toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Sisteron (04) : sourates coraniques devant l’autel durant la messe de Noël


[Vidéo] Sisteron (04) : sourates coraniques devant l’autel durant la messe de Noël

« C’est un sujet qui fait beaucoup parler dans le secteur de Sisteron. La messe du 24 décembre dernier n’arrive toujours pas à passer pour certains catholiques.

Le soir de Noël, des musulmans auraient, selon des personnes présentes sur place, « récités des sourates coraniques devant l’autel en compagnie du curé ».

Le Diocèse de Digne a été alerté par de nombreuses personnes. Les lettres anonymes sont aussi arrivées en mairie. L’affaire fait beaucoup de bruit, jusque sur Radio Notre-Dame à Paris. Le Prêtre de Sisteron, « est connu pour son attachement au dialogue entre toutes les cultures », précise le Vicaire du Diocèse.

Ce qui ne semble pas plaire à tout le monde pour le soir de Noël

 

Capture d’écran 2017-01-25 à 12.35.48

Réagissons en appelant et écrivant au prêtre de cette drôle de paroisse!

Loading...

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “[Vidéo] Sisteron (04) : sourates coraniques devant l’autel durant la messe de Noël

    1. Zayith

      Après ce qu’a fait le pape pour promouvoir l’ultra-œcuménisme (portant le nom innocent de dialogue inter-religieux), faut pas s’étonner de telles dérives.
      Là ce n’est plus du dialogue mais un mélange de cultes, de la prostitution spirituelle !

    2. alauda

      Si j’allais encore à la messe de Noël et si je m’étais trouvée dans cette église provençale, j’aurais filmé toute la scène et je vous aurais envoyé le fichier vidéo, M. Victor Loupan, pour faire connaître, non pas ce que vous avez ressenti, mais ce qui a été dit par ces gens sur l’invitation d’un prêtre.

      A la suite de quoi, plutôt que d’entendre la seule déploration radiophonique, on aurait pu se repasser la bande à la moulinette dans une perspective analytique, sur la foi d’arguments probants.

      Quoi dire à ce prêtre ? Rien sans la matière théologique réellement abordée par les invités venus pour délivrer gracieusement la da`wa.

      Vous n’en ratez vraiment pas une ! Toujours un train de retard.

    3. Chaves

      Ne vous attendez pas à être invité par le chef de la mosquée, à l’exception d’écouter les rêves et les inventions islamiques.

      Essayez de demander la permission de prêcher le christianisme ou le judaïsme dans une mosquée !!!!!!!!!!!!

    4. Claire

      « Le dialogue entre les cultures »: ce prêtre est d’une sottise et d’une naïveté crasses. D’abord l’islam, propagé par le coran et les hadiths, n’est pas une culture, mais un système totalitaire politico-juridico-religieux.
      Ensuite, le « dialogue » est à sens unique. Que ce prêtre essaie d’aller lire des passages des Évangiles dans une mosquée, je lui laisse le plaisir de découvrir l’accueil qui lui sera réservé.
      Il faut dire que l’exemple vient de haut, avec un pape confit dans la dhimmitude, qui accueille à bras ouverts les « réfugiés » musulmans et délaisse complètement les chrétiens d’orient que l’Etat islamique tue et viole sans se soucier du « dialogue entre les cultures »!
      Tous ces hommes d’Eglise ne font qu’accélérer la chute de notre civilisation judéo-chrétienne, ce qui est un comble. Heureusement que la base commence à réagir et à se rebeller.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *