullule le trafic de drogue. Jeudi soir, ils interpellent un groupe de dix individus, le ton monte, les « jeunes » défient les forces de l’ordre. Théo, selon le récit du fonctionnaire de police, attrape un agent par le col et l’insulte, il lui donne un coup de poing au visage. Les fonctionnaires décident de l’interpeller, il se débat « très violemment ». Une rixe s’ensuit, le policier utilise alors sa matraque pour « frapper Théo aux jambes », « pour l’empêcher » dit-il, « de donner des coups de pied ». Les policiers réaffirmeront, lors de leurs auditions, n’avoir jamais eu l’intention de commettre un viol.

Loading...

Depuis cette arrestation intempestive, les manifestations se succèdent non seulement à Aulnay, mais dans tout le 93, et souvent, à la nuit tombée, elles dégénèrent avec voitures brûlées et caillassages, cela malgré de nombreux appels au calme, dont celui de Théo.

Cette affaire est complexe mais je voudrais préciser trois points :

– Une arrestation, quand l’interpellé a la volonté de s’y soustraire, est un exercice compliqué et difficile. Il faut qu’elle soit rapide pour que l’action ne s’amplifie pas avec l’arrivée de nouveaux protagonistes, mais il faut aussi qu’elle soit ferme et dissuasive pour que l’individu appréhendé ne pense pas qu’il peut s’y dérober, tout cela en évitant des violences gratuites.

– Or, ce jeune policier de 27 ans a été envoyé, dès sa sortie d’école, dans ce secteur sensible et difficile. Sans expérience véritable du terrain, il prend conscience d’une criminalité qu’il imaginait mal. Dans ces zones de non-droit, les patrouilles se font la peur au ventre et cela ne favorise pas les prises de décision sereines.

– Ce mardi, le chef de l’État s’est rendu au chevet de Théo. Il n’a pas fait que serrer la paluche de l’adolescent, il lui a apporté un message de soutien explicite :

« Il [Théo] a réagi avec dignité et responsabilité. La justice est saisie et va aller jusqu’au bout. J’ai une pensée pour Théo qui a un comportement exemplaire. »

Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ? Comment peut-il parler de comportement exemplaire si Théo s’est rebellé lors du contrôle ?

Learn Hebrew online

Pour Hollande, quatre policiers enfermés dans leur véhicule, brûlés par un cocktail Molotov, c’est moins dramatique qu’un jeune de banlieue d’origine congolaise à qui a été attribuée une ITT de 60 jours. Je suis pour que ces policiers soient punis s’ils le méritent, mais que le Président se déplace exclusivement au chevet d’un individu dont la conduite est encore mal définie alors qu’il a négligé de se rendre auprès de femmes violentées, d’enfants victimes de pédophiles, de vieillards tabassés ou de policiers blessés est intolérable.

Encore une fois, on constate que les socialistes sont d’abord du côté des autres avant d’être du côté des nôtres.

Source

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Aulnay-sous-Bois : Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ?

    1. Zayith

      J’ai pas suivi l’histoire. Le jeune s’est pris une matraque télescopique DANS l’anus ou SUR l’anus ? Pénétration à travers le pantalon ou bien juste des coups pris à cet endroit ?
      Concernant Hollande, ça ne m’étonne pas. Comme il le fait depuis le début, il s’emploie à délégitimer et détruire ce qu’il reste de la nation française, ici les forces de sécurité. C’est une tactique résolument mondialiste pour favoriser le chaos et la peur et pousser le peuple à renoncer finalement à sa souveraineté nationale au profit d’un nouvel ordre mondial (oligarchique) annoncé et attendu.
      Quant aux enfants victimes de pédophiles, je suppose qu’il s’agit d’humour noir s’agissant de ce président et de ce gouvernement…

    2. Jacques B.

      Dans l’incertitude, le doute DOIT profiter aux forces de l’ordre, pas aux gens qu’ils interpellent.

      L’enquête dira ce qu’il en est, mais tout dans cette affaire va dans le sens, encore une fois, d’une instrumentalisation de cette affaire par la gauche et les médias (c’est devenu la même chose) pour décrédibiliser et humilier une fois de plus la police, afin que les racailles et autres dealers, destructeurs de notre pays, aient les coudées encore plus franches pour pourrir la vie des Français.

      Hollande se conduit encore une fois de façon lamentable, mettant sur les épaules de la police une présomption de culpabilité, et racolant les populations allogènes dans un but clairement électoraliste.

      Sale type ! J’espère que le jour viendra où il rendra des comptes pour le mal qu’il a fait au pays.

    3. Roland

      Vraiment un pauvre type cette Hollandouille..De quoi a t’il peur? Que les racailles des cités sans emplois imposent leurs lois? Je n’ai bien sur pas de matraque télescopique, mais j’ai vu des « Reportages »,une matraque de ce genre se rétracte lors de l’usage que le » brave » décrit par Hollandouille l’affirme…Pauvre type Ce socialo..Il est honteux maintenant…..

    4. Lara

      Et maintenant, il vient soutenir des délinquants qui frappent la police. C’est vraiment le monde à l’envers…

    5. français pas naif

      C’est le président des racailles et des muzz. Il aura bien humilier la France et les Français, ce sale type. Et le pour le père Hamel, lui, décédé sous les coups d’une vermine muzz, ce pourri ne s’est pas déplace pour ses funérailles. C’est sûr, un défunt cela ne vote pas !
      Quand je pense que Ce collabo et Macron sont derrière cette curée contre le seul homme politique capable de rendre à ma France sa fierté. J’espère que l »Histoire saura rendre justice à un homme qui lui veut sauver la France de tous ces collabos et parasites. Il n’est pas un saint, mais les médias en font un diable alors que les vrais diables sont toute la clique hollandaise, qui en toute impunité médiatique et judiciaire place leurs proches dans des postes prestigieux et inamovibles sans les compétences requises. N »est pas cela les vrais emplois fictifs ?

    6. Slam

      « Aulnay-sous-Bois : Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ? »
      Avec beaucoup de détermination, un grand sens du devoir et un profond respect pour autrui.
      C’était la blague du jour, en fait il ui aura juste fallu se regarder dans un miroir et répéter cette phrase de Guignol dans l’acte III de Guignol et Confiture, « Plus on l’aime moins, moins il s’en fout pas ! »
      Comme disait Confissuisse, « Qui peut le moins peut le moins. »

    7. sergeb

      C’est la raison d’état qui l’a conduit a ce voyou, flamby sait ce que les racailles auraient fait … CRAMER voitures et habitations.

    8. maury

      La préférence pour les racailles!!!!!!; c’est pour ça que ,se sentant privilégiés par les gauchistes ,ces africains barbares et haineux peuvent s’en donner à cœur joie et se faire des flics et des sales céfrans en toute impunité, Attention à »l’effet boomerang!!!!!! »

    9. LeClairvoyant

      «Aulnay-sous-Bois : Comment un président de la République a-t-il pu aussi rapidement offrir son appui alors que l’enquête est encore en cours ? »
      En prenant le parti des délinquants, hollande désavoue sa police.
      Je voudrais bien le voir avec sa petite matraque, tenir les assauts de centaines de jeunes enragés plusieurs soirées, ces jeunes, avec des incendies, barres de fer, cocktails Molotov plus insulte, menaces et achards qui vont avec.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *