toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon Malek Boutih, député de l’Essonne : «Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral»


Selon Malek Boutih, député de l’Essonne : «Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral»

Soutien de Manuel Valls, le député critique fortement les positions de Benoît Hamon sur la laïcité…

La tension monte encore d’un cran. Manuel Valls a fustigé la position de Benoît Hamon sur la laïcité mardi, à la veille du dernier débat de la primaire à gauche. L’ancien Premier ministre a accusé son adversaire d’« ambiguïtés », et dénoncé les « risques d’accommodements » du député des Yvelines sur ces sujets. Contacté par 20 Minutes, Malek Boutih, député de l’Essonne, et soutien de Manuel Valls, tire à boulets rouges sur Benoît Hamon.

Benoît Hamon est-il « ambigu » sur les questions de laïcité ?

Ceux qui défendent la laïcité ont toujours un propos clair. Benoît Hamon, comme tous les Tartuffe, cultive une ambiguïté. C’est un peu, « cachez ce voile que je ne saurais voir ». Sa théorie est claire : il est normal qu’il y ait du communautarisme car les musulmans sont maltraités. Il justifie des comportements sexistes, mais aussi une montée de la radicalité.

Ces accusations rejoignent celles que faisait Manuel Valls contre l’« islamo-gauchisme », visant Clémentine Autain…

Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral. C’est une stratégie d’attrape-tout. Pour obtenir un vote, tout est valable. C’est le pire des discours possibles, un discours de faiblesse. Autour de lui, il y a un certain nombre de gens, comme Pascal Cherki [porte-parole de Benoît Hamon], qui vont encore plus loin et ont soutenu par exemple une réunion qui était interdite aux blancs.

Benoît Hamon a réagi ce matin, en estimant qu’il s’agissait d’accusations « graves »…

Elles sont graves. Mais les propos de Benoît Hamon sur le reportage de France 2* sont certainement les plus choquants que j’ai entendus depuis des années dans la classe politique (je mets de côté l’extrême droite). C’est la première fois que j’entends un leader politique donner une justification à l’interdiction des femmes dans les cafés, en disant que ce serait une tradition ouvrière

Pourquoi êtes vous contre le terme « d’islamophobe » ?

Ce mot est imposé par des forces islamistes, et a été importé en France par Tariq Ramadan. Quelle est la technique de ces gens-là ? Transformer toute réalité politique en réalité identitaire. Il faut voir sur les réseaux sociaux, tous les réseaux crypto-islamistes qui sont mobilisés contre Manuel Valls.

Valls est sur un terrain républicain. Benoît Hamon et ses amis sont dans une dérive identitaire lorsqu’ils justifient des comportements non-républicains. Ils sont absorbés par des termes et des concepts importés par des islamistes. Bien sûr, il peut y avoir un racisme anti-musulman qui existe. Mais il y a une deuxième question, qui est très grave aussi : Hamon et ses amis considèrent qu’on peut critiquer l’Église catholique mais pas les musulmans. Vous ne les verrez jamais utiliser le terme christiannophobe par exemple.

Gilles Clavreul [délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme] est sorti de sa neutralité pour soutenir Manuel Valls, qu’il considère le mieux placé pour combattre « le communautarisme et l’intégrisme ».

Il est sensible à ce débat et son soutien est important. J’appelle d’ailleurs tous les hauts fonctionnaires à ne pas accepter cette neutralité, qui revient à fermer sa bouche contre les fondamentalismes. La neutralité ne peut pas laisser notre espace public être mis en cause par les intégristes. Il faut sortir d’une neutralité qui peut s’apparenter à une lâcheté.

*Benoît Hamon avait déclenché une polémique mi-décembre. Invité à commenter un reportage montrant l’absence de mixité dans certains cafés de banlieues, notamment à Sevran (Seine-Saint-Denis), l’élu de Trappes avait souligné qu’« historiquement, dans les cafés ouvriers, il n’y avait pas de femmes ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Selon Malek Boutih, député de l’Essonne : «Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste et fait un appel du pied électoral»

    1. cherk

      c est une évidence il veut etre elu et donc prêt à tout .. quel enfoiré pour un exministre de l education il est bien naif de pactiser avec le diable musulman ..le pire c est qu il risque de gagner la primaire cet imbecile..

    2. Dante

      On apprend que Alexis Bachelay, porte-parole de Benoit Hamon, est lié au mouvement d’extrême-droite néo-nazi, le CCIF, une branche des Frères Musulmans en France !
      Rappelons que lors du rassemblement des Frères Musulmans au Bourget en 2012, dont le CCIF fait parti, les organisateurs avaient tenté de faire venir les prédicateurs Safwat Hijazi, Mahmoud Al Masri, Youssef Al Qaradawi, et Mohamed Al Arifi, qui appellent publiquement, devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabes, à l’extermination des Juifs :
      http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9606
      http://islamineurope.unblog.fr/2016/04/02/le-ministre-de-linterieur-bernard-cazeneuve-collabore-activement-a-la-diffusion-de-lideologie-antisemite-soutenue-par-lorganisation-terroriste-des-freres-musulmans-en-france-uoif/

    3. birgeval

      Qu’il gagne la primaire n’est pas du tout un risque ,au contraire ça montrera bien au contraire la vraie nature socialiste pro musulman et soit disant laiique

    4. Sara

      @birgeval

      Et après ? « Montrer » ne nous avancera pas vraiment.

      Avant les primaires républicaines aux USA, qui aurait cru que Trump serait le candidat ? Puis, qui aurait cru qu’il serait élu contre Clinton ?

      Au premier tour des présidentielles françaises, il peut très passer devant Fillon et au second tour être élu contre Marine Le Pen dans le cas où elle serait au second tour.

    5. Sara

      @alauda

      🙂

      Des sondages prétendent, comme au premier tour de la Primaire PS, qu’il apparaîtrait plus convainquant aux yeux des français. Est-il le nouveau favori des médias comme Juppé lors de la Primaire LR ?

      Si les médias continuent à le pousser lors des présidentielles, il peut devenir le candidat PS et inciter Macron, Valls et peut-être même Mélenchon à se désister en sa faveur.

    6. Sara

      Si vous n’avez pas écouté le débat Valls/Hamon de mardi soir 24 janvier, faites-le. 30 mn suffisent.

      Hamon se dévoile.

      Laïcité : contrairement à Valls qui a été très clair, Hamon change de sujet lorsque cela le dérange, sans en en avoir l’air : à plusieurs reprises, lorsque les présentateurs ou Valls parlent de laïcité, Hamon cite des articles de la loi de 1905, qu’il a l’air de très (trop?) bien connaître.

      Prenons acte que pour Hamon, être contre la burka et le burkini imposés aux femmes (oui, imposés, même si certaines disent le porter librement), s’indigner qu’un café musulman soit interdit aux femmes, s’indigner qu’une réunion soit interdite aux blancs est « extrémiste » (« extrême-droite ») et « haineu ».

    7. Pinhas

      On parle de Marcel Hamon ?

      En guise , en guise , en guise………… de parasol , Ollé !!

      Désolé , j’ai craqué .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 Share
    Copy link
    Powered by Social Snap