toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéos] Aliza Bin Noun. Commission des affaires étrangères : « Mahmoud Abbas refuse d’accepter Israël comme Etat et Nation du peuple juif »


[Vidéos] Aliza Bin Noun. Commission des affaires étrangères : « Mahmoud Abbas refuse d’accepter Israël comme Etat et Nation du peuple juif »

Aliza Bin-Noun est depuis août 2015 ambassadrice d’Israël  en France et à Monaco.

Mercredi 18 janvier 2017. La commission des affaires étrangères entend S.E.Mme Aliza Bin-Noun,

“Mahmoud Abbas refuse d’accepter Israël comme Etat et Nation du peuple juif ».

Déborah pour Europe-Israel.org







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “[Vidéos] Aliza Bin Noun. Commission des affaires étrangères : « Mahmoud Abbas refuse d’accepter Israël comme Etat et Nation du peuple juif »

    1. capucine

      Abbas n’est plus rien même pas président depuis décembre 2009 !
      alors Israël doit faire comme si ce vieux terroriste n’existait plus et continuer
      de bâtir des lotissements en Judée-Samarie et à Jérusalem-Est car les palos n’ont aucun droit de regard sur la capitale éternelle de Jérusalem UNE et INDIVISIBLE non négociable !! qu’Abbas aille au diable et vite !!!

    2. alauda

      En écoutant sur Twitter la dernière vidéo du second intervenant et contradicteur de Madame l’ambassadrice, j’ai été frappé par le tout dernier mot de son discours publié, car Salman El-Herfi l’a pour ainsi dire achevé par un chantage à peine voilé :

      « La volonté de la nouvelle administration américaine de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem […] irriterait les sensibilités de tous les croyants à travers le monde. »

      Que penser en effet de cette généralisation abusive « tous les croyants du monde » ? Quels croyants ? N’existe-t-il pas autant de croyants que de sensibilités diverses ? Qu’est-ce que c’est que cette monopolisation de la croyance au profit d’un seul groupe de croyants ?

      Des croyants en qui, en quoi ?
      En la cause palestinienne ?
      Mais qu’est-ce que c’est que cette nouvelle religion qui menace le reste du monde de s’irriter d’une question d’ordre politique ? Pour les occidentaux qui s’efforcent de cultiver la tolérance, le retour du colonialisme totalitaire de ceux qui se posent en seuls croyants devrait les alerter et les rendre plus circonspects.

      Quoiqu’il en soit, il doit être très difficile de côtoyer pareils voisins pour lesquels la croyance n’est pas distincte du politique. Les démocraties ont opéré la distinction et la séparation. Rendant nos sociétés plus respirables, ce distinguo est précieux.

    3. sergeb

      !! qu’abbas ou abou masen aille au diable et vite !!!
      Il ne peut aller ailleurs car il personna non grata, c’est un terroriste avec du sang juif sur les mains. S’il avait un peu d’honneur il devrait se faire exploser sur son bol de toilette.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *