toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

François Fillon en visite au Mémorial de la Shoah : «ici, on se bat pour défendre les juifs, lutter contre l’antisémitisme et à travers ce combat, on se bat pour défendre la France et la République»


François Fillon en visite au Mémorial de la Shoah : «ici, on se bat pour défendre les juifs, lutter contre l’antisémitisme et à travers ce combat, on se bat pour défendre la France et la République»

En visite au Mémorial de la Shoah, à Paris, l’ancien premier ministre a associé le combat contre l’antisémitisme à celui pour la défense de la France et de la République.

La proposition avait été lancée il y a plusieurs mois déjà. «Les responsables du Mémorial de la Shoah souhaitaient recevoir François Fillon pendant la campagne de la primaire», expliquent les proches de l’ancien premier ministre. Mais l’invitation n’avait pas pu être honorée avant ce lundi.

Toute la matinée, le député de Paris a visité le musée parisien retraçant l’histoire des Juifs de France, a consulté certaines des archives – dont l’un des télégrammes de Klaus Barbie sur la déportation des 44 enfants d’Izieu. Le candidat à la présidentielle a longuement examiné le Mur des noms qui recense 76.000 juifs déportés de France et s’est recueilli dans la crypte creusée sous le parvis, accompagné par les représentants du Mémorial ainsi que par Serge Klarsfeld et son fils Arno.

Deux ans après les attentats de Paris, cinq ans après l’attaque d’une école juive à Toulouse, douze ans après l’inauguration des nouveaux espaces du Mémorial par Jacques Chirac (accompagné alors par le ministre de l’Éducation nationale François Fillon), le candidat de la droite à la présidentielle a tenu à faire part de son «émotion très profonde» qu’il a ressentie dans ce lieu d’études et de mémoire.

Pour celui qui revendiquait il y a quelques jours encore être «chrétien», la visite était aussi une confrontation avec les heures les moins glorieuses du catholicisme. «Ce ne sont pas les nazis qui ont inventé l’étoile jaune, a ainsi rappelé le directeur du Mémorial, Jacques Fredj. C’est l’Église avec l’invention de la rouelle (un morceau d’étoffe qui a été imposée aux juifs au Moyen-Âge, ndlr).»

«L’antisémitisme est toujours présent»

C’était aussi l’occasion pour le candidat de rencontrer à nouveau des représentants de la communauté juive avec qui les relations n’ont pas toujours été au beau fixe ces derniers mois. En novembre, à quelques jours du second tour de la primaire qui allait le consacrer champion de la droite pour la présidentielle, François Fillon avait expliqué sur Europe 1 que dans le passé «on a combattu la volonté des Juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française». La déclaration avait conduit le grand rabbin de France, Haïm Korsia, à demander un entretien avec l’ancien premier ministre.

Dans une courte allocution donnée en fin de visite du Mémorial, François Fillon a clairement souligné combien les fils qui ont conduit au génocide sont entremêlés.

«On mesure devant la liste incroyablement longue des noms des victimes de la Shoah combien les Européens, les nazis singulièrement, et tous ceux qui leur ont prêté la main – en particulier le régime de Vichy – ont commis le crime ultime», a expliqué le député de Paris.

«On mesure à quel point il est nécessaire aujourd’hui de faire le travail de mémoire pour lutter contre ceux qui nient ce crime et lutter contre l’antisémitisme et le racisme qui continuent à être une forme de cancer pour notre humanité, a-t-il ajouté. L’antisémitisme est toujours présent. On l’a vu avec les enfants assassinés à l’école de Toulouse, avec les victimes de l’Hyper Cacher.»

Et pour expliquer sa venue au Mémorial, il explique qu’«ici, on se bat pour défendre les juifs, lutter contre l’antisémitisme et à travers ce combat, on se bat pour défendre la France et la République». Un combat dans lequel le candidat à l’Élysée revendique sa part.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “François Fillon en visite au Mémorial de la Shoah : «ici, on se bat pour défendre les juifs, lutter contre l’antisémitisme et à travers ce combat, on se bat pour défendre la France et la République»

    1. gregory

      IL sera peut être président, dans ce cas j’attend qu’il applique sa décision dissoudre les groupes salafistes et en particulier les frires muzilmons.
      On peut rêver!

    2. Aline1

      Wait an see.

      Personne ne peut et n’a le droit de critiquer nos craintes, défiance et scepticisme.

      Nous avons assez payé pour le savoir et pour en arriver à ce stade de doute.

      Mais pourquoi pas, à Mr Fillon s’il arrive au pouvoir de montrer que contrairement à tous ceux passés avant lui – qu’il se montrera réellement moral, courageux et honnête.

      Je reconnais qu’il faudra du courage, mais dans la situation actuelle, c’est plus de la dignité et de l’honneur, que du courage en fait.

      La France entière y gagnerait.

    3. Jacques B.

      François Fillon a beau avoir des qualités, ce déplacement au mémorial de la Shoah, et ces propos finalement très convenus ne mangent vraiment pas de pain, et ressemblent fort à une tentative de racolage électoral.

      Ce qui importe aujourd’hui, monsieur le peut-être futur président de la République, quand on dit vouloir lutter contre l’antisémitisme, c’est la position vis-à-vis d’Israël, le Juif des nations. Donc la position vis à vis des « Palestiniens », ce peuple inventé de toutes pièces aux fins de poursuivre la lutte arabo-musulmane mortelle contre Israël. Le reste, c’est du blabla.

    4. Armand Maruani

      Qu’il arrête son cirque .

      Aprés des années de silence , il se réveille à la veille d’élections ?

      Il en a rien à foutre des Juifs , d’Israêl et de jérusalem .

      Du cinoche à bon marché .

      Encore un qui nous prend pour des truffes .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap