toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump fait publier chaque semaine les crimes commis par des migrants clandestins


Trump fait publier chaque semaine les crimes commis par des migrants clandestins

.

Chose promise, chose due. Donald Trump a signé ce mercredi 25 janvier ses premiers décrets anti-immigration. Et le nouveau président des Etats-Unis n’a pas hésité à acter la publication hebdomadaire d’une liste des crimes commis par les immigrés illégaux.

Depuis son investiture, le président Donald Trump met certaines de ses promesses les plus emblématiques à exécution.

Ce mercredi 25 janvier quand il a signé, devant les caméras, plusieurs décrets anti-immigration.

Loading...

Outre la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, le chef d’état américain s’est engagé à lutter contre l’immigration clandestine… en rendant publique chaque semaine une liste des crimes commis par les immigrés illégaux.

Objectif : mettre la pression sur les villes « sanctuaires », à savoir celles qui ont d’ores et déjà fait part de leur volonté d’empêcher les expulsions de sans-papiers, comme Los Angeles ou New York. L’idée est de les associer aux « menaces à la sécurité publique » que représenteraient les clandestins.

Donald Trump a aussi acté pour les victimes des crimes commis par les immigrés expulsables. Au passage, les villes « sanctuaires » seront par ailleurs privées de fonds fédéraux.

Expulsions « plus faciles et moins chères » 

Dans le reste du pays, le chef de l’Etat a également annoncé la création de 5.000 postes supplémentaires de policiers aux frontières (Border Patrol), ou encore la construction de centres de détention, toujours le long de la frontière, pour qu’il soit « plus facile et moins cher » de détenir puis d’expulser les immigrés sans papiers, afin d’accélérer les procédures.

« A partir d’aujourd’hui, les États-Unis d’Amérique reprennent le contrôle de leurs frontières », a ainsi promis le magnat de l’immobilier en présence du nouveau chef du département de la Sécurité intérieure, l’ancien général John Kelly. Ce dernier aura désormais la charge, entre autres, de superviser la « planification, la conception et la construction » du fameux mur que Donald Trump entend faire payer aux autorités mexicaines…

Source

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Trump fait publier chaque semaine les crimes commis par des migrants clandestins

    1. sergeb

      Le département d’État américain a indiqué vendredi qu’il ne publierait pas plusieurs e mails stockés sur un serveur privé d’Hillary Clinton quand elle était chef de la diplomatie, à l’origine d’une tempête politique aux États-Unis, parce que leur contenu était top secret.

      La classification de ces documents sera actualisée à la demande des services de renseignement parce qu’ils contiennent une catégorie d’informations top secret, a expliqué le porte-parole du département d’État John Kirby lors de son point de presse quotidien.

      Cette décision pourrait jeter un froid sur la campagne de l’ancienne ministre, qui brigue la Maison Blanche et sillonne actuellement l’Iowa (centre), où se tiennent lundi les premières consultations des primaires en vue de l’investiture des candidats par les partis.

      Son équipe de campagne a aussitôt réagi pour exprimer son opposition à cette décision: « Nous nous opposons fermement au blocage de la diffusion de ces e mails. Depuis qu’elle a remis ces e mails au département d’État il y a plus d’un an, Hillary Clinton a toujours demandé qu’ils soient mis à la disposition du public. »

      L’ancienne chef de la diplomatie est embourbée depuis mars dans une controverse sur ses dizaines de milliers d ‘e mails lorsqu’elle pilotait le département d’État (2009-2013).

      L’utilisation d’un compte privé à des fins professionnelles, bannie par les règles de l’administration, lui a valu d’être vivement critiquée par ses adversaires républicains.

      Le département d ‘État rend publics régulièrement, dans un souci de transparence, plusieurs milliers des quelque 30.000 e mails que Mme Clinton lui avait remis.

      Plusieurs d’entre eux contiennent des informations classifiées, dont certaines top secret, ce qui pose la question de la sécurité de ces e mails.

      Le département d’État doit publier vendredi soir une nouvelle salve de ces e mails, contenus dans 1.000 pages, mais s’opposera entièrement à la publication de sept séries d’ e mails provenant de 22 documents, qui remplissent au total 37 pages, selon M. Kirby.

      Ces e mails n’étaient pas classifiés au moment où ils ont été envoyés, a précisé M. Kirby.

      Le système d’ e mails a été découvert par les enquêteurs parlementaires qui réclamaient les communications d’Hillary Clinton relatives à la Libye et à l’attaque de Benghazi en septembre 2012.

    2. Elia

      J’adore le terme employé « le magnat de l’immobilier » pour Trump.
      Ils n’ont pas encore digéré qu’il soit élu président, ça leur est coincé dans la gorge. Pauvres types, ils se considèrent encore journalistes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *