toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Organisation des Nations Unies pourrait être la prochaine cible de Trump


L’Organisation des Nations Unies pourrait être la prochaine cible de Trump

.

L’administration Trump s’est mise au travail sur son ordre du jour et l’Organisation des Nations Unies pourrait être sa prochaine cible.

Alors que les États-Unis ont toujours été parmi les plus gros contributeurs financiers de l’organisation internationale, le nouvel ambassadeur aux Nations Unies, Nikki Haley gouverneur de la Caroline du Sud, considère que ces contributions sont «disproportionnées», laissant entendre que la nouvelle administration va modifier sa relation avec l’ONU, rapporte Fox News.

Les membres de la Chambre des représentants, dirigé par Mike Rogers, ont proposé un projet de loi début de Janvier appelé « La Loi sur la restauration de la souveraineté américaine« , qui mettrait fin à l’adhésion des Etats Unis à l’ONU.

Loading...

Les six républicains qui ont rédigé le projet de loi pensent que l’organisation internationale est mauvaise pour les entreprises américaines.

Dans une déclaration à Fox Business, le député Rogers a déclaré: « Les Nations Unies (ONU) ont prouvé être une bureaucratie inefficace et inutile. Les États-Unis financent près de 22 % du budget annuel de l’ONU ».

Les États-Unis sont membre des Nations Unies depuis 1945.

Dans une interview exclusive à Fox Business, le député Walter Jones, un autre membre de la Chambre qui parraine la loi américaine souveraineté Restauration, a fait écho aux préoccupations du représentant de Rogers au sujet des dépenses des États-Unis : «Notre nation a 20 billions de dollars de dette et nous continuons à dépenser l’argent que nous ne pouvons même pas payer. Je crois fermement que les Etats Unis doivent arrêter de financer à hauteur de 22% l’Organisation des Nations Unies, nous devons commencer à penser à l’intérêt supérieur de notre pays

Selon un rapport du budget de l’ ONU, les États-Unis ont contribué à l’ONU à hauteur 610 millions $ pour 2017, le montant le plus élevé de tous les 193 pays participants. Le deuxième plus haut contributeur est le Japon à 268 millions $.

Jones a ajouté que même si le projet de loi ne passe pas il pourrait déclencher un débat sur les dépenses du gouvernement «Je pense qu’à un moment donné, que le congrès soit d’accord avec le projet de loi ou non, nous devons avoir un débat sur la façon dont nous dépensons notre argent», a déclaré Jones.

Learn Hebrew online

On ne sait pas à quel point le projet de loi a reçu le soutien de la Maison Blanche ou du Congrès, mais selon certaines sources Rogers a tendu la main à la nouvelle administration pour vanter le projet de loi. Ces mêmes sources affirment également que Rogers a rencontré la direction du Congrès, y compris les dirigeants de la liberté Caucus House.

Haley, qui a prêté serment mercredi, a indiqué que «l’ONU est souvent en contradiction avec les intérêts nationaux américains» faisant référence à l’abstention américaine lors du vote de la résolution anti-israélienne.

Après que l’administration Obama se soit abstenu lors du vote au Conseil de sécurité condamnant les colonies israéliennes en Judée Samarie et à Jérusalem, Trump a riposté dans un tweet disant: «les Nations Unies ont un tel potentiel, mais maintenant il n’est devenu qu’un club pour se réunir, parler et passer un bon moment.» il a également déclaré que si l’ONU ne répond pas à son potentiel «c’est une perte de temps et d’argent».

Loading...

L’Organisation des Nations Unies n’a fait aucun commentaire officiel sur le projet de « Loi sur la restauration souveraineté américaine« , mais un porte-parole de l’ ONU a déclaré : «Il y a de toute évidence,la place pour une coopération intense entre l’ONU et les États-Unis Les États-Unis sont évidemment le plus grand contributeur à l’ONU. Ils ont toujours été engagé et nous sommes impatients de travailler avec la nouvelle administration.»

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’Organisation des Nations Unies pourrait être la prochaine cible de Trump

    1. sergeb

      « La Loi sur la restauration de la souveraineté américaine« , qui mettrait fin à l’adhésion des États Unis à l’ONU.
      Entièrement d’accord avec cela car L’ONU est une organisation anti démocratique ou l’on y complote avec 57 pays musulmans et leurs laquais
      c’est a dire ceux qui les supportent a la domination islamique. Nous devons impérativement créees valeurs.r une organisation avec tout les pays anglo saxon et j’ai nommé les USA, GB, Australie, Nouvelle Zélande et Canada et tout les autres pays qui ont et défendent les mêmes valeurs. Comme cela chacun chez soi. Nous verrons surement certains d’entre eux s’entre déchirer dans les mois qui viendront.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *