toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Frédéric Encel : peut-on comparer l’attentat à Jérusalem avec ceux de Nice et Berlin ?


Frédéric Encel : peut-on comparer l’attentat à Jérusalem avec ceux de Nice et Berlin ?

Une attaque au camion bélier a été perpétrée en Israël. Pour Frédéric Encel, si le mode opératoire et peut-être la motivation djihadiste peuvent évoquer les attentats de Nice et Berlin, le contexte du conflit israélo-palestinien change la donne.

Un Palestinien a projeté un camion contre des soldats israéliens ce dimanche. Quatre d’entre eux sont morts, dix-sept ont été blessés. Peut-on faire le rapprochement avec Nice et Berlin comme l’a fait le Premier ministre Benyamin Netanyahu?

Frédéric ENCEL. – Oui et non. Oui quant au modus operandi, de plus en plus emprunté par des terroristes, notamment du fait de son coût quasiment nul et de sa grande simplicité. Oui également s’il est avéré que l’individu a agi au nom de l’idéologie islamiste radicale. Non en revanche pour ce qui concerne le contexte géopolitique, très différent à Jérusalem de celui qui prévaut en Europe.

Le ministre israélien de la Défense a reconnu dans le mode opératoire la marque de l’État islamique. L’État hébreu est-il une cible privilégiée pour Daech?

Jusqu’à présent ce n’était pas le cas, pour trois raisons. D’abord, comme tous les régimes racistes fanatiques voire génocidaires – et l’État islamique en est un – celui-ci a eu pour priorité de «purifier» son propre territoire avant même d’entrer en guerre ; Yezidis, chiites, chrétiens, «renégats» et autres Kurdes. Ensuite, Daech n’a jamais réussi à atteindre une zone sous contrôle israélien, en l’occurrence le plateau du Golan, contrairement à d’autres forces en présence. Enfin la dissuasion israélienne a joué à plein lorsque, durant l’été 2014, l’État islamique a menacé la Jordanie voisine et amie d’Israël via l’Irak ; pour l’État juif, c’eut été la ligne rouge. Mais, acculé dans Mossoul et rejeté de l’ouest syrien, Daech pourrait tenter de rouvrir le «front sioniste». Pas sûr toutefois que les Palestiniens, auxquels ces barbares ne se sont jamais intéressés (mais pas moins du reste que quantité de régimes arabes modérés!) y souscrivent. En tout cas, l’Autorité palestinienne, haïe par les islamistes pour avoir reconnu Israël, craint bien davantage Daech qu’Israël.

Le parallèle avec Nice et Berlin ne permet-il pas aussi à Israël de dépasser le cadre du conflit qui l’oppose avec la Palestine?

Si, du moins est-ce la politique de Netanyahou, qui a toujours considéré que le terrorisme avait une seule voix et un unique visage. Il a écrit dès la fin des années 1980 un ouvrage consacré à ce thème. Ce n’était pas exact à l’époque, puisqu’existaient alors dans le monde des formes nationalistes, indépendantistes, maoïstes, millénaristes ou encore islamistes de la terreur. Mais force est de constater que ces dernières sont aujourd’hui très majoritaires. Ce qui renforce a posteriori la posture «prédictive» du Premier ministre israélien, et lui permet en effet de ne pas s’inscrire dans le seul face-à-face avec les Palestiniens.

Le Hamas, le parti islamiste de la bande de Gaza, a «salué un acte courageux». Quelle est votre réaction?

C’est hélas banal. Le Hamas a toujours joué la politique du pire, rejetant non seulement la reconnaissance d’Israël mais même les traités signés par l’Autorité palestinienne! Il l’a d’ailleurs chassée de Gaza par un putsch en juin 2007. Les islamistes du Hamas se radicalisent d’autant plus qu’ils craignent la concurrence idéologique du Jihad islamique et surtout de Daech.

Les guerres en Syrie et en Irak ont-elles une implication sur l’état du conflit israélo-palestinien?

Non. Ni cause ni conséquence. Idem d’ailleurs pour le printemps arabe de 2011 ; le conflit israélo palestinien n’en fut en aucun cas la cause ni le moteur. Au sein d’un monde arabe fracturé et balkanisé – et même dans une certaine mesure dans le monde musulman de façon plus large – des clivages extrêmement violents se développent depuis des années, sans lien avec Israël ou la cause palestinienne. Ce qui ne signifie pas qu’il n’est pas urgent qu’un vrai processus de paix n’advienne enfin à nouveau. Mais on doit garder à l’esprit cette réalité objective: en 70 ans de conflits israélo-arabes, il y eut trois fois moins de tués et dix fois moins de réfugiés qu’en seulement 5 ans de guerre en Syrie…

Source

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Frédéric Encel : peut-on comparer l’attentat à Jérusalem avec ceux de Nice et Berlin ?

    1. robert davis

      Le contexte géopolitique n’est pas en cause puisque juridiquement Israel est dans son droit confirmé par le Droit international, l’article 80 de la Charte de l’ONU etc. Ce qui est en cause c’est la proagande à la göbbels de la france et c’est facile de donner tort en répétant jour après jour des MENSONGES

    2. robert davis

      La fin du conflit Israélo arabe (et non « palestinien ») ne peut se faire que par l’expulsion des arabes qui est la CAUSE. La paix est la conséquence pas la cause.

    3. capucine

      L’hommage de Berlin aux victimes de l’attentat de Jérusalem
      L’hommage de Berlin aux victimes de l’attentat de Jérusalem

      10 janvier 2017

      Le Premier ministre du Land de Berlin Michael Muller a donné la directive de couvrir lundi soir la célèbre porte de Brandebourg aux couleurs du drapeau israélien à la mémoire des victimes de l’attentat à Jérusalem, qui a coûté la vie à quatre personnes. L’ambassadeur israélien en Allemagne, Avraham Nir-Feldklein, a déclaré qu’Israël était « ému par le geste du Sénat berlinois ». « Nous sommes très reconnaissants pour le soutien du gouvernement allemand et de son peuple, ainsi que pour leurs paroles consolatrices de solidarité », a-t-il déclaré.

      « Nous nous voyons tous confrontés à la même terreur, de Nice à Berlin en passant par Jérusalem… mais ensemble nous affronterons le mal et nous vaincrons », a-t-il affirmé dans un message sur la page Facebook de l’ambassade d’Israël. « Aujourd’hui, la lumière de la Porte de Brandebourg symbolise le lien entre nos cœurs », a souligné Nir-Feldklein.

      Binyamin Netnayahou, le Premier ministre israélien a également commenté l’initiative sur sa page Facebook : « Nous remercions l’Allemagne pour son soutien à Israël et sa contribution dans notre lutte commune contre le terrorisme ».

    4. Naomie H

      Quand vous voyez les réactions de joie des palestiniens à cet assassinat ignoble de 4 jeunes israéliens inoffensifs, comment les pays occidentaux, l’ONU etc peuvent-ils croire que la paix sera au rendez-vous avec la création d’un état palestinien? Les palestiniens veulent la destruction et la disparition d’Israël. Le nier, c’est mettre la paix en danger.
      Il serait temps pour nous occidentaux d’ouvrir les yeux et d’accepter que le terrorisme qui frappe en occident est le même que celui qui frappe Israël.
      Courage à Israël confronté à un monde de 2 poids, 2 mesures.

    5. LeClairvoyant

      Bien pour l’Allemagne. Mais la France n’a rien comprit ou ne veut rien comprendre, elle pourrait profiter de l’occasion pour parer la Tour Eiffel du drapeau israélien, et ainsi exorciser son antisémitisme maladif et primaire, mais non, c’est trop lui demander !

    6. Jacques B.

      Comme quoi, être expert en géopolitique et avoir raison sur certains points ne garantit pas contre les erreurs, même grossières. Surtout quand il s’agit d’Israël.

      Encel aurait mieux fait de se taire sur ce coup-là.

    7. Maguid

      Voilà, dans sa plus grande splendeur, une méthode pour désinformer et pour induire en erreur. Frédéric tu devrais avoir honte avec ce genre de « question » plus que tendancieuse. Peut-on comparer le petit doigt avec le pouce? Ta question est du même tonneau. Personne n’a prétendu qu’ils soient compara-bles. Ce que tout le monde, un tant soit peu intelligent, sait et dit, c’est qu’ils appartiennent à la MÊME main!

    8. Soliloque

      l’autorité palestinienne ne reconnaît pas l’Etat d’Israël en tant qu’Etat Juif; F Encel se fait des illusions;
      En outre les palestiniens n’existent pas. Ce sont les occidentaux et l’URSS qui les ont créés. Alors la Palestine n’existe pas non plus. Mais Gaza existe, oui et bel et bien et cela suffit amplement. Le processus de paix n’ira jamais plus loin. Même l’autorité palestinienne n’en veut pas, sauf à détruire Israël, c’est son seul objectif
      alors cela suffit de croire à ce « processus de paix », boîte de Pandore

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap