toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Que Allah nous débarrasse des hommes » : la chanson féministe qui secoue l’Arabie saoudite (vidéo)


« Que Allah nous débarrasse des hommes » : la chanson féministe qui secoue l’Arabie saoudite (vidéo)

Des femmes qui portent le niqab et font du roller, de la trottinette, du vélo, jouent au basketball, au bowling, dansent de tout leur corps, et surtout chantent leur rejet du pouvoir et de la domination des hommes : le clip de la chanson « Hwages » (« Obsessions ») de l’artiste saoudien Majed Al-Esa fait des remous dans le royaume wahabbite.


Le clip a déjà atteint, en moins d’une semaine, plus d’1,5 million de vues sur YouTube. Dans la première partie, les femmes en niqab montent à l’arrière d’une voiture. Le siège du passager est resté vide et le chauffeur est un jeune garçon, mineur en droits, comme ces femmes. Les femmes claquent dans leur main et chantent : « Que Dieu nous débarrasse des hommes « , une expression quelque peu désuète surtout utilisée dans la région d’Al-Qassim, au nord-ouest de Riyad et connue pour être très conservatrice. L’expression signifie en somme « fiche le camp ». Comme une incantation, les femmes du clip répètent cette phrase plusieurs fois.

On les retrouve ensuite en train de faire du roller, de la trottinette, de jouer au basket, de danser. Le fond sonore évolue : « Les hommes nous ont rendu malades psychologiquement », « ils nous rendent folles », osent-elles chanter. Le clip fait ensuite entrer dans « la maison des hommes », qui n’est autre que la Maison Blanche, peut-on deviner à la présence derrière le pupitre du président américain élu Donald Trump, sous la forme d’une marionnette. Dans l’assemblée, la présence des femmes est interdite, indiquent des pancartes. Les femmes, toujours en niqab, partent ensuite jouer au bowling. Ce qu’elles visent et parviennent parfaitement à faire tomber : des quilles avec des photos d’hommes.

Dans la deuxième partie du clip, le rythme de la chanson change. Ce n’est plus dans le dialecte de la région d’Al-Qassim que les femmes chantent. C’est en dialecte bédouin saoudien. Egalement une reprise d’une vieille chanson bédouine dont elles n’ont gardé que quelques phrases pour dire de façon métaphorique leur mauvaise fortune.

Loading...

Sur les réseaux sociaux, les Saoudiens sont nombreux à dire qu’ils aiment le rythme et le message du dernier clip de Majed Al-Esa – alors qu’à l’inverse, l’œuvre a tout pour énerver les conservateurs du royaume. Au printemps dernier, l’artiste avait fait trémousser l’Arabie saoudite avec son clip Barbs, une danse trop provocante au goût de certains.

 

« Tu ne conduiras pas ! », publie un internaute sur Twitter avec une capture d’écran du clip « Hawages ». Le tweet évoque l’interdiction qui est faite aux femmes saoudiennes de conduire.

Sur Twitter, un montage des moments clés et provoquants du clip : des femmes libres de jouer dans la rue.

« Majed Al-Issa apporte son soutien au combat des femmes à travers le monde entier », souligne un internaute sur Twitter visiblement enthousiasmé par le dernier clip de l’artiste saoudien

« L’artiste saoudien Majed Al-Issa casse les stéréotypes sur la femme saoudienne dans une nouvelle vidéo. Que vous aimiez ou non, regardez-la ! » encourage un internaute sur Twitter.





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« Que Allah nous débarrasse des hommes » : la chanson féministe qui secoue l’Arabie saoudite (vidéo)

    1. Frank Giroux

      Je trouve fort dommage que ces personnes se disent «féministes» et que dans leur chanson elles affirment vouloir se débarrasser des hommes…

      Le féminisme ce n’est pas vouloir se débarrasser des hommes, loin de là. Le féminisme cela veut dire vouloir mettre en valeur les femmes pour leurs capacité physique et intellectuelle, vouloir et prôner l’égalité entre les hommes et les femmes et vouloir absolument qu’à travail égal le salaire des femmes soit égal.

      Les hommes sont nécessaires aux femmes et vice-versa, mais entendons nous les féministes refusent d’être traitée en inférieure ou en enfant parce qu’elles sont des êtres humains à part entière.

      Si cela ne fat pas l’affaire de certains hommes c’est parce qu’ils ont des problèmes d’estime de soi et ils ont besoin de rabaisser les femmes pour se sentir supérieur, voilà, il n’y a pas à chercher plus loin. Un homme digne de ce nom, n’a pas besoin de rabaisser les autres pour montrer qui il est, il est et cela suffit, et il se choisit une compagne digne de lui, la laisse vivre à sa manière, à ses côtés, par choix, pas par obligation.

    2. Jacques B.

      Quel accoutrement ridicule que cette beurka, et tellement insultant envers les femmes ! On comprend qu’elles souhaitent, en réaction à cette oppression qu’elles subissent tous les jours, se débarrasser des hommes (selon un des intervenants sur la vidéo YT, il s’agit en fait non pas de tous les hommes, mais de ceux qui se comportent comme des machos… en clair, les responsables religieux d’Arabie saoudite et tous ceux qui sont d’accord avec eux).

      Bravo à elles, je suis persuadé que les femmes ont un grand rôle à jouer dans la libération des sociétés auxquelles elles appartiennent du joug de l’islam, cette idéologie totalitaire terriblement rétrograde et oppressive.

    3. Salmon

      @Franck Giroux

      je suis d’accord à 1000 % avec ce que vous écrivez
      ce serait tellement dommage un monde sans homme

      bien à vous

      LS

    4. LeClairvoyant

      La vraie révolution des pays musulmans, serait que les femmes prennent les pouvoir et qu’elles changeaient le culte d’Allah y du prophète, par une Déesse et une prophétesse, qui mettent au pas ces islamistes machistes de malheur, pour elles et ses enfants puissent s’épanouir dans l’amour et la Paix.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *